Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
VISITER LE SITE GRAND PUBLIC
Site Côté Formations

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi

+

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > La VAE > VAE : outils de GRH > La VAE - Projet collectif d'entreprise

La VAE - Projet collectif d'entreprise

Une entreprise, un territoire, toute structure peut décider de conduire un projet collectif de VAE.

C’est un projet en tant que tel :
  • Des objectifs identifiés (Publics et certifications visés/ résultats attendus)
  • Une durée avec une date de début et une date de fil
  • Des moyens alloués (Budgets et co-financements ; plan d’actions coordonnées)

Un chef de projet peut être nommé.

Trouvez les informations et des ressources utiles au développement de projets collectifs de VAE.

Projet collectif, quels enjeux ?

-
La VAE est un droit individuel depuis 2002. Bien que de nombreux individus aient déjà engagé cette démarche, son accès et son succès ne sont pas encore « démocratisés ».
Depuis quelques années, les pouvoirs publics incitent les acteurs sociaux économiques à inscrire la VAE dans leurs projets de GTEC ou de GPEC, en concevant des démarches collectives qui réunissent les meilleures conditions de réussite des candidats à la VAE.
Il s’agit alors de travailler en mode projet, avec un objectif de VAE, autour d’un pilote et d’acteurs partenaires pour proposer un ensemble de services coordonnés, dans des délais restreints, adaptés à la résolution des problématiques emploi – compétences des publics, des entreprises et/ou des territoires concernés. Le projet collectif de VAE devient une formidable opportunité pour l’individu qui y adhère, faisant siens les objectifs du projet.
 
Les enjeux sont multiples. Il s’agit toujours de développer et favoriser l’accès et le succès à la VAE pour tous. Mais les enjeux d’un projet collectif interrogent le sens et les impacts du processus de VAE.

Les territoires

  • Anticiper et accompagner les mutations économiques
  • Disposer de cartographies des compétences
  • Réaliser une GTEC
  • Accroître la coopération entre institutions, réseaux, acteurs au service des publics spécifiques

Les structures employeuses : entreprises, associations, collectivités…

  • Réaliser une GPEC
  • Mettre en adéquation les qualifications et les postes, aux contraintes réglementaires
  • Favoriser la mobilité interne
  • Se différentier commercialement
  • Développer le sentiment d’appartenance, la culture d’entreprise
  • Bénéficier d’une chaîne de services coordonnés et adaptés à la situation de l’entreprise et des candidats, avec un interlocuteur unique : le chef de projet

Les individus

  • Sécuriser son parcours professionnel
  • Faciliter une mobilité professionnelle
  • Obtenir une reconnaissance
  • Bénéficier d’une chaîne de services coordonnés et adaptés au long de son parcours de VAE avec un référent de parcours
  • Bénéficier d’une dynamique collective pour mieux réussir dans sa démarche

Les financeurs

  • Prendre en charge l’intégralité d’une démarche de VAE (en mutualisant les financements)
  • Rationaliser les coûts, faire des économies d’échelle
  • Prioriser les investissements
  • Accentuer les aides aux plus démunis face à la VAE

Les acteurs de l’info- conseil en VAE

  • Territorialiser et coordonner un service dans une démarche qualité
  • Promouvoir la VAE auprès de tous les publics
  • Susciter l’engagement dans la démarche de VAE
  • Faire de la VAE un outil de GPECT

Les acteurs de l’accompagnement VAE

  • Optimiser le service rendu
  • Réduire les situations de décrochage
  • Evoluer dans ses pratiques de façon adaptée aux spécificités des publics concernés

Les certificateurs et les valideurs

  • Faire évoluer les organisations, les pratiques et les compétences pour mieux répondre aux commanditaires et aux publics.

Quels financements ?

-
Les financements mobilisables sur un projet collectif de VAE sont multiples et le budget du projet relève d’une véritable ingénierie financière. Mais dans la somme des ressources à mutualiser, la volonté politique reste la plus fondamentale.

