Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
VISITER LE SITE GRAND PUBLIC
SITE ORIENTATION
AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi

+

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > Orientation et Parcours > Décrochage scolaire et raccrochage > Le décrochage scolaire et le raccrochage en emploi ou en formation

Décrochage / Raccrochage, Insertion

Lutte contre le décrochage scolaire en Auvergne Rhône Alpes : de nouvelles ressources en ligne

Depuis 2009, la Région a confié à Via Compétences une mission d’observation sur le décrochage scolaire et le raccrochage en formation et en emploi en Auvergne-Rhône-Alpes.

visuels_carousel_oct_2019_Decrochage-2.png
Via Compétences propose de nouvelles ressources sur cette thématique, découvrez-les :

Outil qui recense des services et dispositifs mobilisables par les professionnels en charge du suivi de jeunes de 16 à 25 ans, sans emploi et non scolarisés.
Cet outil est consultable en ligne, via 3 entrées thématiques : Réfléchir à un projet, Se former et S’orienter vers un emploi. Chaque entrée renvoie vers des fiches descriptives donnant une information de premier niveau, et dans certains cas, une localisation des structures concernées pour davantage de précisions.

Cette publication de septembre 2019 apporte des éléments quantitatifs sur les non diplômés et leur accès à l’emploi, les jeunes en situation de décrochage scolaire, les jeunes accompagnés …
Elle a été réalisée en partenariat avec les Rectorats, la Région, la Direction régionale de l'alimentation de l'agriculture et de la forêt et l’Association des missions locales d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Celui-ci propose des éléments clés pour comprendre cette thématique (les différentes définitions et indicateurs de mesure du décrochage, les facteurs de risque, les politiques nationales et régionales, les actions de prévention et de remédiation) ainsi que des témoignages de professionnels et une veille sur l’actualité du thème.

