Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
Vers Site public
Vers le site Grand Public

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > VAE > VAE et GRH > Projet collectif de VAE, de quoi parle-t-on ?

Projet collectif de VAE, de quoi parle-t-on ?

Projet collectif, quels enjeux ?

-
La VAE est un droit individuel depuis 2002. Bien que de nombreux individus aient déjà engagé cette démarche, son accès et son succès ne sont pas encore « démocratisés ».
Depuis quelques années, les pouvoirs publics incitent les acteurs sociaux économiques à inscrire la VAE dans leurs projets de GTEC ou de GPEC, en concevant des démarches collectives qui réunissent les meilleures conditions de réussite des candidats à la VAE.
Il s’agit alors de travailler en mode projet, avec un objectif de VAE, autour d’un pilote et d’acteurs partenaires pour proposer un ensemble de services coordonnés, dans des délais restreints, adaptés à la résolution des problématiques emploi – compétences des publics, des entreprises et/ou des territoires concernés. Le projet collectif de VAE devient une formidable opportunité pour l’individu qui y adhère, faisant siens les objectifs du projet.
 
Les enjeux sont multiples. Il s’agit toujours de développer et favoriser l’accès et le succès à la VAE pour tous. Mais les enjeux d’un projet collectif interrogent le sens et les impacts du processus de VAE.

Les territoires

  • Anticiper et accompagner les mutations économiques
  • Disposer de cartographies des compétences
  • Réaliser une GTEC
  • Accroître la coopération entre institutions, réseaux, acteurs au service des publics spécifiques

Les structures employeuses : entreprises, associations, collectivités…

  • Réaliser une GPEC
  • Mettre en adéquation les qualifications et les postes, aux contraintes réglementaires
  • Favoriser la mobilité interne
  • Se différentier commercialement
  • Développer le sentiment d’appartenance, la culture d’entreprise
  • Bénéficier d’une chaîne de services coordonnés et adaptés à la situation de l’entreprise et des candidats, avec un interlocuteur unique : le chef de projet

Les individus

  • Sécuriser son parcours professionnel
  • Faciliter une mobilité professionnelle
  • Obtenir une reconnaissance
  • Bénéficier d’une chaîne de services coordonnés et adaptés au long de son parcours de VAE avec un référent de parcours
  • Bénéficier d’une dynamique collective pour mieux réussir dans sa démarche

Les financeurs

  • Prendre en charge l’intégralité d’une démarche de VAE (en mutualisant les financements)
  • Rationaliser les coûts, faire des économies d’échelle
  • Prioriser les investissements
  • Accentuer les aides aux plus démunis face à la VAE

Les acteurs de l’info- conseil en VAE

  • Territorialiser et coordonner un service dans une démarche qualité
  • Promouvoir la VAE auprès de tous les publics
  • Susciter l’engagement dans la démarche de VAE
  • Faire de la VAE un outil de GPECT

Les acteurs de l’accompagnement VAE

  • Optimiser le service rendu
  • Réduire les situations de décrochage
  • Evoluer dans ses pratiques de façon adaptée aux spécificités des publics concernés

Les certificateurs et les valideurs

  • Faire évoluer les organisations, les pratiques et les compétences pour mieux répondre aux commanditaires et aux publics.

Quels financements ?

-
Les financements mobilisables sur un projet collectif de VAE sont multiples et le budget du projet relève d’une véritable ingénierie financière. Mais dans la somme des ressources à mutualiser, la volonté politique reste la plus fondamentale.

DIRECCTE

Les services de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi - DIRECCTE - et ses unités territoriales disposent d’un budget spécifique au financement de projets de développement de la VAE (ingénierie et pilotage du projet)

REGION AUVERGNE-RHONE-ALPES

Informations prochainement complétées.

POLE EMPLOI

Depuis avril 2017, Pôle emploi finance :

  • la prestation d'accompagnement : 60 euros de l'heure. Sa durée doit être comprise entre 12 et 20 heures (1)
  • les actions de validation et de certification (jury) (2)
  • les droits d'inscription auprès de l'organisme certificateur. Le règlement ne sera effectué que sur la seule domiciliation bancaire de l'organisme certificateur (3)
  • l'accompagnement post-jury :
    Pour les personnes n'ayant eu qu'une validation partielle, possibilité d'envisager une prestation complémentaire d'accompagnement à l'issue du passage en jury.
    Le cas échéant, il conviendra que chaque conseiller prescripteur en apprécie l'opportunité (et la durée), et s'assure notamment de la "non validation" de tel ou tel module relève bien d'une problèmatique d'accompagnement et non d'un "manque" de compétences.
    La durée d'un "accompagnement post jury" est plafonnée à 7 heures.
    Les formations "post-jury" sont finançables également dans le cadre des dispositifs de droits commun relatifs à la formation (Dans la limite des enveloppes disponibles).

    Montant total (1+2+3) plafonné à 1 200 euros.


