Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
VISITER LE SITE GRAND PUBLIC
SITE ORIENTATION
AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi

+

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > Formation > La VAE > En Région : une organisation et des chiffres

VAE

Publication des chiffres clés de la VAE en Auvergne-Rhône-Alpes

Combien de candidats se sont engagés dans un parcours de VAE en 2019 ? Combien ont obtenu un titre ou un diplôme ? Qui sont-ils ? Quelles sont les principales certifications recherchées ?

Tableau de bord VAE 2019
Les données présentées ont été recueillies auprès des principaux organismes valideurs régionaux.

Au sommaire :

  • Les certificateurs : les diplômes de l'Éducation Nationale et du Sanitaire et Social majoritairement plébiscités par le public
  • La recevabilité : diminution du nombre de dossiers déposés et déclarés recevables
  • Augmentation du nombre de personnes présentées en jury
  • Profil des candidats présentés en jury
  • Les résultats : la validation totale reste majoritaire et centrée sur le niveau 3 de certification
  • Annexe : organismes certificateurs régionaux ayant contribué à cette publication.



>> Retrouvez toutes les études et statistiques sur la VAE en région dans notre rubrique dédiée


Date de publication
24 novembre 2020

Veille

 
  • Projets de transition professionnelle : précisions sur les priorités et modalités de financement
    22 janvier 2021
    Conformément à l'article L6123-5 du Code du travail, France compétences a émis différentes recommandations relatives aux conditions de recevabilité et de financement d'un projet de transition professionnelle. Parallèlement, les précédentes recommandations sur les mêmes sujets sont abrogées. Une première recommandation précise les conditions d'ancienneté du salarié. Les contrats de droit public (hors fonctionnaires et militaires de carrière) sont pris en compte pour apprécier la condition d'ancienneté de 24 mois en qualité de salarié. S'agissant des salariés titulaires d'un CDD, pour prendre en compte la particularité de certains salariés occasionnels (formateur occasionnel par exemple), la condition d'ancienneté des 4 mois est considérée comme satisfaite dès lors que le salarié justifie d'au moins 80 jours ouvrés, consécutifs ou non, sous contrat de travail à durée déterminée au cours des 12 derniers mois. Dès lors que la durée de travail n'est pas exprimée en heures, il conviendra de considérer l'activité d'une ou plusieurs heures sur une journée comme une journée de travail. Pour rappel, le projet de transition professionnelle doit être un projet de changement de métier ou de profession nécessitant une formation certifiante. La formation peut être suivie en présentiel ou à distance. Le changement de métier ou de profession est attesté, a minima, par un changement de code Rome entre le métier occupé au moment de la demande de financement et le métier ciblé ou par un changement de groupe au sein de la nomenclature d'activité française (Naf rev2 diffusée par l'Insee), par rapport au Naf figurant sur le bulletin de salaire transmis par le salarié. Le changement de convention collective n'est plus mentionné. Enfin, la procédure de transmission et d'instruction d'une demande est énoncée. Le silence gardé par la Transitions Pro pendant 2 mois après réception d'une demande ne vaut pas accord de prise en charge. Chaque Transitions Pro doit, sur son site internet, informer le public de la téléprocédure mise en place et publier le formulaire de demande et l'adresse pour la transmission d'une demande papier. Une autre recommandation actualise le référentiel de priorités dans la satisfaction des demandes de prise en charge des projets. Ce référentiel définit un socle commun de priorités nationales et des catégories de priorités régionales. Si les Transitions Pro ne peuvent pas satisfaire toutes les demandes reçues, elles peuvent définir des priorités au sein des catégories de priorités régionales identifiées dans le référentiel. Dans un but d'équité dans l'accès au financement et d'harmonisation sur l'ensemble du territoire, les demandes de prise en charge font l'objet d'une cotation dont les modalités figurent dans un tableau en annexe de la recommandation. Une dernière recommandation définit les modalités de prise en charge de la rémunération du salarié réalisant son projet sur son temps de travail, de prise en charge des frais pédagogiques et des frais annexes et de prise en charge de cas particuliers (formation en tout ou partie à distance, rupture du contrat de travail pendant le congé octroyé par l'employeur, absences du salarié). Délibération du conseil d'administration de France compétences n° 2020-12-145 Délibération du conseil d'administration de France compétences n° 2020-12-153 Délibération du conseil d'administration de France compétences n° 2020-12-154 Accès abonnés aux fiches pratiques : chapitre 26 des fiches pratiques
  • Modification de la liste des sportifs de haut niveau
    21 janvier 2021
