Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
VISITER LE SITE GRAND PUBLIC
SITE ORIENTATION
AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi

+

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > Métiers et territoire > Métiers des services > Fibre optique > Les métiers de la fibre optique

La fibre optique : formations

Les acteurs du secteur de la fibre optique ainsi que les pouvoirs publics se mobilisent pour mettre en place et promouvoir les actions de formation pour l'ensemble des métiers, afin de répondre aux besoins en emploi et compétences dans les territoires.
Selon les projections de l'Edec publié par les acteurs de la fibre optique, le nombre de formations nécessaires pourrait s'élever à 11 000 en 2020 et encore 8 000 en 2024.


Les besoins exprimés par les entreprises

  • Elles recherchent des personnes de niveau bac professionnel pour le personnel d'installation,
  • Elles plaident en faveur de l'apprentissage, avec l'objectif de développer un ensemble de "réflexes qui ne peuvent s'acquérir que par l'expérience du terrain",
  • Elles soulignent l'importance d'un socle de base dont doivent disposer les personnes recrutées (connaissances solides sur les réseaux électriques...), pour être en mesure d'être formées à la technicité particulière induite par la pose de la fibre optique.

La formation initiale et continue en Auvergne-Rhône-Alpes

Les formations initiales demandées par les entreprises

Ci-dessous les formations le plus souvent citées par les entreprises dans leurs besoins de recrutement. Les formations sélectionnées ci-après ont toutes lieu en Auvergne-Rhône-Alpes :

… soit trois des diplômes de l’Education Nationale dont le référentiel a été enrichi, à la rentrée 2012, d’un socle « fibre optique » à la demande des professionnels.

Les formations dans les principaux domaines présents dans la fibre optique

Une sélection de formations dans les trois domaines principaux présents dans la fibre optique, ces formations comprennent un module spécifique fibre optique :
  • études
  • travaux
  • négociation et commerce. Ce domaine ne propose pas actuellement de modules spécifiques "fibre optique". Les personnes ayant suivi une formation généraliste en négociation et commerce peuvent postuler dans le secteur de la fibre,  la formation se fait en interne dans l'entreprise.

La formation continue

Elle apporte une réponse plus souple aux besoins des entreprises. Il est à remarquer que pour certains métiers il n'existe pas de formation académique. La réactivité nécessaire à la dotation des postes à pourvoir n'est pas toujours compatible avec l'engagement d'un processus long de formation initiale, toutefois la volonté de certifier les compétences reste un enjeu pour les acteurs du secteur. Les pratiques constatées par les entreprises en matière de formation continue des métiers relatifs à la fibre optique sont :
  • une forte culture du binôme et de pratiques très courantes de doublonnage des équipes,
  • les formations chez les donneurs d'ordre, les fournisseurs ou les constructeurs,
  • les instituts de formation ou centres de développement des compétences interne mis en place par les majors du secteur,
  • les formations proposées par les centres de formation pluriels, où il est nécessaire d'identifier les offres de qualité.

L'offre de formation fibre optique : une dynamique forte en Auvergne-Rhône-Alpes


Le plus grand nombre d'organismes de formation et de plateaux techniques


La région Auvergne-Rhône-Alpes est celle qui regroupe à la fois le plus grand nombre d'organismes de formation dans le domaine de la fibre optique, et celle offrant également le plus grand nombre de plateaux techniques (Voir encadré à droite de cette page)
 


Achat de formations par le Conseil Régional


La Région a lancé un appel d'offres, courant 2017, pour des achats de formations "fibre optique". Voici la carte des organismes retenus :




 


Les plateaux techniques

Afin de répondre efficacement aux besoins exprimés par les professionnels et à l’exigence attendue d’opérationnalité de la main d’oeuvre, les centres de formation ont le plus souvent recours à des outils et des équipements spécifiques permettant de reconstituer les points structurants d’un réseau FttH sous la forme d’un plateau technique.
Ces plateaux techniques pourraient être, à terme, mutualisés pour répondre aux besoins des acteurs de la formation tant publics que privés.
Source : Objectif fibre