    Conditions d'attribution de l'aide :
  • le candidat doit être inscrit comme demandeur d'emploi
  • s'assurer que le titre est inscrit et en cours de validité au RNCP
  • avoir obtenu la notification de recevabilité (attestation du certificateur)
    La situation du demandeur d'emploi est à prendre en compte à la date de la prescription de la prestation d'accompagnement.
    Dès lors que le demandeur d'emploi a obtenu sa notification de prise en charge, celle-ci est acquise pour la totalité de l'accompagnement, quelle que soit l'évolution de sa situation par rapport à l'emploi.
  • En savoir plus avec le guide de financement VAE

OPCA

La réforme de la formation professionnelle est en cours. Elle va notamment supprimer les OPCA au 1er janvier 2019, ce qui impactera les modalités de financement de la VAE.

 Les Organismes Paritaires Collecteurs Agréés (OPCA)  financent sous certaines conditions les démarches individuelles de VAE des salariés de leurs adhérents. Ils peuvent aussi prendre en charge certains des frais attenant à la conduite d’un projet collectif de VAE.

CNFPT

Le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) prend en charge dans certaines conditions des démarches individuelles et/ou collectives de VAE.

FONGECIF et AUTRES OPACIF

La réforme de la formation professionnelle est en cours. Elle va notamment supprimer les OPACIF au 1er janvier 2019, ce qui impactera les modalités de financement de la VAE.

Le FONGECIF et les OPACIF peuvent financer les coûts de la démarche VAE individuelle des salariés.

CPF

Le Compte Personnel de Formation peut être mobilisé pour financer la démarche de VAE, particulièrement pour la prestation d'accompagnement.

Comment le mettre en place ?

-

La conception du projet

C’est une phase fondamentale au cours de laquelle le chef de projet doit penser à réunir les conditions de réussite du projet. Il lui faut d’abord donner du sens à son projet : quels enjeux pour le territoire, pour l’entreprise, pour le public ?

Etablir un diagnostic local

C’est l’étape fondatrice : celle du diagnostic local réalisé de façon à partager avec les acteurs concernés une problématique emploi compétences pour laquelle la VAE serait une réponse pertinente. Connaître le territoire ou l’entreprise dans ses atouts et ses faiblesses, trouver une convergence d’intérêt entre eux et le public cible.

Identifier tous les acteurs

Il s’agit d’identifier tous les acteurs concernés par le projet afin de les associer. Cela suppose de rencontrer les acteurs (financeurs, opérateurs, institutions, entreprises…), de bien connaître leurs niveaux d’intervention, leurs champs de compétences et leur légitimité. On pourra alors prévoir et leur proposer des contributions au projet sous différentes formes.
Outre la définition d’une problématique à résoudre en commun, ce nouveau collectif d’acteurs doit se structurer en comité de pilotage du projet et comité technique.

Définir les objectifs

Il s’agit de définir clairement les objectifs du projet et traduire ces objectifs en terme de résultats attendus, si possible chiffrés (mesurables). Cibler le public bénéficiaire et identifier ses caractéristiques, définir les certifications visées. Cette phase consiste à la formulation du projet.


Définir le plan d'actions

Il s’agit de définir le plan d’actions du projet. C’est  à dire formaliser l’ensemble des actions à mettre en œuvre et, éventuellement de construire les partenariats utiles.  (Cf. fiches actions : « Qui fait quoi ? Où ? Quand ? Comment ?)
On parle de partenariat lorsque plusieurs acteurs interviennent en cohérence et dans le cadre d’un contrat (ou convention) pour l’atteinte de mêmes objectifs (ceux du projet). Cela conduit corrélativement à planifier les actions constitutives du projet et finalement, à répondre à la question : Combien ? C’est à dire évaluer le budget nécessaire et  trouver les financements. (Montage de dossiers de demandes d’aides ou de subventions)
Cette phase de conception se traduit par des temps de préparation – formalisation du projet et des temps d’organisation d’entretiens et de réunions avec les acteurs dont certains deviendront les futurs partenaires du projet. Elle s’achève avec l’obtention des financements utiles au projet.

La réalisation du projet


C’est la phase de la mise en œuvre des actions planifiées et de leur suivi. Cela passe par un temps où il faut promouvoir le projet, puis coordonner les différentes actions en respect du cadre défini : objectifs, partenariats, planning… Au cours de cette phase, on suit le parcours de VAE des candidats engagés dans le projet.

L’évaluation du projet


Voici l’ultime phase qui « boucle la boucle » et permet de tirer les enseignements du projet réalisé. Les partenaires, les financeurs, voire les commanditaires et les politiques attendent les conclusions de cette évaluation de la conduite du projet : résultats obtenus, difficultés rencontrées, impacts observés…

Vous souhaitez mettre en oeuvre un projet collectif de VAE ?


Contactez la Plateforme régionale des certificateurs


Contact

Pour informations, appuis et conseils contactez la cellule ressource régionale VAE de Via Compétences