Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
VISITER LE SITE GRAND PUBLIC
Site Côté Formations

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi

+

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > Documentation > Les dossiers thématiques > les métiers du numérique

Métiers du numérique : ressources utiles

A l'occasion de ce dossier thématique, un panorama de ressources, très large, sur le numérique a été réalisé par le Centre de veille et de ressources de Via Compétences.
Cette sélection de sources d'information est le fruit de la veille quotidienne sur les thèmes liés à l'orientation tout au long de la vie, la formation, le travail, la VAE, la vie socio-économique des territoires...

D'après ce panorama sur le numérique, voici un choix de sources qui vous permettra de mieux comprendre les changements induits par le numérique, de prendre connaissance du regard prospectif porté par les pouvoirs publics et d'autres acteurs, le marché de l'emploi, etc.

Pour compléter votre information sur le sujet vous pouvez également revoir notre webinar du 22 septembre 2020 consacré aux métiers du numérique.

Métiers


Formation

 

Généralités


veille

  • Formation aux métiers du numérique: O'clock lève 4 millions d'euros auprès d'Educapital et Ring
    19 octobre 2021
    Afin de démocratiser l'accès aux formations aux métiers du numérique, la startup française O'clock réalise sa première levée de fonds auprès de Ring Mission, VC impact de Ring Capital, et Educapital. L'article Formation aux métiers du numérique: O'clock lève 4 millions d'euros auprès d'Educapital et Ring est apparu en premier sur FrenchWeb.fr.
  • Emploi - CGI recrute 100 personnes dans les métiers du numérique à Clermont-Ferrand : job dating jeudi 21 octobre
    18 octobre 2021
    La crise sanitaire a poussé les entreprises à réaliser d'importants investissements technologiques pour pouvoir prospérer dans les dix années à venir. C'est le coeur de métier de CGI, dont l'agence de Clermont-Ferrand vient de lancer une campagne de recrutement de cent personnes. 360 au total en Auvergne-Rhône-Alpes. Rencontre avec le directeur des régions Auvergne et Limousin à l'agence de Clermont-Ferrand, Lionel Delair. Vous recrutez cent personnes rien qu'à Clermont-Ferrand, c'est beaucoup?? Recevez par mail notre newsletter éco et retrouvez l'actualité des acteurs économiques de votre région. NL {"path":"mini-inscription/MT_Decideur","accessCode":"14030581","allowGCS":"true","bodyClass":"ripo_generic","contextLevel":"KEEP_ALL","filterMotsCles":"1|13|78|3219|6973|16481","gabarit":"generic","idArticle":"4030581","idArticlesList":"4030581","idDepartement":"282","idZone":"30603","motsCles":"1|13|78|3219|6973|16481","premium":"true","pubs":"banniere_haute|article","site":"MT","sousDomaine":"www","tagsArticle":"#emploi|#emploipdd","urlTitle":"cgi-recrute-100-personnes-dans-les-metiers-du-numerique-a-clermont-ferrand-job-dating-jeudi-21-octobre"} C'est au même niveau que l'an dernier. Nous sommes sur un marché en pleine croissance, +10 %. Mais la période est compliquée, car nous faisons face à deux phénomènes liés, la pénurie des candidats qui conduit à la guerre des talents. C'est-à-dire que vous prévoyez d'avoir du mal à recruter?? Exactement. C'est le cas depuis plusieurs années, mais cela s'est amplifié. Comment faites-vous face?? Déjà grâce à notre école U'DEV. Depuis 2017, nous avons formé 500 étudiants sur toute la France, dont 300 ont été embauchés par CGI. Il y a actuellement 150 élèves en formation. Nous avons aussi recours à l'alternance en partenariat avec les écoles de Clermont-Ferrand. Nous avons en ce moment 35 alternants. Nous allons aussi dans les lycées pour sensibiliser les élèves, et notamment les filles, aux métiers du numérique. Dans le cadre de ce recrutement, un job dating est organisé jeudi 21 octobre, à 18 heures, à l'hôtel Aiden by Best Western Le Magnetic, 41, avenue de la République à Clermont-Ferrand (c'est là). En plus d'une rencontre directe avec les équipes de CGI pour déposer votre CV, vous pourrez découvrir les métiers du numérique. Inscription en cliquant ici Et cela ne va pas suffire, n'est-ce pas?? Non. Donc nous communiquons sur ce que CGI peut faire pour ses salariés une fois recrutés. À commencer par continuer leur formation diplômante pour aller jusqu'à bac + 5. Il y a aussi des possibilités d'évolution dans l'entreprise  J'ai moi-même commencé comme développeur il y a 17 ans, je suis aujourd'hui directeur d'agence Nous travaillons aussi sur les mobilités, évoquons la possibilité de télétravailler deux ou trois jours par semaine. premium Dans les