Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
Vers Site public
Vers le site Grand Public

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > Observation > Les territoires > Fiches Emploi - Formation par département

Auvergne-Rhône-Alpes : les chiffres-clés emploi formation par département

En complément du Portrait emploi formation régional, Via Compétences propose des fiches de synthèse par département. Ces fiches présentent les caractéristiques de chacun des 12 départements de la région autour de cinq thématiques : population, activité économique, emploi, marché du travail et formation initiale.

Ce qu’il faut retenir


De fortes disparités entre les territoires : quelques exemples

  • Population : une répartition inégale de la population sur le territoire et des croissances démographiques très hétérogènes (+1,4% d’habitants par an en Haute-Savoie entre 2007 et 2012, -0,2% dans le Cantal)
  • Activité économique : une présence de grands établissements de santé dans certains territoires comme l’Allier, la Loire et la Haute-Savoie
  • Emploi : une empreinte industrielle encore très marquée notamment dans l’Ain, la Drôme et la Haute-Loire
  • Marché du travail : des taux de chômage très élevés dans les départements de l’Ardèche, de la Drôme et de la Loire
  • Formation initiale : des effectifs de l’enseignement secondaire présents dans l’ensemble des départements mais une concentration de l’enseignement supérieur dans les principales agglomérations du Rhône, de l’Isère et du Puy-de-Dôme
Pour télécharger les fiches (pdf) et découvrir les chiffres-clés, cliquez sur les départements ci-dessous :


