Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
VISITER LE SITE GRAND PUBLIC
SITE ORIENTATION
AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi

+

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > La réforme > Dispositifs qui évoluent > CEP

Nouveaux opérateurs CEP régionaux

Le conseil d’administration de France compétences a validé le choix de 15 des 18 opérateurs régionaux du CEP des actifs occupés (hors fonction publique) qui vont prendre le relais des Fongecif à compter du 1er janvier 2020. Les trois opérateurs régionaux manquants doivent être désignés d’ici la fin de l’année, de même que l’organisme en charge du lot national de sécurisation du dispositif.

Cette liste des quinze premiers opérateurs du CEP régionaux, validée par les administrateurs de France compétences le 17 octobre 2019, confirme ce qui était attendu au vu de l’appel d’offres passé en avril par l’institution nationale publique : aucun organisme n’était en capacité de répondre seul à un ou plusieurs des lots. Les premiers quinze lots ont donc été attribués à des consortiums regroupant plusieurs organismes de natures différentes.

En effet, plus de la moitié des quinze lots ont été attribués à des organismes en lien avec le monde paritaire. Il est à noter que deux Opco sont sous-traitants dans sept des régions pour lesquelles les organismes du CEP ont été désignés.

Conformément à l'obligation légale, France compétences ne publiera la liste des opérateurs CEP retenus que le 5 novembre prochain.
 
--->>> Le site "management de la formation" a publié les noms des 15 opérateurs régionaux.

Date de publication
29 octobre 2019

+ d'infos sur le CEP

Veille et Lettre d'info

La Lettre d'information sur la Réforme


Notre veille, les dernières actualités :

  • Comment & pourquoi initier une démarche AFEST (Action de Formation En Situation de Travail) dans votre entreprise ?
    5 novembre 2019
    Le Salon des outils et services dédiés aux dirigeants d'entreprises, aux responsables des Ressources Humaines, de la Formation et des Systèmes d'Information. 18* & 19 novembre 2019 CITÉ | CENTRE DE CONGRÈS | LYON * à partir de 14h00 Le Salon des ERP, Demat'Expo, Solutions CRM, Solutions Business Intelligence et Big Data, Solutions e-Achats, Serveurs et Applications.
  • Report d'un an du transfert de la collecte formation professionnelle aux Urssaf
    31 octobre 2019
    La ministre répondait à Gérard Cherpion, député des Vosges, rapporteur pour avis, sur la question du transfert de recouvrement de la contribution formation professionnelle aux Urssaf , qui selon la loi « Avenir professionnel », devait intervenir au plus tard au 1er janvier 2021.M. Cherpion constate que dans le Projet de loi de finances 2020 qui vient d'être voté, le gouvernement revient sur cette échéance en prévoyant la possibilité de la repousser par décret. [visionner l'intervention de M. Cherpion ; avancer à la minute 00 : 29 : 48]"Nous avons prévu de retarder d'un an ce transfert à la demande de l'Urssaf. Cela ne pose aucun problème de transition, puisque les Opco savent gérer en attendant...", répond  Mme Pénicaud. [visionner l'intervention de Mme Pénicaud ; avancer à la minute 01 :21 : 58]
  • Apprentissage : les CFA pourront choisir le coût-contrat le plus favorable
    30 octobre 2019
    L'issue d'une négociation qui dure depuis plusieurs mois vient enfin d'être trouvée ; impliquant le réseau des chambres de métiers, la ministre du Travail et jusqu'au président de la République.En effet, le président de CMA France, Bernard Stalter, a reçu, le 28 octobre 2019, un courrier d'Emmanuel Macron accédant à sa demande d'avancer le calendrier d'application du nouveau système de financement de l'apprentissage. Pour mémoire, la loi "Avenir professionnel" prévoit que les contrats signés sous convention régionale sont financés selon le coût préfecture jusqu'à l'extinction des stocks. Bernard Stalter avait fait des demandes réitérées pour qu'un droit d'option soit ouvert, afin de permettre aux CFA de basculer vers un financement au coût-contrat lorsque celui-ci est plus favorable.Annoncée par la ministre du Travail en conférence de presse à Paris le 29 octobre 2019 et accordée par le président de la République dans un courrier adressé la veille au président de CMA France, l'application anticipée du nouveau système de financement de l'apprentissage est actée. Pour les contrats signés depuis le 1er septembre 2019, les CFA se voient accorder la possibilité de choisir entre l'application du coût préfecture ou du nouveau coût-contrat, selon celui qui leur est le plus favorable. Ce droit d'option est assorti d'une date limite d'activation. "Le droit d'option est jusqu'au 1er juillet 2020, a indiqué la ministre du Travail. À partir du 1er juillet, tout le monde est au nouveau coût-contrat. En août il y a un peu moins d'entrées, le gros des flux est à la rentrée scolaire, donc nous avons fait une césure à ce moment."[style1;Aller plus loin]Page Apprentissage à la rubrique La Réforme sur notre site Soyez informés via nos alertes mensuelles sur la réforme   
Toutes les actualités  | RSSS'abonner
Vous souhaitez soumettre une actualité ? Référencer une formation ? Une offre découverte métiers via Initiatives ? Connectez-vous :
Mon compte
SITE ORIENTATION
AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

VISITER LE SITE GRAND PUBLIC