Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
VISITER LE SITE GRAND PUBLIC
Site Côté Formations

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi

+

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > Métiers et territoire > Métiers qui recrutent en Auvergne-Rhône-Alpes > Sanitaire et Social

Les métiers du sanitaire et social

L’étude "Insertion et attractivité du métier infirmier diplômé d’État (IDE) en Auvergne-Rhône-Alpes"

En Auvergne-Rhône-Alpes comme en France, la demande de soins évolue et s’accroît sous l’effet conjugué de plusieurs facteurs dont, notamment, le vieillissement de la population et l’allongement de la durée de vie avec incapacités.

Pour faire face à ces évolutions, le système de soins se réorganise (en particulier avec le développement des soins ambulatoires et à domicile).
Parallèlement, on assiste à un vieillissement de la pyramide des âges des infirmiers actifs et à une tension sur le marché du travail pour ce métier, notamment par manque de personnel disponible.
Dans ce contexte, l’attractivité du métier et de la formation d’infirmier, la capacité à fidéliser les professionnels sur les territoires et à soutenir les parcours professionnels constituent les enjeux majeurs des prochaines années pour faire face aux besoins en professionnels.

Cet état des lieux est composé de 5 chapitres :
1) L’emploi et les perspectives sur les besoins en soins infirmiers
2) Les évolutions des effectifs de candidats, d’inscrits et de diplômés de la formation d’infirmier d’état (IDE)
3) L’insertion des nouveaux diplômés (résultats de l’enquête d’insertion financée par la Région IPSS 2019 auprès de l’ensemble des diplômés des formations sanitaires et sociales régionales)
4) Les motifs de satisfaction et insatisfaction dans l’emploi des nouveaux diplômés en emploi (résultats de l’enquête d’insertion IPSS 2019)
5) Fiches départementales des principaux indicateurs.

Cette étude a été financée par la Région Auvergne-Rhône-Alpes en partenariat avec l’ARS (Agence Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes) et réalisée par Via Compétences sous la supervision d’un comité de suivi.

>> Télécharger l’étude (.pdf, novembre 2021)


L’étude "Insertion et attractivité des métiers des services à la personne - diagnostic sur la situation des métiers d’aide-soignant (AS) et d’accompagnant éducatif et social (AES)"

Dans le cadre de sa compétence sur les formations sanitaires et sociales, qui couvre les formations paramédicales et de sage-femme et une large part des formations sociales, la Région a souhaité disposer d’un diagnostic, afin :
  • d’objectiver la situation d’emploi de ces métiers, les volumes de diplômés formés chaque année sur le territoire, leurs conditions d’insertion et leurs attentes,
  • d’anticiper au mieux les tensions en matière de recrutement et un déficit possible du nombre de professionnels sur les territoires, pour adapter les réponses régionales en matière de formation et d’accompagnement des besoins des employeurs.
Ce diagnostic partagé constitue ainsi un outil d’aide à la décision au service des acteurs publics.
Il est réalisé dans un contexte de retours des professionnels sur l’attractivité des métiers du soin et de l’accompagnement des personnes particulièrement alarmant, à la fois quant à l’attractivité des postes proposés (difficultés de recrutement), mais aussi sur l’attractivité des formations correspondantes  (diminution du nombre de candidats et difficultés à remplir ces formations constatées sur notre territoire comme au niveau national).

L’enjeu est de taille : dans un contexte de restrictions budgétaires massives des dernières années, l’accompagnement des « baby-boomer » dans l’âge de la dépendance représente un véritable défi sociétal.
Le choix a été fait de concentrer le diagnostic sur les métiers du soin et de l’accompagnement des personnes, et en particulier aide-soignant et d’accompagnant éducatif et social.

>> Télécharger l’étude "Insertion et attractivité des métiers des services à la personne - diagnostic sur la situation des métiers d’aide-soignant (AS) et d’accompagnant éducatif et social (AES)" (juillet 2020, .pdf) 

Veille

  • Pôle emploi et AXESS (FEHAP-Nexem) s'engagent dans un partenariat au service des métiers de la cohésion sociale et du soin
    4 octobre 2022
    Face aux besoins historiques de recrutement dans les établissements et services du secteur social, médico-social et sanitaire privé non lucratif, les employeurs du secteur et Pôle emploi lancent un plan d'actions inédit, amené à être déployé au niveau régional.
  • Projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour l'année 2023
    3 octobre 2022
    Présenté le 26 septembre 2022, le Projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) détaille les propositions du gouvernement pour les dépenses relevant du budget de la sécurité sociale au cours de l'année 2023 et de ses six branches : assurance maladie (maladie, maternité, invalidité, décès), famille (dont handicap et logement...), accidents du travail et maladies professionnelles, retraite, autonomie, cotisations et recouvrement. Un dossier de presse en synthétise les principales mesures, présentées en différents axes : renforcer le virage préventif, améliorer l'accès à la santé, mieux financer les modes d'accueil du jeune enfant, construire la société du bien vieillir chez soi et lutter contre la fraude sociale. 1 - Renforcer le virage préventif Proposer des rendez-vous de prévention aux âges clés (20-25 ans, 40-45 ans et 60-65 ans) ; Faciliter l'accès à la contraception d'urgence pour les femmes majeures ; Simplifier l'accès à la vaccination en multipliant les opportunités vaccinales. 2 - Améliorer l'accès à la santé Rénover la vie conventionnelle ; Simplifier et renforcer la coordination de l'installation des professionnels de santé ; Encadrer l'intérim médical et paramédical en établissement de santé. 3 - Mieux financer les modes d'accueil du jeune enfant Répondre aux besoins des familles monoparentales pour les enfants de plus de six ans ; Diminuer le coût du recours à un assistant maternel pour les parents. 4 - Construire la société du bien vieillir chez soi Ajouter deux heures de vie sociale par semaine dans les plans d'aide aux personnes âgées en perte d'autonomie ; Financer des soins infirmiers à domicile pour les personnes âgées et en situation de handicap. 5 - Lutter contre la fraude sociale Améliorer la prévention et la détection des fraudes ; Mieux sanctionner la fraude des professionnels de santé ; Accroître le rendement et l'effectivité du recouvrement des fraudes.Télécharger le dossier de presse
  • Ehpad, aide à domicile : les mesures décidées à l'automne... et celles qui attendront
    3 octobre 2022
    Le vieillissement de la population appelle de nombreuses mesures en faveur des personnes âgées. Si certaines sont jugées urgentes, d'autres prendront un peu plus le temps de la réflexion.
Plus d'actualités
S'abonner
Vous souhaitez soumettre une actualité ou une action de découverte métiers, emprunter des ressources ou gérer vos newsletters ? Connectez-vous :
Mon compte
Site Côté Formations

VISITER LE SITE GRAND PUBLIC