Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
Vers Site public
Vers le site Grand Public

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > Documentation > Centre de veille et de ressources > Qu'est que le Centre de veille et de ressources ?

Qu'est ce que le Centre de veille et de ressources ?

Que trouve-t-on au Centre de veille et de ressources du CARIF ?


Un espace documentaire spécialisé dans le champ Orientation Formation Emploi


  • Ouvrages
  • Etudes
  • Rapports
  • Outils pédagogiques
  • Textes juridiques
  • Sites Web
  • Presse
  • Revues professionnelles

A qui s'adresse-t-il ?


  • Professionnels de l’AIO
  • Professionnels des organismes de formation
  • Professionnels des structures d’insertion
  • Professionnels de l’accompagnement, de la formation, de l’emploi indépendants
  • Etudiants de toutes filières
  • Services ressources humaines et formation des entreprises et organismes publics

Découvrir le Centre de veille et de ressources

> Consulter le catalogue
> Emprunter sur place ou à distance


Le Centre de veille et de ressources s'inscrit dans la mission CARIF.

Veille Qualité Formation

  • LinkPrO : les liens pour les professionnels de l'orientation
    27 mai 2019
    LinkPrO, c'est :Une sélection de sites pour faciliter l'accompagnement des publics que vous accompagnez, Plusieurs modes de recherche et de filtrage des résultats pour un accès rapide et pertinent aux informations, La possibilité de conserver et partager instantanément votre sélection afin d'exploiter efficacement votre recherche.Vous retrouvez l'accès à LinkPrO depuis la rubrique Orientation >Rechercher mais également dans la boite à outils ,"MES OUTILS", située en haut de la page d'accueil du site.[style1;Utilisez LinkPrO]LinkPrO
  • Les partenaires sociaux franciliens répondent à l'appel d'offres sur le CEP
    27 mai 2019
    Les partenaires sociaux franciliens ont pris la décision de se déclarer candidats, dans le cadre d'un groupement comprenant syndicats des salariés et d'employeurs ainsi que deux cabinets conseil et un organisme de formation, afin de monter un consortium. L'association paritaire porte le nom de "CEP paritaire Île-de-France".Ont pris partie dans ce projet les les syndicats de salariés CFDT, CGT, FO et CFTC, les organisations patronales U2P et CPME, sauf le Medef et la CFE-CGC.Patronat et syndicats ont intégré dans leurs statuts un article destiné à écarter le risque de conflit d'intérêts, le gouvernement ayant mis en garde contre une série de risques juridiques.Source : AEF, les contenus sont réservés aux abonnés.
  • Point d'étape sur la mise en oeuvre de la réforme de l'apprentissage - 05/06/2019
    23 mai 2019
    La loi du 5 septembre 2018 organise la mutation de l'organisation de l'apprentissage dès cette année. Où en est cette transformation ? Quelles sont ses étapes ? A partir de quand le financement sera assuré par les Opco  ? Quelles sont les conditions pour qu'un organisme de formation ou une entreprise puisse ouvrir un CFA ? Voici quelques questions auxquelles les experts de Centre Inffo répondront lors du webinaire du 5 juin 2019 consacré à la réforme de l'apprentissage. Inscrivez-vous pour en savoir plus !
  • Les contrats de très courte durée en France
    15 mai 2019
    Tel est le constat dressé par la Direction générale du Trésor dans Trésor-éco n°238 d'avril 2019. Les auteurs de la note indiquent que les salariés en contrats de très courte durée sont pénalisés à plusieurs titres :leurs revenus sont plus faibles, ils ont moins accès à la formation professionnelle, leurs perspectives d'évolution vers un emploi stable sont limitées, ils ont un accès plus difficile au crédit bancaire et au logement.Certaines mesures récemment adoptées, notamment dans le cadre de la loi "Avenir professionnel" pourraient favoriser un allongement de la durée des contrats, telle la pérennisation du CDI intérimaire ainsi que certaines expérimentations [voir notre rubrique La Réforme].Une analyse approfondie et systèmique de l'utilisation des contrats à très courte durée et de ses répercussions, amenent les auteurs de la note à poser des constats et des préconisations. Ils indiquent que les constats justifient la mise en place d'une régulation comportementale pour éviter les externalités négatives engendrées par le recours massif aux contrats courts. Faire internaliser par les entreprises le coût que leur gestion de la main  d'oeuvre  induit  pour le régime d'assurance chômage, en appliquant par exemple des « bonus » de cotisation aux entreprises  qui  ont  peu recours aux contrats courts et des « malus » aux autres entreprises permettrait de favoriser un allongement de la durée des contrats contrats et de limiter les rotations fréquentes. Un dispositif similaire existe aux Etats Unis sous le nom "d'expérience rating", qui consite à faire payer à chaque employeur une partie plus ou moins importante du coût que leur historique de licenciements induit pour l'assurance chômage.
Toutes les actualités  | RSSS'abonner

Contact

  • Recevez les nouveautés
  • Signalez une nouvelle ressource
  • Prolongez un emprunt
  • Renseignez-vous sur les conditions d'emprunt
> Contactez le Centre de veille et de ressources