Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > La réforme > Alternance > Apprentissage

Apprentissage : application des coûts-contrats selon deux critères

Tous les niveaux de prise en charge des contrats d’apprentissage ne sont pas encore arrêtés pour tous les titres et diplômes. Les directeurs et directrices de CFA s’interrogent sur le calendrier d’application.

L’entrée en application des niveaux de prise en charge des contrats d’apprentissage différera selon deux critères : la date à laquelle le contrat d’apprentissage est conclu et le cadre juridique dans lequel il s’inscrit. Trois cas de figure sont à distinguer :

  • Les contrats conclus avant le 31 décembre 2019, dans le cadre des conventions régionales de création de CFA (et les actes de gestion annuelle qui s’y rattachent), seront financés selon les coûts préfectoraux jusqu’à leur terme (y compris après le 1er janvier 2020 pour les contrats pluriannuels) ;
  • Les contrats conclus avant le 31 décembre 2019, hors convention régionale, seront financés selon les coûts-contrats ;
  • Tous les contrats conclus à compter du 1er janvier 2020 seront financés selon les coûts-contrats.
Début d’avril, le ministère du Travail avait apporté une précision à ce sujet face à des demandes qui commençaient à affluer. "Certains CFA sous conventions régionales qui seraient gagnants à basculer vers un financement au coût-contrat au lieu de rester sur le financement régional nous demandent de basculer tout de suite", avait relevé le ministère. Ce n’est pas possible pour une raison financière dans la mesure où France compétences aura les ressources nécessaires pour la totalité des CFA en 2020, mais pas en 2019.

---> Source : Agence AEF info, contenus réservés aux abonnés

Date de publication
25 avril 2019

Veille et Lettre d'info

La Lettre d'information sur la Réforme


Notre veille, dernières actualités :

  • PDF
    11 septembre 2019
    Download PDF
  • Cinq infographies pour tout comprendre de la loi "Avenir professionnel", un an après sa promulgation - Centre Inffo
    10 septembre 2019
    1 an et 113 textes d'application après la publication de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, le Big Bang annoncé a redessiné la gouvernance de la formation en France, élargi l'apprentissage, simplifié l'accès aux droits individuels, refondu le système des certifications professionnelles et ouvert l'acte 2 de la qualité de l'offre de formation.En 5 infographies, retrouvez l'essentiel de chacun de ces axes phare vus par Centre Inffo.
  • Apprentissage : l'indécence de Mme Pénicaud qui s'approprie les bons résultats des Régions - Régions de France
    10 septembre 2019
    La ministre du Travail Muriel Pénicaud s'est réjouie, ce matin, sur France Culture, de la bonne évolution des résultats de l'apprentissage en France, qu'elle impute au Gouvernement. Les Régions expriment leur stupéfaction devant un tel aplomb. Elles tiennent à rappeler que ce sont elles qui exercent cette compétence et qu'elles ne disposent de moyens renforcés pour le faire que depuis 2016. Ce sont bien elles qui sont à l'origine de la dynamique observée. Plutôt que de reconnaître s'être trompée en critiquant à maintes reprises les Régions sur la politique publique d'apprentissage, Mme Pénicaud pratique la politique du coucou, s'appropriant des résultats qui ne sont pas uniquement les siens! Mais peut-être a-t-elle oublié que le nouveau système centralisé d'organisation et de financement de l'apprentissage issu de la loi du 5 septembre 2018 ne rentrera pleinement en vigueur qu'au 1er janvier 2020 ? Depuis 2017, les Régions ont exprimé leur désaccord et leurs inquiétudes sur cette réforme qui va mettre en péril les CFA situés en zone rurale, ou ceux qui forment les jeunes à des métiers rares et pourtant indispensables. Aujourd'hui, elles prennent acte de sa mise en place au 1er janvier prochain. Elles espèrent que cette recentralisation ne conduira pas à une rupture dans la dynamique qu'elles ont su engager. Mais elles constatent que l'absence de volonté d'établir un vrai dialogue avec elles, de la part d'un ministère du Travail si prompt à les pointer du doigt, suscite beaucoup d'inquiétudes quant aux conditions de bascule vers le nouveau système parmi les acteurs du monde économique. Ceux-ci savent, eux,  le rôle que jouaient les Régions. CP Apprentissage Partager cet article : About msakho
Toutes les actualités  | RSSS'abonner