Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
VISITER LE SITE GRAND PUBLIC
SITE ORIENTATION
AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi

+

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > Orientation et Parcours

Formation initiale, Métiers / secteur d'activité, Orientation

La réforme des études de santé : les différentes voies d’accès au cursus médical

L’un des objectifs de cette réforme est de sortir d’un modèle unique d’entrée pour privilégier une orientation progressive dans les études médicales.

La réforme des études de santé.jpg
La suppression de la PACES, Première Année Commune aux Études de Santé, est prévue pour 2020. Désormais, pour devenir Médecin, Sage-femme (Maïeutique), dentiste (Odontologie) ou Pharmacien, les élèves de terminale auront trois voies possibles d’accès à la formation.

Voie A - licence « PORTAIL SANTÉ »

À partir de janvier 2020, les lycéens via la plateforme nationale Parcoursup pourront choisir de s’inscrire en licence « PORTAIL SANTÉ ». Cette filière est non sélective, mais soumis a des attendus de la part de l’université d’accueil. Elle pourra exigée des prérequis (questionnaire, suivi de Moocs obligatoire avant l’inscription…). Une place pourra être proposée sur une antenne de l’université.

La première année universitaire est générale avec des enseignements majeurs liés aux différentes spécialités
: médecine, maïeutique, pharmacie, etc.
Le programme pédagogique du premier cycle devra plus intégrer l'évaluation des compétences humaines et relationnelle, et des enseignements spécifiques appelés mineures» préparant la poursuite d’études dans d’autres formations de premier cycle", par exemple licence de chimie, de biologie…. Le choix de leur "mineure" est important et conditionnera éventuellement une réorientation si le cap de la première année n’est pas validé, sachant que le redoublement ne sera pas autorisé. En première année il est prévu pour ces étudiants, une charge de travail comprise entre 1 500 et 1 800 heures. Ils devront également choisir une ou plusieurs spécialités vers lesquelles ils souhaiteraient se tourner (médecine, pharmacie, etc.). La sélection aurait lieu à l’issue de cette première année.
Plusieurs conditions d’admissibilité devront être réunies :
  • avoir validé, en un an, 60 ECTS 
  • obtenir une moyenne générale supérieure à un certain seuil
  • éventuellement, avoir décroché une "note minimale à un module spécifique".
Ces critères remplis, l’étudiant serait évalué au cours d’une épreuve écrite ou orale. Si l'examen est réussi, il intégrerait le diplôme de formation générale (DFG2) dans la filière choisie (médecine, pharmacie dentaire ou maïeutique). S’il échoue, mais a validé 60 ECTS, il pourrait poursuivre vers une deuxième année de Licence en fonction de sa discipline « mineure » (chimie, biologie…).


Voie B « Admission post bac +1 » (dispositifs alternatifs /Alter Paces)

Le lycéen peut faire le choix de s’inscrire dans une licence de filière non médicale (par exemple de droit, économie, de gestion, de biologie, de mathématiques, …) tout en conservant des enseignements ou des mineures « santé ». Attention toutes les combinaisons de filières ne seront possibles, chaque université va cibler quelques licences avec des mineures « santé ». Les étudiants inscrits en L1, L2 ou bien en L3 de ces filières, pourront se présenter aux épreuves d’admissibilité pour intégrer la deuxième année de médecine, pharmacie, odontologie (dentaire) ou sage-femme (maïeutique). Les étudiants de Licence 1 qui ne réussiront pas leurs examens d’admissibilité mais qui auront obtenu 60 ECTS pourront poursuivre vers la deuxième année de leur filière de licence. En revanche, s’il ne valide pas leurs crédits ils devront participer à la procédure nationale Parcoursup.
Cursus « seconde chance » c’est la possibilité pour un jeune qui n’aurait pas validé son année en voie A, de recommencer un cursus différent et de réintégrer un cursus médical avec le voie B.

Voie courte « Admission post bac, parcours santé court »

Un lycéen qui choisit après son bac de faire une école paramédicale pour préparer un titre ou diplôme d’état d’auxiliaire médical en trois ans, avec de l’expérience et un examen il pourra par la suite intégrer par passerelle des études médicales

pour en savoir plus  Communiqué offciel
dossier de presse

Date de publication
18 novembre 2019

Vous souhaitez gérer votre compte Via Compétences ? Soumettre une actualité ? Référencer une formation ? Une offre découverte métiers via Initiatives ? Connectez-vous à :
Mon compte
SITE ORIENTATION
AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

VISITER LE SITE GRAND PUBLIC