Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
VISITER LE SITE GRAND PUBLIC
Site Côté Formations

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi

+

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > Orientation et Parcours > Décrochage scolaire et raccrochage

Décrochage / Raccrochage

Décrochage scolaire : retour sur l'appel à projet repérage des jeunes invisibles

L’appel à projet lancé par le haut-commissariat aux compétences en juillet 2021 a retenu plusieurs projets en région Auvergne-Rhône-Alpes.

iphone-g2ba5c32a6_640.jpg
L’objectif est d’aller chercher les décocheurs scolaires qui se sont éloignés de toutes les institutions pour différentes raisons (personnelles, sociales, impact de la crise covid) et de leur proposer un accompagnement vers des structures spécialisées.

Fort est de constater que ces jeunes sont devenus « invisibles ». Mais où sont -ils ? L’une des réponses est sur les réseaux sociaux.

Alors pourquoi ne pas utiliser le digital comme moyen de prise de contact pour pouvoir passer le relais aux acteurs de proximité pour un réel accompagnement des jeunes ?


La démarche

  • Aller vers, en utilisant les réseaux sociaux : Instagram, Facebook, YouTube, Snapchat ou WhatsApp mais aussi les plateformes de jeux en ligne
  • Être clairement identifié avec l’affichage de flashcodes dans l’espace public, pour capter et orienter vers les bonnes structures
  • Amorcer la relation individualisée avec le jeune via un chatbot conversationnel et un diagnostic de situation Intelligence Artificiel, ou via des vidéos d’influenceurs
  • Des coachings en ligne pour une remobilisation vers un projet ou action
  • Assurer un relais vers les ressources du territoire : les Missions locales, les CIO, les centres AFPA, les agences Pôle emploi, les associations …


Les projets retenus en Auvergne-Rhône-Alpes

  • Hello Charly porté par la startup lyonnaise OVVY : capter les jeunes NEET invisibles via les réseaux sociaux, les accompagner et les rediriger vers les acteurs de proximité
  • Monte2niveau simplon : révéler les talents des jeunes passionnés par le jeu-vidéo, les réseaux sociaux et le numérique et aider à la construction d'un projet professionnel et permettre la découverte des métiers du jeu-vidéo, du numérique, des médias et de l’audiovisuel  (lien a faire vers actu maraudes numériques un ouitl pour le repérage des jeunes dits invisibles)
  • ASKIP synergie family : capter du public sur plateforme activité masterclass influenceurs, battles de rap, workshop de danse, ateliers d’expression de soi via des lives sur les réseaux sociaux, développement de vidéos des actions en présentiel, utilisation de l’esport…… Redonner la confiance nécessaire à la construction d'un projet de vie à travers des activités inspirantes en ligne et en physique Lyon et Marseille déclinaison dans les régions
  • Mon avenir en mode digital porté par Academy Numérique, spécialisé dans la formation au numérique. Il souhaite en janvier 2023 lancé une chaine sur la plateforme twtich en diffusant des lives pour remobiliser des jeunes et surtout créer une communauté de 20000 followers
  • Aiguillage porté par Argo : le projet, qui démarre en janvier 2023, repose sur la diffusion de QR codes sur affiches, écrans, flyers et autocollants pour permettre aux jeunes de communiquer via un canal vidéo. Partenariat avec l’AFPA et Pôle Emploi
  • Play for change porté par APF France handicap Expérimentation sur l’Artois uniquement, suivi d’une vingtaine de jeunes en situation de handicap
  • Digineet porté par Digischool : il s’agit de maraude numérique avec chatbot à partir du site orientation.com, uniquement pour les missions locales de la région PACA. Ouverture à l’ensemble des missions locales dans un an
  • Catch'Up porté par la Fondation JAE  : ramener les jeunes décrocheurs 15-30 ans dans une trajectoire d’accompagnement grâce au numérique, de la phase de captation à la mise en relation avec un conseiller s’appuie sur les CRIJ
  • Walt for you walt, la voix de l’alternance : le projet promeut et permet aux jeunes de découvrir l’alternance : compromis idéal entre besoin de formation de ces publics et besoin d’obtention de ressources financières. Encourager les jeunes décrocheurs à ne pas rester à leur place quand ils pensent que réussir ce n’est pas pour eux
  • Le déclic de wetechcare  : aller vers les jeunes décrocheurs sur les réseaux sociaux où ils se sentent à l’aise et offrir une médiation personnalisée vers l’emploi et l’insertion adaptée à leur besoin Le Déclic est une plateforme de coaching en ligne qui met en relation des jeunes en recherche d'emploi avec des médiateurs qui les aident dans leur orientation
  • Proximum porté par webforce : redonner la confiance nécessaire à la construction d'un projet de vie à travers des activités inspirantes en ligne et en physique. À partir d’une plateforme référençant des milliers de contenus multimédias et proposant une expérience ludo-pédagogique aux jeunes, en partenariat avec Apfa.

