Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > La réforme > Gouvernance > OPCO

OPCO

Les organismes paritaires collecteurs agréés -OPCA- deviennent Opérateurs de compétences -OPCO- Les agréments des 20 OPCA ont expiré au 31 décembre 2018.

La loi indique que le regroupement des branches professionnelles autour d’un OPCO désigné s’appuie sur les critères de cohérence des métiers et des compétences, de filières, d’enjeux communs de compétences, de formation, de mobilité, de services de proximité et de besoins des entreprises.
Suite à des négociations au sein des branches professionnelles, onze Opérateurs de compétences ont reçu l'agrément du ministère du travail.
La gouvernance est composée d’un représentant du collège employeurs et d’un représentant du collège salariés, avec des varientes pour certains OPCO. Une nouveauté : le gouvernement désigne pour chaque OPCO un commissaire qui siégera au sein du Conseil d'administration, il désigne également un contrôleur, dont le rôle devrait être cadré par une lettre de mission.

Sur cette page de Centre Inffo, un tableau présente les 11 Opco avec les branches rattachées ainsi que les anciens Opca intégrés aux différents OPCO


La collecte


  • Les Opérateurs de compétences collecteront les contributions conventionnelles décidées par des branches professionnelles ainsi que les contributions volontaires des entreprises
  • Ils pourront gérer la collecte des travailleurs indépendants (hors part affectée au compte personnel de formation)
  • Jusqu'au 31 décembre 2020, au plus tard (date de l'entrée en vigueur de la collecte par l'Urssaf) les OPCO sont agréés pour collecter les contributions des employeurs au titre du financement de la formation professionnelle et de l’alternance
  • Jusqu’au 1er janvier 2021, les OPCO s’assurent, lorsqu’ils financent une action de formation professionnelle et sur la base de critères définis par décret en Conseil d’État, de la capacité du prestataire de formation à dispenser une formation de qualité.


Les missions des OPCO


En 2019 assurent le financement du "CPF autonome" c'est à dire toutes les demandes de formations hors Projet de transition professionnelle, à savoir :
  • Des actions de formation enregistrées au répertoire national des certifications -RNCP- et les certifications et habilitations enregistrées au répertoire spécifique qui correspond à l'ancien référentiel inventaire
  • Des modules du socle de connaissances et de compétences
  • Des actions pour la validation des acquis de l'expérience -VAE-
  • La réalisation d'un bilan de compétences
  • La préparation l'épreuve théorique du code de la route et l'épreuve pratique du permis de conduire
  • Des actions de formation pour la création ou reprise d'entreprise
  • Des actions de formation pour les bénévoles et volontaires en service civique (acquisition des compétences nécessaires à l'exercice de leurs missions).

A partir de 2020 :
  • La prise en charge des actions de financement des frais pédagogiques et frais annexes des actions de reconversion ou de promotion par l'alternance Pro-A
  • Une participation au financement, sous certaines conditions, des contrats de professionnalisation des demandeurs d’emploi âgés de vingt-six ans et plus
  • La prise en charge des actions pour maintenir un jeune en CFA, après une rupture de contrat d'apprentissage
  • Un service de proximité au bénéfice des TPE-PME, permettant d'améliorer l'information et l'accès des salariés à la formation professionnelle et accompagner ces entreprises dans l'analyse et la définition de leurs besoins en matière de formation professionnelle
  • La promotion des formations sur le poste de travail à distance auprès des entreprises. Mission dans le cadre du service de proximité que doivent offrir les Opérateurs de compétences aux entreprises, notamment les plus petites, afin de les accompagner dans la montée en puissance de ces dispositifs et de développer la montée en compétences de leurs salariés
  • Le financement du plan de développement des compétences (ex plan de formation de l'entreprise) des entreprises de moins de 50 salariés
  • La proposition des prestations d'appui-conseil aux branches professionnelles qu'elles couvriront, notamment en matière de GPEC et de co-construction des diplômes.

En savoir plus


Veille et Lettre d'info

La Lettre d'information sur la Réforme


Notre veille, les dernières actualités :

  • Webinaire - Certification unique qualité : les clés des audits - Centre Inffo
    16 octobre 2019
    Rendez-vous le mardi 5 novembre 2019 de 14h30 à 15h15 pour un webinaire gratuit animé par nos consultants en ingénierie et politiques de formation. Par Centre Inffo - Le 15 octobre 2019. La loi « Avenir professionnel » impose, à partir 1er janvier 2021, à tous les prestataires souhaitant bénéficier de fonds publics d'être certifiés au titre de la qualité. A l'heure où les textes d'application de la certification unique sont publiés et le guide de lecture du référentiel disponible, la certification unique entre dans sa phase opérationnelle. Il est désormais possible de s'adresser à un des certificateurs autorisés par le Cofrac à délivrer la certification. Ce webinaire répondra aux questions que vous vous posez pour mener à bien votre démarche de certification Publics Prestataires de développement des compétences (organisme de formation, CFA, centre de bilans de compétences...). Tout acteur engagé dans le dispositif qualité. Intervenant Loïc Lebigre, consultant en organisation et politiques de formation, expert qualité à Centre Inffo Animation Emilie Crèche, consultante en ingénierie et politiques de formation à Centre Inffo. Eléments de contenu Rappel du cadre règlementaire Points critiques et éléments nouveaux du référentiel unique Premiers éclairages sur les pratiques d'audit et l'offre des certificateurs Inscrivez-vous sur Webikeo Aller plus loin Participez à notre matinée d'actualité le 12 novembre à Paris Certification unique qualité les clés des audits Mode d'emploi et pratiques
  • PDF
    15 octobre 2019
    Download PDF
  • qu'est-ce que le CPF projet de transition professionnelle ?
    8 octobre 2019
    Le Fongecif vient de lancer une vidéo explicative du projet de transition professionnelle, une mobilisation particulière du compte personnel de formation (CPF) qui permet aux salariés de financer des formations certifiantes pour changer de métier ou de profession.  [embedded content]   Jusqu'au 31 décembre 2019, le financement des projets de transition professionnelle est assuré par des organismes paritaires agréés par l'État : les Fongecif (fonds de gestion du Congé individuel de formation, présents dans chaque région). À compter du 1er janvier 2020, les CPIR se substitueront aux Fongecif.  Pour en savoir plus sur ce dispositif, consulter la page dédiée élaborée par le Fongécif ou la fiche détaillée sur le site du Ministère du Travail 
Toutes les actualités  | RSSS'abonner

Pour aller plus loin