Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
Vers Site public
Vers le site Grand Public

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > VAE > Connaître le dispositif > L'essentiel de la VAE

L'essentiel du dispositif VAE

La VAE, qu'est-ce que c'est ?

-


Depuis 2002, la Validation des acquis de l'expérience permet de faire reconnaître officiellement les compétences acquises tout au long de la vie et d'obtenir un diplôme, un titre ou une certification en adéquation avec son expérience, cela sans avoir à suivre nécessairement une formation.

La VAE est un droit individuel inscrit dans la loi et confirmé depuis par la réforme de 2014 et par la Loi travail 2016. Elle constitue une autre voie d'accès aux certifications, en reconnaissant le travail.

La VAE, pour qui ?

-

  • Les salarié(e)s, quel que soit leur statut (CDI, CDD, intérimaires....)
  • Les non salarié(e)s (membres d'une profession libérale, exploitants agricoles, artisans, commerçants, travailleurs indépendants...)
  • Les agents publics (titulaires ou non)
  • Les demandeurs d'emploi (indemnisé(e)s ou non)
  • Les bénévoles ayant une expérience associative ou syndicale
  • Les volontaires (dans le cadre d'un contrat de volontariat associatif)
  • Les élus ayant exercé au cours d'une mandature.

 

Quels types d'expériences sont prises en compte ?

-

  • Activités professionnelles salariées ou non salariées
  • Activités exercées dans le cadre d'un mandat électoral local ou d'une fonction élective locale
  • Activités syndicales
  • Périodes de formation initiale ou continu en milieu professionnel
  • Activités réalisées par des sportifs de haut niveau
  • Activités bénévoles et de volontariat


Quelles modalités de validation ?

-


Le jury de validation est composé de formateurs et de professionnels. Il vérifie si les compétences décelées au travers de l'expérience du candidat sont en rapport avec celles exigées par la certification. Les personnes pouvant être membre du jury de validation sont:
  • Les salariés
  • Les travailleurs non-salariés
  • Les retraités
La validation des compétences peut prendre deux formes: 
  • Un dossier à renseigner par le candidat. Il y décrit et analyse les activités qu'il a exercées et les compétences qu'il a pu développer en rapport avec le référentiel du diplôme visé.
  • Une mise en situation professionnelle réelle ou reconstituée (cf titre professionnel du Ministère chargé de l'emploi). Au travers d'une grille d'observation, le jury apprécie la manière dont le candidat résout la situation professionnelle qui lui est proposée.
Quelque soit la modalité de validation, un entretien avec le jury la complête et la conclue. Il est systématique pour la plupart des certificateurs et obligatoire dans l’enseignement supérieur. Cet échange entre le candidat et les membres du jury vise à expliciter les informations contenues dans le dossier ou le comportement observé en situation et à vérifier leur authenticité.


Quels sont les titres, diplômes accessibles à la VAE ?


La VAE a vocation à s'appliquer à l'ensemble des certifications professionnelles (diplômes, titres et certificats de qualification) enregistrés dans le Répertoire National des Certifications Professionnelles et dès lors que le règlement d'obtention de cette certification ne l'interdit pas (notamment pour des raisons liées à la santé, à la sécurité ou à la défense nationale).

Quelles sont les possibilités de financement ?

-


Le coût pris en charge peut comprendre : 
  • les frais de recevabilité (par exemple pour certaines Universités)
  • les frais d'accompagnement
  • les frais de jury
  • Les droits d'inscription
  • les frais post-jury en cas de validation partielle de votre certification.

La procédure à suivre n'est pas la même en fonction du statut de la personne  et du financeur concerné :
  • Travailleur(e) non-salarié(e), s’adresser au Fond d'Aide à la Formation (FAF) de branche ou FAF régional ou à l’OPCA. 
  • Demandeur(se) d'emploi, s’adresser à Pôle emploi. Il existe plusieurs solutions de prise en charge.
  • Salarié(e), démarche en accord avec l’employeur, ce dernier devra se mettre en relation avec son OPCA.
  • Salarié(e), démarche indépendante de votre employeur, contacter l’OPACIF dont relève l’entreprise.
    Il peut s'agir des organismes suivants :
  1. FONGECIF : concerne une grande majorité de salariés.
  2. L'AFDAS : salariés ou intermittents des métiers de la culture, de la communication et des loisirs.
  3. FAF : personnels des chambres de métiers.
  4. FAFSEA : salariés d'exploitations agricoles et entreprises agricoles.
  5. FAF Sécurité sociale : salariés des organismes de Sécurité Sociale.
  6. FAF TT : intérimaires.
  7. UNIFORMATION : salariés de l'économie sociale, l'habitat social et la protection sociale
  8. OPCALIM : salariés des organismes professionnels, de technique et de service en milieu rural et des coopératives agricoles.
  9. UNIFAF : salariés de la branche sanitaire, médico-sociale privée à but non-lucratif.
 
Pour les salariés, il existe le congé vae : c’est un droit pour tout salarié en CDI ou CDD, quelle que soit son ancienneté dans l'entreprise. Ce congé a pour but de permettre au salarié de participer aux épreuves de validation organisées par l'organisme valideur ou de s’absenter pour être accompagné dans la préparation de cette validation.
La durée de 24 heures de ce congé peut être augmentée, par convention ou accord collectif de travail, pour les salariés n’ayant pas atteint un niveau IV de qualification ou dont l’emploi est menacé par les évolutions économiques ou technologiques.
 
Pensez à faire mobiliser le Compte personnel de formation (CPF) pour financer la démarche.
 
Pour rechercher les possibilités de financement consultez le guide de financement VAE.

 

Rechercher un diplôme, un titre ou un certificat de qualification

-