veille

  • InfraNum, la Banque des territoires, l'Avicca et Régions de France lancent la 1ère cartographie de l'emploi dans la fibre en France
    10 décembre 2020
    Un outil à enrichir avec les Régions Alors que les industriels de la fibre se démènent pour tenir les objectifs du plan France THD, ils sont à la peine pour trouver des candidats partout en France. C'est pourquoi la fédération InfraNum, soutenue par la Banque des Territoires et en partenariat avec l'Avicca et Régions de France, présentent un nouvel outil pour sensibiliser les acteurs et prescripteurs de l'emploi dans chaque territoire. Pour cette première cartographie interactive, qui se veut le meilleur reflet de l'emploi dans la fibre en France, les partenaires lancent un appel aux Régions et aux territoires. Dans un contexte d'aggravation du chômage en France, les partenaires de ce nouvel observatoire n'acceptent pas que la promesse de recruter 7 000 à 8 000 nouveaux entrants par an au cours des 2 prochaines années, dans une filière reconnue comme essentielle, ne se réalise pas. La méconnaissance de ces métiers, non seulement par le grand public, mais aussi par les acteurs et prescripteurs de l'emploi dans les territoires, reste encore bien trop répandue. Aussi, si InfraNum travaille avec le gouvernement pour mettre en place une campagne nationale d'information du grand public, elle a décidé en parallèle de s'adresser directement aux acteurs de l'emploi. La fédération a organisé avec succès en Nouvelle-Aquitaine puis, début novembre, en Bourgogne Franche-Comté un événement à destination de ces acteurs, avec le soutien de l'association Régions de France. Cette fois-ci, Régions de France s'associe à l'ensemble des partenaires de l'observatoire (InfraNum, Avicca et Banque des Territoires) pour lancer la première cartographie de l'emploi et des déploiements de la fibre en France. Basée sur les chiffres recueillis dans le cadre de l'Observatoire national du THD sorti en juin 2020 et synchronisé avec les chiffres du bilan de l'EDEC fibre optique publié en septembre, cette cartographie interactive permet de connaître par région et même par département, le potentiel d'emploi, d'heures d'insertion et de formation, pour chaque zone de déploiement (ZDT, AMII et RIP) en 2019, 2022 et 2025. Les partenaires souhaitent associer l'ensemble des Régions et acteurs de l'emploi à ce nouvel outil mis à leur disposition sur infranum.fr/observatoire-du-thd/carto/. Objectif : actualiser les projections (2022 et 2025) au plus près de la réalité terrain (puisqu'elles sont pour l'instant issues de données modélisées) pour être un outil de référence annualisé pour les prescripteurs de l'emploi sur chaque territoire. Pour rappel, le site objectif-fibre.fr peut venir en complément pour les professionnels, qui y trouveront toute l'information utile sur les profils, description de postes et événements emploi par territoire. Exemple de la cartographie avec un zoom sur la Région Grand-Est L'article InfraNum, la Banque des territoires, l'Avicca et Régions de France lancent la 1ère cartographie de l'emploi dans la fibre en France est apparu en premier sur InfraNum.
  • Fibre optique : les 393 communes de l'Ain couvertes en 2022
    25 novembre 2020
    Le syndicat intercommunal d'énergie et de e-communication de l'Ain (SIEA) vient de confier à Spie ICS le déploiement et la mise à niveau du réseau de ...
  • Internet : où en est le très haut débit en Auvergne ?
    5 octobre 2020
    Vendredi 2 octobre, à Clermont-Ferrand, le PDG d'Orange était en visite.  Il a fait le point sur la couverture très haut débit avec le président de Région Laurent Wauquiez. D'après l'opérateur, tout le monde devrait être couvert en Auvergne à la fin de l'année 2022.
  • Séminaire international - Très Haut Débit en Europe
    24 septembre 2020
    Ce premier séminaire est organisé dans le cadre de ce dispositif d'évaluation en complément de projets de recherche visant à étudier les impacts socio-économiques du Très Haut Débit, y compris de ses nouveaux usages, la gouvernance du plan, et les effets de l'action et des fonds publics. Une étude spécifique est également en cours pour analyser les coûts de construction d'un réseau de fibre optique en comparant plusieurs réseaux d'initiative publique, notamment les réseaux locaux FttH (fibre optique jusqu'au domicile) français financés par l'État. Autour de quatre ateliers consécutifs, le séminaire est destiné à confronter les notions liés au déploiement du Très Haut Débit et les points de vue des différents acteurs publics comme privés : institutions européennes, organismes nationaux de régulation, collectivités territoriales, industriels, fournisseurs d'accès à Internet, constructeurs de génie civil... Ce sera également l'occasion de discuter des questions réglementaires liées non seulement au déploiement de la fibre optique (y compris dans