Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
VISITER LE SITE GRAND PUBLIC
SITE ORIENTATION
AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi

+

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > Observation > Insertion et parcours > Raccrochage scolaire

Les jeunes en situation de décrochage scolaire

Données régionales 2018 et 2019 sur les jeunes en situation de décrochage scolaire en Auvergne-Rhône-Alpes


Via Compétences a une mission d’observation sur le décrochage scolaire et le raccrochage en formation et en emploi.
Les objectifs de cette mission sont d’étudier l’évolution des processus de décrochage et de raccrochage, d’apporter des éléments de contexte régional en exploitant les données disponibles et de proposer des analyses communes nécessaires à la bonne compréhension du phénomène en Auvergne-Rhône-Alpes.

Dans le cadre de cette mission, Via Compétences réalise chaque année une étude régionale en partenariat avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes, les Rectorats de Clermont-Ferrand, de Grenoble et de Lyon, la DRAAF et l’AMILAURA.

En 2018, un état des lieux du décrochage scolaire a été dressé sur le périmètre Auvergne-Rhône-Alpes. Il s’articule autour de trois parties :
  • La première porte sur les jeunes non diplômés et leur accès à l’emploi,
  • La seconde apporte des éléments sur les jeunes en situation de décrochage : profil des jeunes et territoires concernés,
  • Enfin, la troisième partie traite de l’accompagnement proposé et du suivi de ces jeunes.
Les données régionales présentées dans ce rapport ont fait l’objet d’une mise à jour en 2019 :
>>Téléchargez la synthèse 2019 (septembre 2019, .pdf)


Consulter également :
>>Téléchargez l'étude 2018 (septembre 2018, .pdf)
>>Téléchargez la synthèse 2018 (septembre 2018, .pdf)



Ressources complémentaires


Découvrez le dossier thématique sur le décrochage scolaire publié en novembre 2018 et mis à jour régulièrement. Retrouvez-y des témoignages d'acteurs de terrain travaillant avec les décrocheurs, sur le plan de l'accompagnement et de la formation. Ils apportent un éclairage sur leurs actions en Auvergne-Rhône-Alpes.

Veille

  • Décrochage. Erasmus et serious game pour les jeunes du collège de Kerzourat à Landivisiau
    11 décembre 2019
    Le collègue de Kerzourat se lance dans une expérimentation, destinée à aider une dizaine de jeunes âgés de 13 à 15 ans démotivés par leurs études et éviter ainsi qu'ils ne décrochent. Pendant leur année de 4eme et jusqu'à la fin de leurs années collèges, ils "vont construire leur projet en testant les outils des autres pays et en s'associant à un chapitre du scénario final : la réalisation de serious game".
  • Prévention de la lutte contre l'illettrisme
    4 décembre 2019
    Le Ministère du Travail a précisé, à l'occasion de l'Assemblée Générale de l'ANLCI lundi 2 décembre, les suites qu'il entendait donner aux propositions du rapport sur la lutte contre l'illettrisme, remis par Christian Janin et Yves Hinnekint à la ministre du Travail Muriel Pénicaud. Selon les dernières statistiques nationales disponibles qui datent de 2011, 2,5 millions de personnes sont en situation d'illettrisme. D'ores et déjà, les propositions suivantes ont été retenues : \b7 faire de l'évaluation préalable CLéA l'outil de référence gratuit pour tous à utiliser par tous les accueillants de personnes en insertion, en recherche d'emploi. CleA et CleA numérique sont des référentiels travaillés en commun par les partenaires sociaux et l'Etat permettant de valoriser les savoirs, savoirs faire et savoirs être relatives aux compétences de base, via un « scoring » de ces compétences ; \b7 élaborer et diffuser un outil de diagnostic pour les entreprises mettant en évidence le coût de l'illettrisme ; \b7 mobiliser les branches et les OPCO pour élaborer des politiques de lutte contre l'illettrisme ; \b7 consolider et développer un réseau de correspondants illettrisme, oeuvrant, sous la responsabilité de l'ANLCI, sur l'ensemble du territoire métropolitain ainsi que les DOM. Actuellement, sept régions n'ont aucun correspondant : Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté, PACA, Pays de Loire, Corse, Guadeloupe et Guyane) ; \b7 mettre en place, de façon pérenne, un outil de mesure de la situation de l'illettrisme en France ; \b7 renforcer le rôle de l'ANLC en incluant toutes les Régions et tous les OPCO, et en créant un bureau, instance resserrée de gouvernance. Pour Muriel Penicaud « l'illettrisme et l'illectronisme sont souvent et malheureusement cachés. C'est la responsabilité de tous, et de l'État en dernier ressort, d'aider les personnes concernées à sortir de cette situation. C'est un enjeu de liberté individuelle pour les personnes, de responsabilité sociale pour les entreprises et de protection d'un droit fondamental pour l'État ». Contact presse : 01 49 55 32 21 / sec.presse.travail[@]cab.travail.gouv.fr
  • La jeunesse oubliée de l'inclusion numérique
    10 septembre 2019
    LE CERCLE - Contrairement aux idées reçues, de nombreux jeunes des territoires dits « fragiles » maîtrisent assez mal les outils du numérique. Il faut donc développer les formations informatiques pour donner à chacun une chance de réussir dans cette société en transformation.
  • La Haute-Savoie aura peut-être son Ecole de la deuxième chance
    10 septembre 2019
    L'Ecole de la deuxième chance (E2C) de Savoie va réaliser une étude de déploiement en Haute-Savoie, dans deux villes, à Annecy et à Annemasse. Cette étude, qui coûtera 15.000 euros, va dresser un état des lieux des besoins de recrutement sur le bassin annécien. Quelque 5.000 euros ont été apportés par la ville d'Annecy pour la réalisation de cette étude.Si cette dernière est concluante, le déploiement sera effectif entre décembre 2019 et le premier semestre 2020.Ce « pôle d'excellence », inscrit par Edith Cresson dans le Livre blanc sur la formation, a été édicté en 1995 par la Commission européenne. En France, la première Ecole de la deuxième chance a été créée en 1998 à Marseille. Depuis le modèle a fait des émules puisqu'on en compte aujourd'hui 130 sur l'ensemble du territoire.Réseau d'entreprisesToutes ont le même objectif : donner une nouvelle occasion à un public de jeunes adultes exclus du système scolaire de reprendre des études à l'aide de pédagogies modernes et de partenariats locaux. Souvent, les élèves sont aussi formés aux règles de la société (régulation des comportements, respect des règles, orientation vers les structures sociales...)L'école s'appuie sur un réseau d'entreprises partenaires. Ces dernières proposent des stages et des formations en alternance de quelques mois, qui peuvent aboutir à des emplois.Créée en 2011, l'EDC de Savoie a permis la réalisation de 297 stages dans 211 entreprises en 2018. Sur l'ensemble du territoire français, 15.000 jeunes ont été accueillis l'année dernière.
  • Une démarche innovante pour l'insertion des jeunes en situation de décrochage scolaire
    10 septembre 2019
    Pour lutter contre le chômage des jeunes en situation de décrochage scolaire, la Région Auvergne-Rhône-Alpes soutient la méthode «Intervention sur les Offres et les Demandes» (IOD) mise en oeuvre par l'association Transfer. Soit un investissement d'un million d'euros.
Toute la veille |RSSS'abonner
Vous souhaitez gérer votre compte Via Compétences ? Soumettre une actualité ? Référencer une formation ? Une offre découverte métiers via Initiatives ? Connectez-vous à :
Mon compte
SITE ORIENTATION
AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

VISITER LE SITE GRAND PUBLIC