Date de publication
3 octobre 2019

Veille

  • Garantir un socle de compétences de base
    9 août 2020
    Outils et projets cofinancés dans la cadre du plan d'investissement dans les compétences pour garantir un socle de compétences de base. ÉVALUER ET CERTIFIER SES COMPÉTENCES Pix : tester et certifier les compétences numériques Diagorente : aider les jeunes à s'orienter Éva : évaluer les compétences transversales CléA : certifier le socle de connaissances et compétences professionnelles SÉCURISER LA RÉUSSITE D'UN PARCOURS DE FORMATION Formations préparatoires : préparer son projet professionnel et acquérir le socle de compétences (axe 2 des Pactes régionaux) Prépa-compétences : prépare son projet professionnel et son parcours de formation Prépa-apprentissage : préparer son projet professionnel et sa formation en apprentissage École de la 2e chance : accompagner les jeunes sans diplôme et sans qualifications Épide : acquérir les compétences clés et construire son projet professionnel Pial : maîtriser la langue française pour les jeunes demandeurs d'asile et réfugiés
  • Écoles de la 2e chance (E2C)
    9 août 2020
    Les écoles de la 2e chance (E2C), un parcours adapté aux jeunes décrocheurs sans diplôme ni qualification. Les écoles de la 2e chance (E2C) sont fondées sur une pédagogie différente des schémas scolaires classiques. Elles ont pour objectif l'insertion sociale et professionnelle des jeunes qu'elles accueillent, sans autre critère que leur motivation, en leur permettant de développer des compétences, de construire leur projet personnel et professionnel et ainsi de gagner en autonomie. L'accompagnement en E2C se compose de trois phases successives : Une phase d'intégration qui permet d'évaluer les besoins du jeune et sa motivation. À l'issue de cette phase d'une durée de 4 à 6 semaines, le jeune signe un « contrat d'engagement », comprenant notamment son plan personnalisé de formation. Une phase d'accompagnement au cours de laquelle s'alternent des stages en entreprise, des formations de remise à niveau sur les savoirs de base et un accompagnement personnalisé. Cette phase dure environ 6 mois. Une phase dite« post-parcours », qui permet de suivre le jeune jusqu'à un an après sa sortie de l'E2C. Objectifs Proposer à des jeunes en voie d'exclusion un parcours personnalisé, alternant stages en entreprises et périodes de remise à niveau sur les savoirs de base. Leur permettre d'élaborer un projet professionnel et personnel. Publics visés Jeunes décrocheurs de 16 à 25 ans. Sortis du système scolaire sans diplôme ni qualification. Motivés pour intégrer un parcours d'insertion. Plus-values du projet Un parcours individualisé et rémunéré au titre de la formation professionnelle, qui permet de s'adapter aux besoins des jeunes ; L'élaboration avec les jeunes, et en partenariat étroit avec le monde de l'entreprise, de parcours adaptés aux tissus socioéconomiques locaux ; Un label E2C qui permet de garantir une offre de service homogène et de qualité sur l'ensemble du territoire. Informations complémentaires Budget prévu au titre du Plan d'investissement dans les compétences : 15 millions d'euros Nombre prévu de bénéficiaires : 2 000 jeunes supplémentaires Territoires concernés : 130 E2C, réparties dans 57 départements (de 12 régions métropolitaines et 5 régions ultramarines) Site internet des Écoles de la 2e chance (E2C)
  • Pass Numériques
    9 août 2020
    Pass Numériques, pour apprendre à utiliser internet. 13 millions de Français éprouvent des difficultés pour manier un ordinateur, utiliser internet, effectuer des démarches administratives ou rechercher des informations en ligne. Alors que 9 demandeurs d'emploi sur 10 utilisent Internet dans leurs recherches, certains sont donc pénalisés par une difficulté d'usage de l'informatique et du numérique. Le dispositif de Pass numériques vise à lutter contre cet illectronisme, en donnant le droit d'accéder, dans des lieux préalablement qualifiés, à des services d'accompagnement numérique. 11 se matérialise par des carnets de plusieurs Pass, sur le modèle des tickets-restaurant. En pratique, les personnes reçoivent un carnet de Pass numériques auprès d'une structure locale (guichet de service public, associations, travailleurs sociaux, etc.) et peuvent ensuite participer à un atelier d'initiation ou de perfectionnement au numérique dans un lieu dédié. En échange, la structure qui les accompagne est contre-payée de la valeur des Pass numériques. Ainsi, un demandeur d'emploi ou un jeune qui reçoit un carnet de Pass auprès de Pôle emploi ou d'une mission locale bénéficie, à travers ces Pass, d'un crédit d'heures de familiarisation aux outils numériques dans une structure d'accompagnement dédiée : espaces publics numériques, médiathèques, fablab, espaces de coworking, etc. Il peut alors être accompagné pour acquérir des compétences dans la manipulation de l'ordinateur, la création d'une boîte mail ou la rédaction d'un CV sur ordinateur. L'objectif est qu'à la fin de l'accompagnement d'une durée de 5 ou 10 heures, la personne soit autonome dans la réalisation de ses démarches administratives ou professionnelles en ligne. Ce dispositif permet de couvrir tout ou partie des frais de formation nécessaires. Objectifs Permettre de s'approprier les usages et les potentialités du numérique (accès aux droits, à l'emploi, aux savoirs, à la mobilité, etc.) ; Garantir l'équité des citoyens et des territoires face à l'accès aux services publics et aux nouvelles opportunités numériques ; Soutenir la montée en compétences numériques. Publics visés Jeunes et demandeurs d'emploi de niveau inférieur au baccalauréat ayant des difficultés avec l'usage du numérique ; Publics de l'insertion par l'acivité économique, bénéficiaires des minima sociaux, personnes en situation d'illettrisme, etc. Plus-values du projet Un accès de tous à leurs droits et aux services publics, dans un contexte de numérisation des démarches et de transformation numérique des politiques publiques (télémédecine, télétravail, etc.) ; La consolidation et structuration des acteurs de l'inclusion et de la médiation numériques à l'échelle locale. Informations complémentaires Budget prévu au titre du Plan d'investissement dans les compétences : 15 millions d'euros Nombre prévu de bénéficiaires : 600 000 personnes par an Territoires concernés : France entière Pass numériques