les zones moins denses) mais aussi au nouveau CECE (code européen des télécoms). Nous nous intéresserons à ce qu'il implique et à sa transposition. À l'avenir, d'autres ateliers auront lieu dans le cadre de la mission d'évaluation du Plan France Très Haut Débit (THD) de France Stratégie. Ils traiteront des nouveaux usages de l'Internet du grand public et des entreprises, de la couverture des territoires ultramarins... Toutes ces séances sont diffusées en live streaming et vous pourrez intéragir avec les intervenants. Consultez le programme détaillé de chaque session Le programme des quatre sessions :   Lundi 14 septembre de 12h30 à 13h45 | Session 1 - Développement de politiques et de cadres de régulation Modérateur: Jacques Crémer, membre du Conseil scientifique pour l'évaluation du THD Interviendront : Dan Sjöblom, ORECE. BEREC and ultrafast broadband David Clarkson, OFCOM. Broadband Regulation and State Aid in the UK Guillaume Mellier, ARCEP. Fiber networks and regulatory developments in France Vesa Terävä, Commission Européenne. Connectivity as a building block of the digital transformation: towards Gigabit connectivity   Lundi 21 septembre de 12h30 à 13h45 | Session 2 - Très Haut Débit et déploiements FTTx : un état des lieux dans l'Europe des 28 et les objectifs de l'European Digital Agenda Couverture en Europe des 28, analyse comparative des plans nationaux (objectifs, part de l'intervention publique et privée, nature de l'intervention publique, choix technologiques...). Interviendront : Niklas Fourberg, Düsseldorf Institute for Competition Economics (DICE). Fiber vs. vectoring: Limiting technology choices in broadband expansion Steffen Hoernig, Nova School of Business & Economics, Lisbon. Demand-Side policies to accelerate the transition to Ultrafast Broadband Partie discussion avec modération par Frédéric Marty, membre du Conseil scientifique pour l'évaluation du THD : [Intervenant à confirmer] Agence du Numérique, Le cas français : le plan France Très Haut Débit. Viktor Arvidsson, Ericsson, Le cas suédois, et l'accès au THD dans les territoires ruraux  (The Rural development program -  RDP)   Lundi 28 septembre de 12h30 à 13h45 | Session 3 - Combien cela coûte-t-il ? Comment évaluer les coûts de déploiement du FttH : coûts ex-post, facteurs de coûts, modélisation des coûts... Interviendront : Jussi Hätönen, LionArch Capital Partners, Managing Partner - Turku University - Turku School of Economics, Professor. The economic impact of fixed and mobile high-speed networks Reinald Krüger, Vodafone. Strategic comparative view of a provider operating in several European countries Partie discussion avec modération par Fátima Barros, membre du Conseil scientifique pour l'évaluation du THD : Annegret Groebel, Bundesnetzagentur. Le cas allemand. Alejandra de Iturriaga Gandini, Comisión Nacional de los Mercados y la Competencia. Le cas espagnol    Lundi 5 octobre de 12h30 à 13h45 | Session 4 - Qui paie quoi ? Les investissements publics et privés, le régime d'aides d'État en Europe Les investissements publics/privés ; vue d'ensemble des notifications d'aides d'État, incitations à investir pour l'opérateur historique et ses concurrents. Interviendront : Marc Bourreau, CERRE. State Aid for Broadband Infrastructure in Europe : Assessment & Policy Recommendations Harald Gruber, BEI. EIB financing for digital infrastructures; an overview Partie discussion avec modération par Patrice Duran, membre du Conseil scientifique pour l'évaluation du THD : Francesco Nonno, Open Fiber. Le cas italien et l'expérience d'Open Fiber Marie Lamoureux, Infranum. Le cas français Toutes ces séances seront diffusées en live streaming et vous pourrez intéragir avec les intervenants. Consultez le programme détaillé de chaque session Les échanges se tiendront en anglais, sans traduction. International workshop Ultra-Fast Broadband in Europe: State of play and trends Schedule The French National Broadband Plan the Plan France Très Haut Débit has been initiated in 2013. In 2019, both the European Commission and the French government charged France Stratégie with the evaluation of this policy aiming at covering the whole territory with Ultra-Fast broadband by 2022 through subsidies. This first seminary is organised as part of this evaluation scheme along with research projects to investigate on socio-economic impacts including new uses, on the governance of the plan and on the effects of public action and funds. A dedicated study analysing the building costs of fibre network by comparing several Public Initiative Networks (French public-funded local FttH networks) is handled too. Four consecutive workshops will deal with different points of view and notions of deployment of Ultra-Fast Broadband of public stakeholders; European institutions, National regulatory bodies, regional communities...but also of private stakeholders; Industrialists, internet