Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
VISITER LE SITE GRAND PUBLIC
Site Côté Formations

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi

+

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > Orientation et Parcours > Décrochage scolaire et raccrochage > Lutte contre le décrochage en Auvergne-Rhône-Alpes

La lutte contre le décrochage scolaire

La lutte contre le décrochage scolaire en Auvergne-Rhône-Alpes est un enjeu. Retrouvez dans les pages suivantes ce qui caractérise la lutte contre le décrochage scolaire en Auvergne-Rhône-Alpes, les actions multi-partenariales, des chiffres encourageants.


 

 

Quelques chiffres

-
À noter que ces données seront très prochainement actualisées.

Comment mesurer le décrochage ?
  • Indicateur international : le taux de NEETs -Not in Education, Employment or Training- indique la part des jeunes de 18-24 ans qui ont quitté l’école et qui ne sont ni en emploi, ni en formation. Le périmètre est différent du décrochage puisqu’un NEET peut être diplômé, de même qu’un jeune non diplômé peut-être en emploi et n’est donc pas NEET.
  • Indicateur européen : le taux de sortants précoces (early school leaving) porte sur l'ensemble des jeunes âgés de 18 à 24 ans qui ne sont pas diplômés du second cycle du secondaire et qui ne sont pas en formation, rapporté au nombre total de jeunes âgés de 18 à 24 ans. Il s’agit d’un indicateur de stock.
  • Indicateur national : le taux de sortants sans diplôme mesure le nombre d’élèves sortant du système de formation initiale sans diplôme du second cycle du secondaire. Il s’agit d’un indicateur de flux qui indique le nombre de jeunes décrochés "produits" chaque année par le système scolaire. Toutefois, le suivi statistique ne permet d'identifier la sortie du système scolaire que pour les populations âgées de 16 ans ou plus. Le phénomène du décrochage n'est donc réellement mesuré qu'à la fin du collège.
Une étude de l’INSEE, parue en décembre 2021, présente pour chaque pays européen, les taux de sortants précoces du système éducatif.  Suite au traité de Lisbonne, ils se sont fixés comme objectif un taux de sortants précoces moins de 10 % des jeunes de 18 -24 ans à l’horizon 2020. Aujourd’hui le taux moyen de sortants précoces est de 9,9 % pour les 27 pays. La France aussi atteint ses objectifs, avec un taux d’abandon scolaire qui est passé de 8,2% en 2019 à 8% en 2020.

Un rapport du sénat de septembre 2022 sur le décrochage scolaire et la prévention de la délinquance précise que  sur le plan national 80 961 entretiens de situation ont été menées auprès de jeunes décrocheurs ou en risque de décrochage, 40% était issus de la voie professionnelle.  La mission de lutte contre le décrochage scolaire MLDS a pris en charge 38.7% des jeunes. A l'issue des actions courtes MLDS 67,6% des jeunes ont pu retourné en formation sous statut scolaire et 17,8% ont suivi une foramtion en alternance hors statut scoalire. 


Dans la ciculaire de rentrée 2022, le ministre de l'Education Nationale signale qu'il y a près d'1 jeune sur 8 qui quittent l'enseignement scolaire sans diplôme.  



Études réalisées en partenariat avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes, les Rectorats des 3 académies, la Direction de l'Agriculture de l'Alimentation et de la Forêt ainsi que l'Association Régionale des Missions locales.


>> Téléchargez la synthèse 2019 (septembre 2019, .pdf)
>>Téléchargez l'étude 2018 (septembre 2018, .pdf)
>>Téléchargez la synthèse 2018 (septembre 2018, .pdf)



Quelques chiffres sur le profil des jeunes entrés en CEJ  (source DREETS)
  • 16 810 contrats engagement jeune ont étè signé entre le 1er mars et le 1er septembre 2022 en Auvergne-Rhône-Alpes
  • 13,2% sont résidents en quartier prioritaire de la ville (QPV)  et 8,6% en zone de revitalisation rurale (ZRR)
  • 51% sont des hommes
  • 2,8%  ont une RQTH
Age et niveau de qualification de sjeunes entrés en CEJ en région Auvergne-Rhône-Alpes

Prévention, repérage et remédiation en Auvergne-Rhône-Alpes

-
L'étude du CNESCO définit 3 types de dispositifs de lutte contre le décrochage scolaire :
  • Dispositifs de compensation ou la remédiation : ce sont les mesures, actions qui offrent de nouvelles possibilités d'obtenir des qualifications, de se former, de développer des compétences.
    Mis en place au sein des établissements Groupe de prévention du décrochage scolaire -GPDS- constitués dans chaque établissement ainsi que de la nomination dans les lycées à fort taux d'absentéisme et de décrochage des Référents "décrochage scolaire" établissements du second
    Mission d lutte contre le décrochage scolaire -MLDS- Dispositif organisé dans chaque académie avec un rôle de conseil, d'expertise et d'ingénierie de formation auprès des établissements scolaires.
    Création pour les professionnels (personnels des MLDS, référents décrochage …) d’un Certificat de Professionnalisation en matière de Lutte contre le Décrochage Scolaire CPLDS
Chaque année scolaire de nouvelles strucutres de retour à l'école type" École de la seconde chance" ou "lycée micro" ouvrent dans toutes les académies. Selon la DGESCO à la rentrée 2021, il y avait 78 strutures de retour à l'école accueillant près de 3000 jeunes; Le taux de réussite à l'examen préparé par les jeune avoisine les 80%.