coulisses du numérique : l'enfer du décor Sur quels métiers recrutez-vous?? Essentiellement sur des métiers techniques. Architecte technique, développeur java et data, mais nous recherchons aussi des profils d'analystes fonctionnels, des chefs de projets. Certaines offres relèvent d'une POEC, de quoi s'agit-il?? D'une Préparation opérationnelle à l'emploi collective en partenariat avec Pôle emploi. Il s'agit pour nous de recruter des demandeurs d'emploi bac + 2 qui vont bénéficier d'une remise à niveau en informatique puis d'une formation au métier de développeur ». premium Le secteur du numérique peine à recruter dans le Puy-de-Dôme Pour en savoir plus sur l'entreprise, ses métiers et comment postuler, vous pouvez consulter le site internet de l'entreprise très complet en cliquant ici ou CGI 23 Allée Alan-Turing, P.A.T. de la Pardieu à Clermont-Ferrand. CGI en bref Canada CGI est une entreprise canadienne d'envergure mondiale de services-conseils en technologie de l'information, d'intégration de systèmes, d'impartition et de solutions. Fondé en 1976, son siège est à Montréal, Québec. Quatre raisons qui amènent l'ambassadrice du Canada à Clermont (2019) Clermont-Ferrand Le centre de Clermont-Ferrand est le deuxième d'Auvergne-Rhône-Alpes avec 550 salariés sur les 1.800 que compte la Région. GCI France emploie 11.000 personnes. Une école Pour former des talents dans le secteur très en tension des métiers du numérique, CGI a fondé U'DEV, son École du Développeur en 2017. Alternance L'agence de Clermont-Ferrand a également recruté 35 alternants essentiellement des bacs + 2 engagés dans des formations diplômantes bac + 5. Cécile Bergougnoux
  • Les services à haute valeur ajoutée, vecteurs d'emploi et de dynamisme économique en France (Etudes Fédération Syntec Asterès Sapiens)
    15 octobre 2021
     Les enseignements des deux études en quelques points : Les services à Haute Valeur Ajoutée* jouent un double rôle puissant de créateur et de catalyseur de dynamisme territorial ; Ils sont une force à l'international pour la France, étant l'une des rares industries à bénéficier d'une balance commerciale positive ; Néanmoins, des menaces de délocalisations et de pertes d'opportunités pèsent sur ces secteurs en raison de la concurrence européenne et internationale.  « Alors que les questions liées à l'emploi et à l'industrie sont au coeur du débat public, ces travaux d'économistes ont le mérite de clarifier et d'enrichir le débat. Ils démontrent d'un même geste que les industries de la connaissance sont un vecteur essentiel de développement économique et territorial, notamment dans les villes de taille moyenne et les territoires semi-ruraux, tout en étant exposées à des risques de perte d'opportunité du fait de la concurrence internationale. En résumé, ces études démontrent l'intérêt pour l'Etat et pour les exécutifs locaux de miser sur ces secteurs pour réindustrialiser notre pays et développer l'emploi et l'activité dans les territoires », commente Laurent Giovachini, Président de la Fédération Syntec. Favoriser les créations régionales d'emplois à haute valeur ajoutée L'étude pilotée par Olivier Babeau, président fondateur de l'Institut Sapiens, à la demande de la Fédération Syntec est sans appel, et conclut que ces emplois jouent un rôle clé dans le développement économique des territoires. La création de ces emplois, redéfinis pour l'analyse en « emplois à fonctions métropolitaines** » afin de mieux correspondre aux réalités des métiers de la Fédération Syntec, est très fortement corrélée à la croissance d'un territoire (corrélation supérieure à 94%), et ce pour différentes raisons. D'une part la création de ces emplois sur un territoire génère activités et croissance, éléments constitutifs de la prospérité locale, d'autre part, par leur nature, ces emplois participent au dynamisme local et génèrent d'importantes externalités positives. « Forts de ces constats, nous pouvons aujourd'hui affirmer que l'enjeu pour les exécutifs locaux est d'opérer un choc d'attractivité de leur territoire, pour attirer et fidéliser ces actifs qui génèrent d'importantes externalités économiques. Un territoire attractif est un territoire équipé. C'est tout l'objectif des propositions communes que nous avons formulées avec Asterès et la Fédération Syntec : parvenir à hisser les villes et les territoires au même niveau d'attractivité qu'une métropole comme Paris ou qu'une région comme l'Ile-de-France, en les dotant, d'une manière ou d'une autre, des mêmes atouts », conclut Olivier Babeau. Le départ des emplois vers l'étranger : une menace renforcée par la crise sanitaire La