Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
Vers Site public
Vers le site Grand Public

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > Observation > Secteurs et métiers

"Chantiers de France" : reconstruction de la cathédrale Notre Dame de Paris

Après l’incendie de Notre-Dame de Paris, les ministères du Travail, de l'Éducation nationale et de la Culture fédèrent les professionnels du bâtiment et les réseaux de formation autour d’une initiative baptisée "Chantiers de France".

Carrousel Les chantiers de France
Annoncés par le Président de la République, les "Chantiers de France vont regrouper les centres de formation des apprentis et les lycées professionnels formant aux métiers de la construction et aux métiers d’art dans toute la France pour rebâtir la cathédrale Notre Dame de Paris, en élargissant l'idée d'une participation à la rénovation du patrimoine sur tout le territoire.

Les objectifs affichés

  • Tenir le délai de reconstruction de cinq ans, annoncé par le président de la République,
  • Permettre à tous les jeunes désirant s’engager dans ce projet de reconstruction de la cathédrale Notre dame de Paris, d’apprendre un métier en adéquation avec les besoins exprimés : charpentiers, maçons, tailleurs de pierre, couvreurs, vitraillistes, peintres décorateurs, facteurs d’orgue, sculpteurs …
  • Susciter des vocations dans le domaine de la rénovation du patrimoine en formant davantage de jeunes aux métiers nécessaires à la reconstruction de la cathédrale et à la rénovation du patrimoine en général.
Compagnons du devoir, Groupement des entreprises de rénovation de monuments historiques (GMH), Chambres des métiers et de l’artisanat (CMA France), Confédération des artisans et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB), Fédération française du bâtiment (FFB), Union nationale ds Maisons familiales rurales font partie des nombreuses organisations ayant répondu à l’appel.

Après cette première réunion, la ministre du Travail Muriel Pénicaud devrait nommer prochainement un référent chargé de coordonner les initiatives.

Développer l’offre de formation


Charpentiers, couvreurs, ébénistes, tailleurs de pierre, plâtriers, peintres décorateurs, facteurs d’orgue… Autant de métiers nécessaires au gigantesque chantier qui va s’engager et à la rénovation des bâtiments historiques en général.

La France dispose de formations de qualité dans les métiers d’art et de la construction, selon la ministre du Travail. Pourtant les compétences manquent. Selon les acteurs de la formation du secteur, il faudrait « tripler » le nombre de jeunes en formation, la préoccupation est également la transmission des savoir-faire.
La mobilisation engagée lors de cette réunion au ministère du Travail, doit permettre de coordonner les initiatives et de développer l’offre de formation.

Pour aller plus loin



Date de publication
19 avril 2019