DREETS

Les services de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi - DREETS - et ses unités territoriales disposent d’un budget spécifique au financement de projets de développement de la VAE (ingénierie et pilotage du projet)

RÉGION AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

Le Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes dispose d'un budget dédié au financement de projets collectifs de VAE, notamment pour les coûts liés à la coordination et à la prestation d'appui renforcé aux candidats.

Pour faire une demande de subvention, se connecter à l'espace SICORRA.
Retrouver la fiche de procédure externe pour accéder à SUBNET (Le site dédié au dépôt des dossiers de demande de subvention à la Région)
Télécharger la notice explicative "ReperNet" pour enregistrer votre structure auprès des services de la Région.

PÔLE EMPLOI

Depuis avril 2017, Pôle emploi finance :

  • la prestation d'accompagnement : 60 euros de l'heure. Sa durée doit être comprise entre 12 et 20 heures (1)
  • les actions de validation et de certification (jury) (2)
  • les droits d'inscription auprès de l'organisme certificateur. Le règlement ne sera effectué que sur la seule domiciliation bancaire de l'organisme certificateur (3)
  • l'accompagnement post-jury :
    Pour les personnes n'ayant eu qu'une validation partielle, possibilité d'envisager une prestation complémentaire d'accompagnement à l'issue du passage en jury.
    Le cas échéant, il conviendra que chaque conseiller prescripteur en apprécie l'opportunité (et la durée), et s'assure notamment de la "non validation" de tel ou tel module relève bien d'une problèmatique d'accompagnement et non d'un "manque" de compétences.
    La durée d'un "accompagnement post jury" est plafonnée à 7 heures.
    Les formations "post-jury" sont finançables également dans le cadre des dispositifs de droits commun relatifs à la formation (Dans la limite des enveloppes disponibles).

    Montant total (1+2+3) plafonné à 1 200 euros.


    Conditions d'attribution de l'aide :
  • le candidat doit être inscrit comme demandeur d'emploi
  • s'assurer que le titre est inscrit et en cours de validité au RNCP
  • avoir obtenu la notification de recevabilité (attestation du certificateur)
    La situation du demandeur d'emploi est à prendre en compte à la date de la prescription de la prestation d'accompagnement.
    Dès lors que le demandeur d'emploi a obtenu sa notification de prise en charge, celle-ci est acquise pour la totalité de l'accompagnement, quelle que soit l'évolution de sa situation par rapport à l'emploi.
  • En savoir plus avec le guide de financement VAE

OPCO

Issus de la réforme de la formation professionnelle visée par la Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018, les OPérateurs de COmpétences peuvent être mobilisés par les entreprises de moins de 50 salariés. Par ailleurs, leurs financements dépendent des accords de branches

CNFPT

Le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) prend en charge dans certaines conditions des démarches individuelles et/ou collectives de VAE.

CPF

Le Compte Personnel de Formation peut être mobilisé pour financer la démarche de VAE, particulièrement pour la prestation d'accompagnement.

Comment le mettre en place ?

-

La conduite de projet collectif et territorial de VAE – Collection « Les guides Méthodologiques » - PRAO – Décembre 2013

La conception du projet

C’est une phase fondamentale au cours de laquelle le chef de projet doit penser à réunir les conditions de réussite du projet. Il lui faut d’abord donner du sens à son projet : quels enjeux pour le territoire, pour l’entreprise, pour le public ?

Etablir un diagnostic RH

C’est l’étape fondatrice : Dans le cadre d'un projet territorial, celle du diagnostic local réalisé de façon à partager avec les acteurs concernés une problématique emploi compétences pour laquelle la VAE serait une réponse pertinente. Connaître le territoire dans ses atouts et ses faiblesses, trouver une convergence d’intérêt entre eux et le public cible.
Dans le cadre d'un projet d'entreprise, identifier les enjeux RH au sein de l'entreprise: quelle problématique? Quelle valeur ajoutée présente la VAE?