AllierImage HTML map generator

Consultez également


Agenda des formations

Veille

  • Transmea aide les salariés à reprendre leur entreprise
    30 juillet 2019
    Société de capital-investissement et outil régional dédié à la reprise d'entreprises par les salariés (principalement en Scop, société coopérative et ...
  • Eiffel Investment et la Région lancent un fonds dédié aux PME de croissance
    23 juillet 2019
    le 22 juillet 2019 - Jacques Donnay - Services ©JDCibles privilégiées de l'exécutif régional dans sa démarche en faveur de la création de valeur et d'emplois, les PME de croissance d'Auvergne-Rhône-Alpes pourront s'appuyer désormais sur un nouvel outil de financement. Convaincus du potentiel d'Auvergne-Rhône-Alpes, Fabrice Dumonteil, Pdg d'Eiffel Investment Group, et ses associés ont décidé de lancer une solution de financement dédiée aux PME régionales de croissance. Baptisé Eiffel Croissance Directe, ce nouvel outil repose sur la dette obligataire senior. Il permettra à des entreprises réalisant entre 5 et 100 MEUR de chiffre d'affaires de franchir de nouveaux caps, en couvrant des besoins de financement matériels ou immatériels. « Nous voulons trouver les bonnes candidatures, avec des business models qui marchent et des projets de croissance importants », explique Fabrice Dumonteil. Ces critères sélectifs correspondent parfaitement au contexte rencontré en région Auvergne-Rhône-Alpes, qui regorge de champions régionaux à fort potentiel et déjà en forte croissance. « Ces entreprises, PME ou ETI, ont des besoins importants et la dette obligataire apporte une solution précieuse, entre fonds propres et dette bancaire, qui est parfaitement adaptée au financement de la croissance à long terme », poursuit-il. Avant d'ajouter : « Eiffel Croissance Directe permettra d'octroyer des prêts in fine ou à différé d'amortissements, d'un montant unitaire allant de 1 à 10 MEUR, par entreprise, et dont la maturité sera comprise entre 4 et 10 ans. Mais nous pouvons aussi nous inscrire dans un pool bancaire qui apportera au total, 20 MEUR, 30 MEUR... » Pour Annabel André-Laurent, vice-présidente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes déléguée à l'Économie et aux entreprises, ce fonds s'inscrit dans l'ambition de la collectivité, qui entend muscler ses entreprises, créer de la richesse et favoriser la création d'emplois. « Il s'agit de PME familiales dans plus de 80 % des cas, qui ne veulent pas ouvrir leur capital, mais assurer la transmission à leurs descendants. Ce fonds est une solution qui leur convient parfaitement », affirme-t-elle. Dans le détail, ce dispositif régional s'insère dans un programme national de 300 MEUR, national ; l'idée étant d'obtenir un effet de levier. La Région s'engage à investir 10 MEUR dans le fonds et deux investisseurs régionaux issus de l'assurance, en l'occurrence L'Auxiliaire et Relyens, l'accompagnent à hauteur de 15 MEUR. « De notre côté, nous nous engageons à investir au moins 1,3 fois ce montant, c'est-à-dire 40 MEUR, dans des PME régionales », conclut Fabrice Dumonteil. Jacques Donnay ESSOR REDACTION Ses derniers articles
  • L'industrie recrute
    22 juillet 2019
    le 21 juillet 2019 - Caroline THERMOZ-LIAUDY - Économie . Selon le baromètre semestriel de l'agence d'interim en ligne Qapa.fr, les profils les plus recherchés en Auvergne-Rhône-Alpes pour le mois de septembre sont : technicien industriel, aide à domicile et aide-ménager ainsi qu'agent de production. Le secteur de l'industrie est la branche où il sera le plus facile pour trouver un emploi à la rentrée 2019, suivi par le secteur du commerce et de la vente et enfin celui du BTP. Les types de contrats proposés sont en majorité des CDI 51 %, suivis par des contrats intérimaires (33%), et à 17% des CDD. Selon ce baromètre, depuis le début de l'année, plus de 17 850 emplois ont été pourvus en Auvergne-Rhône-Alpes. Le taux de chômage est ainsi de 7,8 %, soit plus de 611 760 de demandeurs d'emploi. En ce qui concerne le salaire annuel moyen brut, il plafonne à 34 990 EUR. Caroline THERMOZ-LIAUDYJournaliste Ses derniers articles
  • Emploi - Pourquoi les travaux publics veulent attirer les jeunes d'Auvergne-Rhône-Alpes
    22 juillet 2019
    Sur les 36.000 emplois que compte la région Auvergne-Rhône-Alpes, 10.000 devront être renouvelés d'ici cinq ans. Les entreprises régionales, qui ressentent une reprise après des années calamiteuses, peinent déjà à recruter. Un jeu de société lancé à la rentrée « Pendant les années de crise, nous étions davantage occupés à maintenir nos emplois qu'à préparer le renouvellement de nos effectifs », admet Pierre Berger, le président de la Fédération régionale des travaux publics (FRTP). D'où la campagne de communication nationale lancée en octobre dernier en partenariat avec le ministère de l'Éducation nationale pour promouvoir les TP. Elle s'appuie sur un spot publicitaire, intitulé « Franchement, respect » donnant une image positive de la profession. Vue 2,5 millions de fois sur Youtube, ce film tourné comme un clip de rap a conduit 30.000 jeunes à se connecter sur le site internet lié à la campagne. [embedded content] Une des deux conventions que le président de la FRTP a signée avec la rectrice d'académie Marie-Danièle Campion, la semaine passée à Lyon, est une déclinaison de ce partenariat national. Les collectivités d'Auvergne ont-elles les moyens d'investir plus ? Elle conforte les actions déjà menées (visite d'entreprises, interventions en classe) et prévoit de faciliter la diffusion d'informations. Cela passera notamment par la création d'un jeu de société qui sera mis à disposition des collégiens, sur des plages horaires dédiées. Un conseiller pro par département Rectorat et FRTP ont signé une deuxième convention, celle-ci à l'initiative de l'Éducation nationale. Elle prévoit la mise en place de conseillers entreprises, qui iront dans les établissements scolaires présenter les travaux publics et accompagner les jeunes dans leur projet d'orientation. Chaque département aura à partir de la rentrée son conseiller entreprises. Ils seront tous désignés par la FRTP. Quatre sont déjà identifiés, il reste donc à en trouver huit d'ici l'automne. Laurent Bernard
Toutes les actualités |RSSS'abonner