  • Établissement pour l'insertion dans l'emploi - EPIDE
    9 août 2020
    Établissement pour l'insertion dans l'emploi - EPIDE, un parcours d'acquisition de compétences clés et de construction de projet professionnel. L'EPIDE propose à des jeunes un parcours d'insertion rémunéré et délivré dans le cadre structurant d'un internat de semaine, du lundi matin au vendredi après-midi, où les jeunes, comme les agents, portent une tenue uniforme. Les équipes de professionnels sont pluridisciplinaires et assurent une présence éducative et sécurisante 24 heures sur 24 h heures. Elles sont composées de conseillers en insertion professionnelle, en éducation et citoyenneté, de formateurs en enseignement général, en informatique, en mobilité et en sport, d'infirmiers(ères), de chargé(e)s d'accompagnement social, etc. Les objectifs partagés par les jeunes volontaires et les 1 100 professionnels qui les accompagnent pendant toute la durée de leurs parcours sont de : Construire et réussir son projet professionnel. Suivre une formation à la fois générale et spécialisée, pour acquérir un socle de compétences clés (mathématiques, français, informatique, mobilité, sport). Apprendre à prendre soin de soi et des autres et devenir des adultes citoyens, autonomes et responsables. Les parcours d'accompagnement proposés par l'ÉPIDE sont globaux et individualisés. Ils durent en moyenne un peu plus de 7 mois. Objectifs Faire de l'accès à une formation générale et spécialisée l'axe structurant du parcours d'insertion professionnelle des jeunes accompagnés ; Développer, par l'éducation à la citoyenneté, leur autonomie et leur sens des responsabilités ; Lever certains de leurs freins périphériques d'accès à l'emploi, grâce à un accompagnement sanitaire et social. Publics visés Jeunes de 18 à 25 ans ; Sortis du système scolaire sans diplôme, ni qualification professionnelle, et en voie de marginalisation ; Volontaires. Plus-values du projet Un cadre structuré en internat propice à l'intensité de l'accompagnement, le développement d'un sentiment d'appartenance et qui fait de chaque centre un lieu de socialisation et de cohésion efficace ; Un projet pédagogique et un accompagnement global qui reposent sur des équipes pluridisciplinaires Informations complémentaires Budget prévu au titre du Plan d'investissement dans les compétences : 40 millions d'euros Nombre prévu de bénéficiaires : 200 jeunes supplémentaires Territoires concernés : France entière : 19 centres ÉPIDE implantés partout sur le territoire (29 % des volontaires habitent en quartiers prioritaires de la politique de la ville) epide.fr
  • « Après la fermeture des écoles, combien de décrocheurs à la rentrée ? »
    14 juillet 2020
    Dans une tribune au « Monde », Noémie Le Donné, chercheuse en éducation à l'Organisation de coopération et de développement économiques, explique que « 2020-2021 pourrait être l'année noire du décrochage si l'on ne prépare pas dès maintenant la rentrée d'après ».
  • Emploi des jeunes. La Commission européenne dresse un plan d'au moins 22 milliards d'euros
    14 juillet 2020
    La Commission européenne a dévoilé, le 1er juillet, son plan pour l'emploi des jeunes européens, dans un contexte de crise économique et d'insertion professionnelle difficile. Le chômage des moins de 25 ans était de 15,4 % fin avril, un chiffre qui ne devrait cesser de croître.
  • L'Etablissement pour l'insertion dans l'emploi offre une solution à 60 % des jeunes volontaires
    14 juillet 2020
    En 2019, 60 % des jeunes qui ont fait confiance à l'Etablissement pour l'insertion dans l'emploi (Epide) ont bénéficié d'une insertion (selon son rapport d'activité) : 7 sur 10 trouvent un emploi, 3 sur 10 accèdent à une formation qualifiante.
Toute la veille |RSSS'abonner
La lutte contre le décrochage scolaire est une priorité nationale. Elle représente des enjeux humains, sociaux et économiques majeurs pour la France. En effet, les jeunes en situation de décrochage présentent des risques importants d’échec en termes d’insertion sociale et professionnelle.

Une mobilisation de tous les acteurs
Afin de coordonner la mobilisation de tous les acteurs concernés par la lutte contre le décrochage et l’accompagnement au raccrochage en formation ou en emploi, une convention de partenariat a été signée entre l'État*, l’établissement du service national sud-est, la Direction Régionale de la Jeunesse du Sport et de la Cohésion Sociale, la Direction Régionale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, l’Association des Missions Locales d’Auvergne Rhône-Alpes, la direction régionale de Pôle emploi et la Région Auvergne Rhône Alpes.

* Préfecture de Région, région académique Auvergne-Rhône-Alpes, Direction Régionale de l’Agriculture et de la Forêt, Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi
Vous souhaitez soumettre une actualité ou une action de découverte métiers, emprunter des ressources ou gérer vos newsletters ? Connectez-vous :
Mon compte
SITE ORIENTATION
AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

VISITER LE SITE GRAND PUBLIC