seconde étude, pilotée par Nicolas Bouzou, directeur et fondateur du cabinet Asterès, revient quant à elle sur les caractéristiques de la mobilité internationale des emplois à haute valeur ajoutée, renforcées par les évolutions de l'organisation du travail induites par la récente crise, et démontre que les problématiques de la délocalisation et de la perte d'opportunités concernent de façon grandissante l'industrie de la connaissance. Le caractère à la fois international et « télé-travaillable » des emplois à haute valeur ajoutée conjugué à la crise sanitaire actuelle constitue ainsi une double menace : D'une part, le risque existe, bien que limité, d'assister à une fuite des cerveaux, Ces personnes pourraient choisir de s'expatrier en fonction du maintien ou non de la pratique du télétravail. Elles continueraient certes à travailler pour des entreprises françaises, mais ne profiteraient plus à leur territoire ni à l'écosystème économique, culturel et social local. D'autre part, un risque bien plus grand émerge de voir se créer à l'étranger un grand nombre d'emplois à haute valeur ajoutée... qui auraient pu, voire qui auraient dû, se créer en France. C'est une perte d'opportunités massive qui s'annonce si rien n'est fait pour endiguer ce mouvement. Au total, selon les scénarios pourraient aller de quelques milliers à plusieurs dizaines de milliers d'emplois qui pourraient être concernés. « La concurrence de nos voisins européens pour localiser sur leur sol ces activités impose de déployer des mesures d'attractivité fortes, comme de développer des liaisons TGV avec les pays voisins pour des villes comme Lyon ou Montpellier, susceptibles d'attirer ces travailleurs qualifiés, ou encore de procéder à une ouverture massive de sections internationales dans les écoles, collèges et lycées sur tout le territoire. L'attractivité internationale ainsi renforcée des métropoles régionales se répercuterait sur les territoires ruraux situés à proximité. », commente Nicolas Bouzou. Des mesures phares pour renouer avec la croissance des territoires Au carrefour de tous les enjeux mentionnés ci-dessus se pose donc la question de l'attractivité des territoires. Désirant accompagner les pouvoirs exécutifs locaux et l'Etat dans la réduction du déficit d'attractivité dont souffrent certaines villes et certains territoires par rapport à une région comme l'Ile-de-France, la Fédération Syntec, Asterès et l'Institut Sapiens avancent un ensemble de propositions : Accélérer le déploiement de la 5G en zones rurales ; Travailler à l'amélioration des gardes d'enfants ; Développer l'offre de transports, par exemple en misant sur les transports autonomes ou sur l'ouverture de liaisons TGV avec les pays frontaliers pour les villes de taille moyenne ; Faire émerger massivement des sections internationales dans les écoles, collèges et lycées ; Développer davantage l'offre culturelle locale. Pour aller plus loin, la Fédération Syntec, Asterès et l'Institut Sapiens recommandent également de mettre en place un programme ambitieux de transfert de certains emplois administratifs en région. Cette démarche, à condition qu'elle soit réalisée par la puissance publique en coordination étroite avec le secteur privé, pourrait permettre de nombreuses greffes d'activité dans des zones actuellement peu dynamiques et pauvres en emplois.
  • Données et analytique : le manque de profils remet en question la compétitivité future des entreprises
    13 octobre 2021
    Bien des entreprises ne parviennent pas à prendre le virage de l'analytique et de l'exploitation systématique de la donnée. Prises entre les tâches du quotidien et le rythme accéléré de la transformation, elles ne parviennent pas à améliorer les compétences. Bien avant la crise, le manque de profils dans les métiers technologiques représentait déjà un [...] The post Données et analytique : le manque de profils remet en question la compétitivité future des entreprises appeared first on .
  • Métiers de la data : un réel décalage entre les compétences et les besoins des entreprises
    12 octobre 2021
    Face à un rythme accéléré de la transformation numérique, les entreprises françaises doivent s'adapter, et notamment développer de nouvelles compétences dans le domaine de la data. L'article Métiers de la data : un réel décalage entre les compétences et les besoins des entreprises a été publié sur BDM.
Plus d'actualités |RSSS'abonner
Vous souhaitez soumettre une actualité ou une action de découverte métiers, emprunter des ressources ou gérer vos newsletters ? Connectez-vous :
Mon compte
Site Côté Formations

VISITER LE SITE GRAND PUBLIC