Identifier tous les acteurs

Il s’agit d’identifier tous les acteurs concernés par le projet afin de les associer. Cela suppose de rencontrer les acteurs (financeurs, opérateurs, institutions, entreprises…), de bien connaître leurs niveaux d’intervention, leurs champs de compétences et leur légitimité. On pourra alors prévoir et leur proposer des contributions au projet sous différentes formes.
Outre la définition d’une problématique à résoudre en commun, ce nouveau collectif d’acteurs doit se structurer en comité de pilotage du projet et comité technique.
En entreprise, il faut associer la ligne managériale au projet collectif de VAE. Ils devront soutenir la démarche des salariés de leurs équipes, candidats.


Définir les objectifs

Il s’agit de définir clairement les objectifs du projet et traduire ces objectifs en terme de résultats attendus, si possible chiffrés (mesurables). Cibler le public bénéficiaire, les salariés concernés et identifier leurs caractéristiques, définir les certifications visées. Cette phase consiste à la formulation du projet.


Définir le plan d'actions

Il s’agit de formaliser l’ensemble des actions à mettre en œuvre et, éventuellement de construire les partenariats utiles.  (Cf. fiches actions : « Qui fait quoi ? Où ? Quand ? Comment ?)
On parle de partenariat lorsque plusieurs acteurs interviennent en cohérence et dans le cadre d’un contrat (ou convention) pour l’atteinte de mêmes objectifs (ceux du projet). Cela conduit corrélativement à planifier les actions constitutives du projet et finalement, à répondre à la question : Combien ? C’est à dire évaluer le budget nécessaire et  trouver les financements. (Montage de dossiers de demandes d’aides ou de subventions)
Cette phase de conception se traduit par des temps de préparation – formalisation du projet et des temps d’organisation d’entretiens et de réunions avec les acteurs dont certains deviendront les futurs partenaires du projet. Elle s’achève avec l’obtention des financements utiles au projet.

La réalisation du projet

C’est la phase de la mise en œuvre des actions planifiées et de leur suivi. Cela passe par un temps où il faut promouvoir le projet, puis coordonner les différentes actions en respect du cadre défini : objectifs, partenariats, planning… Au cours de cette phase, on suit le parcours de VAE des candidats engagés dans le projet.

L’évaluation du projet

Voici l’ultime phase qui « boucle la boucle » et permet de tirer les enseignements du projet réalisé. Les partenaires, les financeurs, voire les commanditaires et les politiques attendent les conclusions de cette évaluation de la conduite du projet : résultats obtenus, difficultés rencontrées, impacts observés…

Vous souhaitez mettre en œuvre un projet collectif de VAE ?

Vos Contacts:

Outils et ressources

-

Via Compétences vous propose un jeu de 3 fiches pratiques pour soutenir la mise en oeuvre de vos projets collectifs de VAE d'entreprise :Visualisez ci-dessous la vidéo présentant un projet collectif VAE territorial des entreprises de la plasturgie :



Consultez d'autres témoignages sur le site de la DREETS Auvergne-Rhône-Alpes.

"Atouts VAE", un projet collectif de VAE à découvrir porté par l'OPCO Commerce (Septembre 2020).

Consultez également la newsletter produite par la plateforme des certificateurs en Auvergne-Rhône-Alpes.