    Cette modification est entrée en vigueur le 1er janvier 2021. La liste est accessible sur le site internet du ministère www.sports.gouv.fr. Rappelons que l'inscription sur cette liste est notamment prise en compte : pour conclure un contrat d'apprentissage sans limite d'âge (art. L6222-2 du Code du travail) ; quant à l'expérience minimale requise pour l'accès à une validation des acquis de l'expérience (VAE) (art. L335-5 du Code de l'éducation). Arrêté du 30 décembre 2020 modifiant l'arrêté du 1er novembre 2020 relatif à la liste des sportifs de haut niveau (JO du 21.1.21) Cet article vous a-t-il été utile ?
  • Professionnels du développement des compétences, « Embarquez dans un projet régional de Validation des Acquis de l'Expérience ! »
    21 janvier 2021
    Les principaux acteurs de la VAE régionaux, notamment les organisations professionnelles du secteur de la formation, la plateforme régionale des certificateurs, les OPCO concernés (AKTO, OPCO Santé, UNIFORMATION et ATLAS) et Pôle Emploi, co construisent ensemble les modalités de déroulement du projet. Quels enjeux ?« Faire vivre l'expérience de la VAE » aux professionnels qui ont la responsabilité de son développement auprès de leurs publics, c'est le « principe actif » qui anime les partenaires avec deux enjeux corrélés : Valider les acquis pédagogiques des professionnels et valoriser leur qualification pour répondre aux exigences de QUALIOPI. Accélérer et faciliter l'intégration de la VAE dans les organisations et pratiques des Organismes de Formation en AURA.À qui s'adresse ce projet ?Ce projet concerne tous les professionnels du développement des compétences : responsables d'organisme de formation, assistants de formation, formateurs, conseillers, consultants, commerciaux en formation, responsables pédagogiques, ingénieurs en formation... Attention ! Seuls les salariés bénéficiant de l'accord de leur employeur seront engagés dans le projet.Quels bénéfices pour vous ? Rejoignez une dynamique collective régionale. Engagez-vous dans un « projet clé en main » : Moyens, délais, conditions de réussite : tout est prévu pour atteindre la certification professionnelle que vous visez. Valorisez vos compétences expérientielles.Comment ?Les partenaires recherchent l'exemplarité et l'innovation dans la mise en oeuvre d'une démarche collective de VAE conçue comme « un voyage organisé », invitant les employeurs et leurs salariés, candidats, à « embarquer solidairement » dans un parcours jalonné d'appuis pour en franchir toutes les étapes avec succès.Dans ce projet, ils expérimentent ensemble de nouveaux services aux candidats à la VAE : « L'embarquement » et « la guidance » : Des services harmonisés entre certificateurs/valideurs/accompagnateurs Les « référents de parcours » : de véritables guides en charge de tous les appuis à apporter aux candidats, interface entre les acteurs, ils sont constitués en pool régional inter certificateurs. La prise en charge globale des frais inhérents à la VAE dans une approche concertée entre les financeurs.>> Par ailleurs, les employeurs et les candidats seront invités à participer à des séquences réflexives sur leur vécu de la démarche de VAE pour chacun dégager les conditions de l'intégration du dispositif dans leur organisation et dans leurs pratiques.Quelles certifications visées ? Titre Professionnel du ministère chargé de l'emploi : Encadrant Technique d'Insertion (Niveau 4) Titre Professionnel du ministère chargé de l'emploi :  Formateur Professionnel d'Adultes (Niveau 5) Titre Professionnel du ministère chargé de l'emploi : Conseiller en Insertion Professionnelle (Niveau 5) Certificat de Qualification Professionnelle : Commercial en formation Certificat de Qualification Professionnelle : Assistant de Formation Titre du CNAM : Formateur de l'Alternance (Niveau 5) Titre du CNAM : Responsable de projet de formation (Niveau 6) Licence Formation d'Adultes (Niveau 6) Master Conseil, Intervention en développement des compétences (Niveau 7) Comment s'inscrire ?Des réunions d'information sur le projet, dédiées aux employeurs (Dirigeants d'Organismes de Formation, de structures de conseil...) sont prévues durant le mois de février. Cliquez sur le lien suivant pour vous inscrire : https://cutt.ly/reunionsemployeursDes réunions d'information sur le projet, dédiées aux salariés mobilisés par leur employeur sont prévues en mars. Cliquez sur le lien suivant pour vous inscrire : https://cutt.ly/reunionscandidatsContacts Via Compétences : Emmanuelle CHAUVET : Cheffe de projet : 04 26 73 48 29 - emmanuelle.chauvet@via-competences.fr Eva DONCIEUX : Assistante au projet : 04 26 73 48 85 - eva.doncieux@via-competences.fr >> Télécharger le flyer (Janvier 2021, .pdf) >> Télécharger le communiqué de presse (Janvier 2021, .pdf)
  • « Augmentation de 20% du nombre de départs en promotion professionnelle » (Eric Guyader, ANFH)
    8 janvier 2021