Date de publication
16 décembre 2022

Veille

  • Prévention du décrochage scolaire : Qu'en disent les acteurs de terrain ? : Millenaire 3, Modes d'action
    8 février 2023
    La question de la prévention du décrochage scolaire des collégiens a pris de l'ampleur depuis une vingtaine d'année maintenant. Peu à peu, les questions de décrochage sont montées à l'agenda des politiques éducatives locales avec, entre autres, la multiplication des dispositifs d'accueil des élèves exclus temporairement. Mais la prévention du décrochage scolaire mobilise un grand nombre d'acteurs qui doivent se coordonner pour accompagner au mieux les enfants et adolescents en situation de décrochage. Comment ces acteurs perçoivent-ils leur métier, la conjoncture actuelle et leur lien aux autres acteurs ? À la suite d'un premier travail réalisé en 2018 (de définition et de benchmark sur les questions relatives à la prise en compte de la prévention du décrochage scolaire), la Métropole de Lyon a souhaité prolonger la réflexion en engageant un travail complémentaire de recueil des points de vue d'acteurs du territoire. Le présent document synthétise une douzaine d'entretiens auprès de 16 personnes d'équipes de prévention spécialisée, de la fédération des centres-sociaux, des Francas du Rhône de la Maison de l'Apprendre, de la Fondation de France et de l'Éducation nationale. Ce travail en partie réalisé avant la pandémie de Covid-19, et qui n'en tire pas toutes les implications offre un point de vue intéressant sur la façon dont les acteurs de terrain se représentent les difficultés organisationnelles associées à la prévention et à la gestion du décrochage scolaire. Après un bref rappel historique sur l'évolution des dispositifs dédiés, le document expose trois principaux axes de réflexion issus des entretiens avec les acteurs de terrain.
  • Service Civique I La ville de Lyon honore les jeunes engagés
    30 janvier 2023
    C'est en lien avec l'association unis cités Auvergne Rhônes Alpes que ces 150 volontaires en service civique ont été accueilli à l'Hôtel de ville de Lyon. Tous les jours, ces jeunes, aux parcours riches et variés, agissent pour la collectivité au bénéfice des Lyonnaises et des...
  • Quels effets de la Garantie Jeunes sur l'insertion professionnelle de ses bénéficiaires ?
    18 janvier 2023
    La Garantie Jeunes est un dispositif à destination des jeunes en situation de précarité qui ne sont ni en emploi, ni en études, ni en formation. Elle vise à favoriser leur insertion dans l'emploi à l'aide d'un accompagnement intensif et collectif. Expérimentée dans certaines missions locales à partir de 2013, elle a été généralisée en 2017, avant d'être remplacée par le Contrat d'Engagement Jeune en mars 2022. Durant l'année qui suit leur entrée dans le dispositif, une grande partie des jeunes sont encore suivis, la Garantie Jeunes pouvant durer un an. Durant cette période, leur situation professionnelle n'est pas affectée par le passage par le dispositif. Par contre, au cours de la deuxième année, celle qui suit pour la plupart des jeunes la sortie du dispositif, les jeunes bénéficiaires ont un taux d'emploi de 54 %, soit 21 points de plus en moyenne que celui des jeunes comparables suivis en mission locale, mais qui n'ont pas bénéficié de la Garantie Jeunes. Cet effet positif très fort, estimé dans le contexte de déploiement du dispositif, confirme les premiers travaux d'évaluation menés durant sa phase expérimentale. Cet effet sur l'emploi s'explique principalement par des contrats à durée déterminée et par l'intérim.
Toute la veille
s'abonner
Vous souhaitez soumettre une actualité ou une action de découverte métiers, emprunter des ressources ou gérer vos newsletters ? Connectez-vous :
Mon compte
Site Côté Formations

VISITER LE SITE GRAND PUBLIC