Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
Vers Site public
Vers le site Grand Public

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > Politiques publiques

L'accompagnement des plus fragiles dans le futur paysage de la formation professionnelle

Laurence Martin, directrice de l’Association pour la promotion du label APP, décline le point de vue du label APP dans le cadre de la réforme de la formation, et notamment de l'accompagnement nécessaire des plus fragiles.

Dans un entretien accordé à l'agence AEF, elle indique qu'il est indispensable d’inclure dans le parcours de formation des modules sur les compétences transversales pour ces publics là et qu'un accompagnement spécifique est nécessaire. Il est important dans un parcours de formation d'avoir une mixité des publics. Confronter des profils différents est également source d'apprentissage. Madame Martin ajoute "nous sommes directement opérationnels pour accompagner ce volet de la réforme" [...] "Notre modèle pédagogique correspond aux ambitions de la réforme de la formation professionnelle". 

Le réseau Atelier de pédagogie personnalisée -APP- compte plus de 200 points d’accueil sur l’ensemble du territoire, les départements d’outre-mer compris. L'association pour la promotion du label APP, que Madame Martin représente, labellise les organismes de formation qui dispensent des modules de formation ou de validation aux savoirs de base et aux compétences transversales. L'association a rencontré le cabinet de Muriel Pénicaud, des responsables au niveau national de Pôle emploi, Régions de France…

Depuis le lancement de la réforme, un des messages forts est que l'individu doit accéder rapidement à l'offre de formation, pratiquement sans d'intermédiaires. La directrice de l'association pour la promotion du label APP pense qu'un accompagnement des plus fragiles est indipensable, car comment permettre à chacun d’exercer ces droits ? Les personnes connaissant des difficultés d’écriture, de lecture ou de maîtrise des outils numériques seront exclues dès le départ, s’il n’y a pas d’accompagnement pour activer son CPF. Il faut prévoir une étape au préalable pour que chacun puisse s’orienter de manière éclairée.

Mme Martin ajoute qu'il faudra former les conseillers en évolution professionnelle. Il doivent être formés à l’accompagnement de ces publics spécifiques, à l’identification de besoins de consolidation des compétences clés en amont de formations qualifiantes pour consolider leurs parcours par exemple.

    • Source : AEF info, les contenus sont réservés aux abonnés.

Date de publication
9 avril 2018