Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
Vers Site public
Vers le site Grand Public

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > Orientation > Accueillir des publics spécifiques > Publics étrangers

Accueillir et accompagner les personnes étrangères

Avant-propos

La question de l’accueil des personnes venues des quatre coins du monde interroge notre système d'orientation tout au long de la vie : quelles structures d’accueil ? Quelles voies d’insertion possibles ?  Et dans quelles conditions ?
La sémantique, la législation, les différentes  politiques définissent l’encadrement de situations variées.  
Ces pages tentent d’apporter un éclairage sur une thématique qui nécessite des prises en charge adaptées.

Date de mise à jour : juillet 2018

 


Veille

  • En Maurienne, des migrants formés au compostage
    27 juillet 2018
    À Fourneaux et Modane, La Sasson, en lien avec collectif “Tous migrants Savoie” et les deux communes, a mis en place une formation à destination des demandeurs d'asile pour devenir agent composteur. (D'après la publication)
  • Guide des procédures à l'Ofpra
    26 juillet 2018
    Vignette: Accroche: La version actualisée du Guide des procédures à l'Ofpra est disponible.
  • Des réfugiés afghans et soudanais terminent leur formation professionnelle au Pont-de-Claix
    26 juillet 2018
    Dans le cadre du projet national "Hope" , comme "espoir", visant à former un millier de réfugiés dans une trentaine de centre AFPA en France, ils ont été affecté au centre du Pont-de-Claix. Ce programme est financé par l'état, Pôle emploi et la branche professionnelle FORCO, fonds de formation du commerce. Un métier après avoir échappé à l'enfer  Ils ont fui l'enfer qui a pour nom Afghanistan, Soudan, Erythrée, Guinée, Irak et sont arrivés en France par la Turquie ou la Libye après des mois voire des années de voyages.  Au Pont-de-Claix, ils sont 12 jeunes hommes avec le statut de réfugié qui leur donne le droit de travailler. Depuis septembre dernier, on leur a d'abord appris le français, puis un métier élémentaire : remplir les rayons des supermarchés. Un job que personne ne veut faire.    Omar a quitté le Soudan, il y a deux ans, pour la Lybie, l'Italie. Il était agriculteur, le voilà en contrat de professionnalisation. Safi, 25 ans, lui aussi était agriculteur, mais en Afghanistan. Omar et Safi ont fui les dictatures religieuses du Soudan et d'Afghanistan. Au départ, Omar ne pensait pas à la France, il pensait rester en Libye. Mais séjourner dans ce pays, ce n'est pas une vie.   Omar et Safi viennent d'apprendre un métier comme un millier de réfugiés que notre pays vient de former pour occuper des emplois qui ne trouvent pas de candidats.   Selon Dominique Bissuel, directeur du centre AFPA du Pont-de-Claix, dans ce secteur, les employeurs ont du mal à recruter, comme le bâtiment, l'industrie, la logistique, la restauration. 
  • Abrogation du label qualité "Français langue d'intégration"
    17 juillet 2018
    Décret n° 2018-593 du 9 juillet 2018 abrogeant le décret n° 2011-1266 du 11 octobre 2011 relatif à un label en matière d'apprentissage de la langue française.Texte législatif devenu inutile en raison de la prise en compte de ses critères dans les cahiers des charges des formations linguistiques délivrées aux étrangers signataires du contrat d'intégration républicaine.
  • Programme Hope dans les Hauts-de-France : des migrants formés et déjà intégrés dans le monde du travail
    15 mars 2018
    Le programme Hope qui s'ouvre au niveau national pour insérer les réfugiés dans l'entreprise a débuté dans les Hauts-de-France. Retour sur les premiers pas d'un dispositif qui bouscule les collaborations.