Veille

 
  • Doublement du congé, cadre juridique et jurys assouplis... Les amendements...
    30 septembre 2022
    Home| Social / RH| Formation professionnelle| Dépêche n°679810 La commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale a adopté le projet de loi relatif au marché du travail et son article 4 sur la VAE. Comme l'avait annoncé Carole Grandjean la veille, ces premiers débats ont déjà permis de notablement élargir le périmètre du projet de loi initial pour tendre vers une réforme en profondeur de la validation des acquis de l'expérience qui devrait faire l'objet d'un service public dédié. Les débats ont par ailleurs permis à une partie de l'opposition de poser les bases d'une possible contestation de cette réforme devant le Conseil Constitutionnel. Cette dépêche est réservée aux abonnés Il vous reste 96 % de cette dépêche à découvrir. Retrouver l'intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique Toute l'actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts Information fiable, neutre et réactive Réception par email personnalisable TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS Test gratuit et sans engagement Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Un amendement au projet de loi marché du travail double la durée du congé VAE
    30 septembre 2022
    La ministre déléguée chargée de l'enseignement et de la formation professionnelle Carole Grandjean présentait le 27 septembre devant les députés le projet de loi portant des mesures de réforme de la validation des acquis de l'expérience (VAE). Elle a à cette occasion présenté les amendements soutenus par le gouvernement. Parmi lesquels un texte qui porte la durée du congé VAE de 24 à 48 heures, adopté le 28 septembre.
  • Favoriser l'emploi avec la VAE : le gouvernement veut remodeler le parcours
    26 septembre 2022
    Atteindre les 100 000 candidats à la VAE (Validation des Acquis d'Expérience) par an, c'est l'objectif affiché du gouvernement, d'après les déclarations de la ministre déléguée chargée de l'Enseignement et de la Formation professionnels, Carole Grandjean. Pour y parvenir, le gouvernement s'appuie sur les conclusions d'un rapport remis en mars dernier, et qui a permis de clairement identifier les freins : les démarches pour accéder à la VAE demeurent complexes et l'accompagnement n'est pas continu, ce qui a engendré une baisse du nombre de candidats depuis plusieurs années (60 000 personnes en 2013, 40 000 personnes en 2020) et par conséquent un nombre de diplômés qui suit la même trajectoire.Les améliorations recherchées consistent à ouvrir la VAE sur un système de reconnaissance plus globale (en prenant en compte des compétences en dehors de celles requises pour le diplôme ciblé), mais aussi simplifier le parcours et le rendre plus lisible, réduire les délais et les démarches administratives, et assurer un suivi tout au long du processus de certification.Plusieurs expérimentations pour donner le capUne première expérimentation, appelée Reva, sur 300 candidats a été menée en 2021 dans le secteur du grand âge. 86% des candidats ont obtenu une validation totale ou partielle de la certification visée, dont 62 % en totalité, sur une durée moyenne de 4 mois contre 16 mois en moyenne dans les parcours de droit commun. En juin 2022, une seconde expérimentation est menée sur 3 000 candidats, s'appuyant sur des consultants pour encadrer la rédaction du dossier (39 heures en moyenne selon le profil du candidat) et élargissant le nombre de ministères certificateurs. La mise en place d'ateliers collectif est aussi envisagée.Un site pour les unifier tous Pour pallier au manque de jury, le gouvernement prévoit une rémunération de 17 euros de l'heure, ouvert à tout titulaire du diplôme auquel le candidat postule. Favoriser la proximité géographique avec le candidat est aussi une piste de réflexion.Un portail de service public unifié pour réunir tous les acteurs de la VAE (candidats, certificateurs, accompagnateurs, prescripteurs et financeurs) devrait également voir le jour.Les ministres ont annoncé un financement de 15 millions d'euros pour ce dispositif afin de rendre la certification plus accessible.Le BTS-OL est aujourd'hui le 14e diplôme le plus demandé en VAE, tous secteurs confondus. Pour en savoir plus sur la démarche à suivre pour le BTS-OL en VAE, consultez notre article dédié.
Plus d'actualités |RSSS'abonner
Pour en savoir plus sur le projet collectif de VAE pour les professionnels du développement des compétences, rendez-vous sur cette page dédiée
Vous souhaitez soumettre une actualité ou une action de découverte métiers, emprunter des ressources ou gérer vos newsletters ? Connectez-vous :
Mon compte
Site Côté Formations

VISITER LE SITE GRAND PUBLIC