Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
VISITER LE SITE GRAND PUBLIC
Site Côté Formations

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi

+

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel

Métiers du numérique, de l’ingénierie, du conseil et des études : quels impacts de la crise Covid-19 en Auvergne-Rhône-Alpes ?

Dans le cadre du Contrat d’Objectifs Emploi-Formation (COEF), l’OPIIEC vient de publier une étude prospective sur les conséquences de la crise Covid-19 sur les métiers du numérique, de l’ingénierie, du conseil et des études.

carrousel_etude-numerique.png

Comment et par qui a été réalisée l’étude ?


L’étude se base sur une enquête quantitative (231 répondants) et sur des entretiens qualitatifs (40) réalisés en 2021 auprès d’entreprises de la région. Elle a été réalisée en partenariat avec l’OPCO Atlas, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la DREETS et Via Compétences.

Quels sont les grands enseignements de l’étude ?


L’étude montre que les entreprises du secteur du numérique, de l’ingénierie, du conseil et des études n’ont pas été épargnées par la crise avec une baisse moyenne du chiffre d’affaires de 11% en 2020. Selon les secteurs, les taux de perte de chiffre d’affaires diffèrent. Le secteur du numérique a moins été impacté.

Qu’il s’agisse d’une baisse des effectifs ou d’une diminution du temps de travail (renégociation des contrats à temps partiel notamment), environ 40% des entreprises de la branche en région et en France ont dû revoir à la baisse leur masse salariale sur le long terme, et ce, malgré le dispositif de chômage partiel. Ce sont les cabinets de conseil qui ont été les plus touchés par la baisse d’effectif.

Le développement de nouvelles offres/services et la prospection de nouveaux clients ou secteurs clients ont été les deux stratégies privilégiées par les entreprises de la branche au national et en région. Presque 2/3 des entreprises ont donc préféré une stratégie offensive et dynamique plutôt qu’une stratégie de repli (fin des contrats de prestations ou abandon d’activités).

Comment la crise a fait évoluer le secteur ?


Selon l’étude, la crise a accéléré 4 grands facteurs d’évolution au sein du secteur :

  • La digitalisation
  • L’innovation technologique et la numérisation des process
  • L’agilisation et la montée en expertise des entreprises de la branche
  • L’engagement des collaborateurs : la promotion du sens et de la mobilité

Quels sont les enjeux prioritaires ?


3 enjeux prioritaires ont été identifiés par les entreprises et les salariés pour la branche pour répondre aux enjeux emploi-formation du secteur :

  • Renforcer le lien école/entreprise,
  • Consolider l’offre et le financement de la formation continue,
  • Développer et rendre plus lisibles les offres de services destinées aux entreprises.

Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger :

Date de publication
10 novembre 2021

Vous souhaitez soumettre une actualité ou une action de découverte métiers, emprunter des ressources ou gérer vos newsletters ? Connectez-vous :
Mon compte
Site Côté Formations

VISITER LE SITE GRAND PUBLIC