providers, builders of civil construction... It will also be the occasion to discuss the regulatory issues related not only to the deployment of optical fibre (including in less dense areas) but also the new EECC, what it involves and its transposal. Other workshops will occur, as part of the mission of France Stratégie to assess the Plan France Très Haut Débit (THD), they will deal with the new uses of the Internet of the general population and the businesses, the coverage of ultramarines territories... All these sessions will be broadcasted in live streaming and you will be able to interact with the speakers. Read the detailed program for each session Discussions will be held in English, without translation. The programme of the four sessions   Monday the 14th of September, from 12.30 to 13.45 | Session 1 - Policies development and regulatory frameworks Facilitator: Jacques Crémer, member of the Scientific Committee for the Evaluation of the THD Stakeholders: Dan Sjöblom, BEREC, PTS. BEREC and ultrafast broadband David Clarkson, OFCOM. Broadband Regulation and State Aid in the UK Guillaume Mellier, ARCEP. Fiber networks and regulatory developments in France Vesa Terävä, European Commission, Connectivity as a building block of the digital transformation: towards Gigabit connectivity   Monday the 21th of September from 12.30 to 13.45 | Session 2 - Ultra fast broadband (UFB) and Fttx roll-out: an overview of EU28 and European Digital Agenda achievement Coverage in EU28; Comparative analysis of NPBs (goals, share of public / private intervention, nature of public intervention - rurality); Technological choices. Stakeholders: Niklas Fourberg, Düsseldorf Institute for Competition Economics (DICE). Fiber vs. vectoring: Limiting technology choices in broadband expansion Steffen Hoernig, Nova School of Business & Economics, Lisbon. Demand-Side policies to accelerate the transition to Ultrafast Broadband Discussion section with the facilitator Frédéric Marty, member of the Scientific Committee for the Evaluation of the THD: [to be confirmed], Agence du Numérique. The French Case : the French BNP (PFTHD) Viktor Arvidsson, Ericsson, The Swedish case. Swedish policy for remote territories and The Rural development program (RDP)   Monday the 28th of September from 12.30 to 13.45 | Sessions 3 - How much does it cost? How to assess FttH roll-out costs: ex-post costs, cost modeling, costs drivers Stakeholders: Jussi Hätönen, LionArch Capital Partners, Managing Partner - Turku University - Turku School of Economics, Professor The economic impact of fixed and mobile high-speed networks Reinald Krüger, Vodafone. Strategic comparative view of a provider operating in several European countries Discussion section with the facilitator Fátima Barros, member of the Scientific Committee for the Evaluation of the THD: Annegret Groebel, Bundesnetzagentur. The German case Alejandra de Iturriaga Gandini, Comisión Nacional de los Mercados y la Competencia. The Spanish Case    Monday the 5th of Octobrer from 12.30 to 13.45 | Session 4 - Who pays what? Public and private investment, state aids regime in Europe Private / public investments; overview of notifications of state aid, incentive for incumbers and operators to invest. Stakeholders: Marc Bourreau, CERRE. State Aid for Broadband Infrastructure in Europe : Assessment & Policy Recommendations Harald Gruber, European Investment Bank. EIB financing for digital infrastructures; an overview Discussion section with the facilitator Patrice Duran, member of the Scientific Committee for the Evaluation of the THD: Francesco Nonno, Open Fiber. The experience of Open Fiber and the Italian case Marie LAMOUREUX, Infranum. The French Case All these sessions will be broadcasted in live streaming and you will be able to interact with the speakers. Read the detailed program for each session Discussions will be held in English, without translation.
  • Fibre optique : des besoins en main d'oeuvre plus importants que prévu
    21 septembre 2020
    EMPLOI. Lancé fin 2016, l'Edec (engagement pour le développement des emplois et des compétences) autour de la fibre optique vient de prendre fin. Le travail engagé pendant plus de trois ans ne s'arrêtera pas pour autant, surtout au regard des besoins en recrutement et formation, plus importants et qui s'étaleront sur une plus longue période que prévu.
  • 7 000 recrutements prévus d'ici 2021 pour la fibre optique
    18 septembre 2020
    © Agence Régionale pour l'Orientation, la Formation et l'Emploi Nouvelle-Aquitaine 2020 https://www.cap-metiers.pro
Toute la veille |RSSS'abonner
Vous souhaitez soumettre une actualité ou une action de découverte métiers, emprunter des ressources ou gérer vos newsletters ? Connectez-vous :
Mon compte
SITE ORIENTATION
AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

VISITER LE SITE GRAND PUBLIC