    L' ANFH qui collecte et gère près de 846 millions d'euros pour la formation d'un peu plus d'un million de professionnels du secteur hospitalier confirme sa mobilisation dans le contexte de crise sanitaire. « La période que nous vivons nous a montré, plus que jamais, l'importance d'avoir des professionnels de la fonction publique hospitalière formés et qualifiés. L'ANFH continue d'apporter des réponses aux enjeux nouveaux qui se présentent pour les agents et les établissements qu'elle accompagne ». La nouvelle présidente (CGT) de l'ANFH, Ophélie Labelle, élue le 16 décembre 2020, pointe l'enjeu des annonces faites le jour même de son élection : former pour lutter contre la pandémie. VAE et apprentissage Trois mesures ont en effet été adoptées par le conseil d'administration de l'ANFH, le 16 décembre 2020. Premièrement, « il s'agit de sécuriser et renforcer la prise en charge des études promotionnelles [ 1 ]les études promotionnelles permettent aux agents d'obtenir un diplôme ou un certificat du secteur sanitaire et socialsur les fonds mutualisés », explique la nouvelle présidente. Les mesures prises visent aussi à renforcer la priorisation sur les études promotionnelles, et mettre en oeuvre un dispositif de soutien renforcé à la VAE et à la VAE collective. « Afin de faciliter et d'accompagner la diplomation des professionnels en poste », justifie Eric Guyader de la Fédération hospitalière de France (FHF), élu vice-président de l'ANFH, le 16 décembre, après avoir présidé l'association en  2020. Autre priorité affichée : rendre l'apprentissage éligible au plan de formation des établissements et compléter la prise en charge des coûts liés à ces contrats sur des fonds mutualisés fléchés. « Ceci afin de favoriser le développement de l'apprentissage au sein de la fonction publique hospitalière, et de renforcer l'attractivité des métiers et des établissements pour de nouvelles compétences et qualifications », assurent la présidente et le vice président. « Un travail sur ce sujet sera lancé en 2021 avec le ministère », précisent-ils. Un plan d'actions engagé dès mai 2020 Ces mesures sont dans le droit fil de celles déjà prises en mai 2020. De nombreuses formations programmées l'année 2020 ont été reportées ou annulées. C'est pourquoi, le conseil d'administration de l'ANFH avait décidé dès mai 2020 d'initier un plan massif d'aide à la formation et à la qualification. « Ce plan a produit des premiers effets par l'augmentation de 20% du nombre de départs en promotion professionnelle et l'engagement des établissements dans des plans de transformation des conditions de réalisation de la formation », assure Eric Guyader. « La deuxième vague de la crise sanitaire a conduit les instances de l'ANFH à renforcer et amplifier ces mesures dérogatoires pour soutenir et sécuriser les départs en formation du personnel de la fonction publique hospitalière », appuie  Ophélie Labelle. Notes   [ + ] 1. ↑ les études promotionnelles permettent aux agents d'obtenir un diplôme ou un certificat du secteur sanitaire et social
  • Via Compétences recrute un(e) Chargé(e) de mission Validation des Acquis de l'Expérience
    4 janvier 2021
    ACTIVITÉS PRINCIPALES Contribuer à la conception, à l'organisation et l'animation de journées départementales destinées aux professionnels du Conseil en évolution professionnelle Contribuer à la préparation d'événements dédiés à la promotion de la VAE sur les territoires Contribuer à l'animation d'actions de formation en lien avec les services d'information, de conseil et d'appui à la mise en oeuvre de projets VAE,  Contribuer à la production, l'actualisation et la diffusion d'informations sur le dispositif et à l'animation d'un espace collaboratif en ligne Contribuer à l'actualisation et au développement d'outils, de supports et d'informations pour les Professionnels. Contribuer à un projet collectif de VAE pour les acteurs du développement des compétencesCOMPÉTENCES SPÉCIFIQUES Bonne connaissance du dispositif VAE Compétences en lien avec la conception et l'animation pédagogique, ainsi qu'avec les outils et méthodes d'animation à distance Expérience appréciée sur le champ du conseil et de l'accompagnement des publics Connaissance du champ et des acteurs de l'orientation et la formation professionnelleCOMPÉTENCES TRANSVERSALES ET SAVOIR ÊTRE Bon niveau de communication écrite et orale Capacité à travailler au sein d'un collectif Réactivité Capacité d'adaptation Bonne maîtrise des outils bureautiqueLe poste est localisé à Lyon.Des déplacements réguliers sont à prévoir en Auvergne-Rhône-Alpes, notamment entre les deux sites de Via Compétences (Clermont-Ferrand et Lyon).Niveau de formation attendu :  bac+3 minimum sur le champ de la formation, le conseil, l'accompagnement des parcours.CONTRAT ET RÉMUNERATIONType de contrat : CDD 12 mois, à temps complet.Le salaire proposé est de 2 000 à 2 200 euros bruts par mois selon le profil et l'expérience.CONTACTChristelle MASSONResponsable du service Accompagnement des professionnelsEmail : christelle.masson@via-competences.fr Pour en savoir : consulter l'offre complète
Toute la veille |RSSS'abonner
---------------------------------------------------------------




Un appui aux conseillers CEP qui accompagnent les parcours de VAE

Vous souhaitez soumettre une actualité ou une action de découverte métiers, emprunter des ressources ou gérer vos newsletters ? Connectez-vous :
Mon compte
SITE ORIENTATION
AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

VISITER LE SITE GRAND PUBLIC