Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
VISITER LE SITE GRAND PUBLIC
Site Côté Formations

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi

+

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > Métiers et territoire > Dossiers sectoriels > Fibre optique > Les métiers de la fibre optique

La fibre optique en Auvergne-Rhône-Alpes

La couverture en Très haut débit d'Auvergne-Rhône-Alpes est une des priorités inscrites sur la Feuille de route stratégique de la Région Auvergne-Rhône-Alpes 2017-2021 pour le Numérique. Le Conseil régional prévoit un investissement de 450 M€, sur 10 ans, dans la mise à disposition du Très haut débit pour tous et l'amélioration de la couverture en téléphonie mobile.

>>> La zone d'intervention publique concerne 52 % de la population, en partenariat avec les porteurs de RIP
>>> La zone d'intervention privée, AMII, concerne 48 % de la population.

Le nombre d'emplois nécessaires pour connecter 100 % du territoire nécessite la création de  2 000 emplois. La Région Auvergne-Rhône-Alpes a signé un protocole d'accord avec ses partenaires pour atteindre cet objectif. Pour répondre aux besoins en recrutement des entreprises du secteur, le Conseil régional a doublé le nombre de places en formation qui atteint 300 apprenants par an depuis la rentrée 2018.

Dans le cadre du Plan de relance Etat-Région signé en janvier 2021, un protocole d'accord a été signé pour la généralisation de la fibre optique en Auvergne, pour un montant de 123 millions d'euros.

Les différents porteurs de projet pour le déploiement de la fibre optique en Auvergne-Rhône-Alpes

 

SOMMAIRE

Les syndicats d'énergie

Ils regroupent des communes, des intercommunalités et pour certains leur Département. Leur maille, en général départementale, leur permet d’être le relais de terrain des politiques nationales et régionales pour l’énergie et le climat.
Experts des réseaux, certains syndicats d’énergies se sont engagés dans le déploiement d’infrastructures départementales de fibre optique. Ces réseaux d’initiative publique permettent de lutter contre la fracture numérique, notamment en espace rural.

veille

  • Ardèche. Annonay : la fibre optique expliquée lors d'une conférence le 6 mai
    4 mai 2022
    Invité par Sciences pour tous, Aurélien Coillet, enseignant-chercheur, passé il y a 20 ans par le lycée Saint-Denis, y revient pour animer une conférence ce vendredi 6 mai, à 19 heures. Le docteur en physique définira ce qu'est la fibre optique et ses applications.
  • Fibre optique : le Far West des télécoms
    3 mai 2022
    Lignes coupées, malfaçons, infrastructures dégradées... Le très haut débit vire au cauchemar dans de nombreuses communes. En cause, notamment, des cascades de sous-traitance jusqu'à l'excès et des services après-vente débordés. De 15 % à 20 % des abonnés à la fibre en France sont touchés.
  • La Fibre 64 réduit la fracture numérique
    28 avril 2022
    « Un petit pas sur le web, un grand pas pour vous ». Grâce aux ateliers proposés par le syndicat mixte La Fibre 64, tous les largués du web ont une chance de reprendre le contrôle sur la toile.Chaque ...
  • Télécoms : Scopelec s'apprête à supprimer plus de 800 emplois
    27 avril 2022
    La coopérative a perdu les deux tiers de ses contrats avec Orange pour la fibre optique. La direction a annoncé ce vendredi 22 avril au CSE un prochain plan social qui supprimera au moins 800 emplois. Les délégués du personnel ont voulu rencontrer Emmanuel Macron en campagne à Figeac (Lot) pour lui demander d'intervenir.
  • Quel futur pour le numérique et ses infrastructures en France ?
    27 avril 2022
    La révolution numérique que nous vivons va bien au-delà du seul secteur de la technologie. Elle impacte durablement toutes les organisations privées et publiques, et la vie quotidienne de tous. Elle pose la question de la place de la France, de l'Europe, dans l'économie de demain, et même de la nature des emplois de nos enfants. Elle est liée à notre prospérité et notre sécurité. Pour soutenir cette révolution numérique, les infrastructures sont à la base de tout.Favoriser le déploiement des infrastructures du numérique Les infrastructures du numérique sont la fibre optique, les réseaux mobiles, téléphoniques et satellite, les datacenters, les capacités de calcul et de stockage de données, les solutions de sécurité, etc.Nous constatons une très forte augmentation de la consommation du numérique chaque année, pour chaque entreprise. Sans infrastructure solide, pas de développement possible.Force est de constater aujourd'hui le déploiement soutenu de la fibre optique en France. Une grande partie des foyers est aujourd'hui équipée, et les réseaux pour les entreprises sont bien développés. Nous estimons qu'environ 95% des entreprises peuvent avoir la fibre optique aujourd'hui.Cependant, seuls 50% environ l'ont adoptée. Il semble qu'il y ait encore un déficit d'informations et des hésitations de la part des chefs d'entreprise, qui font que certains n'ont pas encore franchi le pas. Mais il est clair que tout le monde va passer à la fibre dans les prochaines années.D'ailleurs, l'arrêt de l'ancien réseau téléphonique en cuivre est programmé avant la fin de la décennie. Il aura duré 60 ans, des années 1970 à 2030. Le réseau fibre devrait durer au moins aussi longtemps. La clé du succès, en France, aura été la mise à disposition des opérateurs des infrastructures de génie civil depuis 2009, grâce à une directive de l'Union Européenne, au rôle fort du régulateur, l'Arcep, gendarme des télécoms, et à l'investissement privé et public.Quant aux autres pays européens, le déploiement et l'adoption de la fibre sont plus ou moins avancés en fonction de la dynamique de la concurrence et de la position des régulateurs. Mais, la grande majorité des européens va adopter la fibre dans les prochaines années pour soutenir le développement du numérique.Quant à la couverture mobile, elle progresse bien également. Alors qu'Orange vient d'annoncer l'arrêt des réseaux 2G et 3G, la 4G s'est développée sur tout le territoire et devient la technologie de base pour les réseaux mobiles.La 5G, à ce jour, est surtout utilisée par les opérateurs pour augmenter les capacités de leurs réseaux. Les usages industriels se font encore attendre des idées fausses continuent de circuler son sujet. Mais il est clair que le mobile et la fibre seront les deux piliers des communications de demain. Ces deux technologies sont complémentaires et elles sont amenées à coexister pendant longtemps.Dans les zones rurales où l'accès est plus difficile, il existe des projets ambitieux et les offres d'accès Internet par satellite se développent.  Ces offres resteront des moyens d'équiper les zones blanches et les pays qui manquent d'infrastructures. Elles n'ont pas vocation à remplacer la fibre ou les réseaux mobiles mais à développer l'accès au numérique.Pour finaliser le déploiement de ces différents réseaux, les opérateurs ont besoin de continuer à promouvoir l'investissement privé grâce à une régulation du marché. L'investissement public pourra quant à lui être utilisé pour aménager le territoire en se concentrant sur les zones moins peuplées et à informer et former les citoyens à ces enjeux.Bien sûr, la croissance du numérique apporte aussi son lot de questionnements qu'il ne faut pas négliger : l'isolement numérique, les risques cybersécurité d'équipements, la dépendance aux infrastructures, etc. Chacun de ces points méritent d'être discuté.Le numérique est devenu notre quotidien, mais c'est notre rôle, citoyens et chefs d'entreprise, de faire en sorte que chacun de ces aspects soient étudiés, discutés pour que la transformation et le développement des infrastructures du numérique d'aujourd'hui permettent une forte avancée demain. 
  • Social. Scopelec : le sous-traitant d'Orange prépare le licenciement économique de 800 salariés
    21 avril 2022
    Le sous-traitant d'Orange, Scopelec, assurait pour l'opérateur la pose de la fibre optique et l'entretien du réseau cuivre, dans le cadre d'un contrat arrivé à son terme fin mars.
  • Comment la crise sanitaire et la fibre ont dopé les usages numériques
    21 avril 2022
    De l'utilisation des réseaux sociaux ou des messageries instantanées en passant par le commerce en ligne, le streaming ou les applications de visioconférence... les usages numériques ont connu une très forte accélération depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Celle-ci doit aussi beaucoup, en parallèle, au déploiement de la fibre optique, qui démocratise progressivement l'accès Internet à très haut débit.
Plus d'actualités |RSSS'abonner
Vous souhaitez soumettre une actualité ou une action de découverte métiers, emprunter des ressources ou gérer vos newsletters ? Connectez-vous :
Mon compte
Site Côté Formations

VISITER LE SITE GRAND PUBLIC