Ressources complémentaires :
  • Alliances éducatives, dont l'objectif est de coordonner les interventions des différents professionnels de la sphère éducative et des partenaires extérieurs autour d'un jeune en risque de décrochage
  • Innovathèque d'Éduscol permet un accès à un ensemble de fiches actions proposées par les académies, afin de donner des idées aux équipes pédagogiques
  • Exemples de projets innovants diffusés par le Cnesco.

Les plateformes de suivi et d’appui aux décrocheurs PSAD

-
Les PSAD (plateformes de suivi et d’appui aux décrocheurs) sont des dispositifs de coordination de l’ensemble des acteurs qui interviennent sur le repérage, l’accompagnement et le suivi des jeunes sur un territoire donné. Un Comité Technique Opérationnel (CTO) de la PSAD se réunit, a minima, une fois par mois.

Chaque réseau FOrmation QUALification Emploi (FOQUALE), réseau des établissements scolaires du bassin de formation, est adossé à une PSAD, il participe à la recherche de solutions pour les jeunes.

Les PSAD sont au nombre de 42 en Auvergne-Rhône-Alpes, coanimées par un directeur de CIO et de Mission locale, sous l’autorité du conseil régional.
Télécharger les coordonnées des PSAD Auvergne-Rhône-Alpes :

Un cadre de référence a pour objectif de préciser les modalités de fonctionnement des PSAD en Auvergne-Rhône-Alpes et de permettre une harmonisation des pratiques tout en respectant les spécificités des territoires.
Consulter le guide des PSAD


Depuis janvier 2022, les PSAD reçoivent les listes des jeunes en situation de décrochage remontées par le Système Interministériel d’Echange d’Informations (SIEI) au fil de l’eau, cela leur permet de gérer les situations plus rapidement. 4 étapes dans la gestion des dossiers :
  • Repérage des décrocheurs et traitement de la liste des décrocheurs
  • Préparation de la prise de contact (synthèse du dossier)
  • Prise de contact avec le jeune et proposition de solution
  • Suivi du jeune

10 minutes pour tout comprendre sur les PSAD : écoutez ce podcast produit par Via Compétences :




La circulaire de rentrée 2022-2023 vient compléter l'action menée au sein des académies et des PSAD en combinant les forces des institutions publiques et des associations spécialisées pour prévenir au plus tôt les riques de décrochage.
Retrouvez tous les acteurs des PSAD au travers ce schéma :




Des appels à projets dans le cadre du PIC pour accompagner les décrocheurs

-
 En dépit de toutes les actions publiques menées, les publics les plus éloignés de l’emploi restent difficiles à mobiliser sur les dispositifs mis en place.Plusieurs services de l’état ont lancé des appels à projets (APP)
  • La DREETS Auvergne-Rhône-Alpes lançait en :
    • Mai 2021 un « appel à projets dans le cadre de l’obligation de formation ».
      Il visait les jeunes soumis à l'obligation de formation, habitant les quartiers de la politique de la ville et les territoires ruraux, et les personnes en situation de handicap.
      >> Consultez l'appel d’offres
    • Février 2022 un « appel à projets pour la mise en oeuvre du parrainage pour l'emploi 2022 » Il concerne toutes les strutures animant un réseau de parrains dont la vocation est d'acompagner les demandeurs d'emploi, notamment des jeunes dans leur demarches d'insertion. Les résidents de quartiers prioritaires et de zones rurales sont ciblés en priorité.
      >> Consultez l'appel d’offres
    • Mai 2022 un « appel à projets dans le cadre du Contrat Engagement Jeune « ruptures ».
      Il concerne des structures qui suivent des jeunes en grande difficulté, en raison de freins liés à leurs parcours scolaires familiale, et qui peuvent se trouver exclus ou en marge de l’offre d’accompagnement existante.
      >> Consultez l’appel d’offres
À noter que la liste des lauréats sera publiée courant octobre 2022.
  • La DRAAF Auvergne-Rhône-Alpes a lancé en :
    • Octobre 2021 un nouveau dispositif dans le cadre de l’enseignement agricole « La prépa- apprentissage » un tremplin vers l’apprentissage sur plus de 200 métiers de la terre, de la nature, du végétal, de la forêt et du bois.
      >> Consultez le dispositif
Pour en savoir plus sur le plan d'investissement des compétences PIC et les PACTES régionaux de compétences reportez-vous à notre rubrique politiques publiques

Veille

  • Prévenir la délinquance des mineurs - Éviter la récidive - rapport d'information n° 885
    27 septembre 2022
    Rapport d'information n° 885 de Mme Céline BOULAY-ESPÉRONNIER, M. Bernard FIALAIRE, Mmes Laurence HARRIBEY et Muriel JOURDA, fait au nom de la commission de la culture, de l'éducation et de la communication et de la commission des lois constitutionnelles, de législation, du suffrage universel, du Règlement et d'administration générale : Prévenir la délinquance des mineurs - Éviter la récidive (21 septembre 2022)
  • Prévention du décrochage scolaire : Qu'en disent les acteurs de terrain ? : Millenaire 3, Modes d'action
    26 septembre 2022
    La question de la prévention du décrochage scolaire des collégiens a pris de l'ampleur depuis une vingtaine d'année maintenant. Peu à peu, les questions de décrochage sont montées à l'agenda des politiques éducatives locales avec, entre autres, la multiplication des dispositifs d'accueil des élèves exclus temporairement. Mais la prévention du décrochage scolaire mobilise un grand nombre d'acteurs qui doivent se coordonner pour accompagner au mieux les enfants et adolescents en situation de décrochage. Comment ces acteurs perçoivent-ils leur métier, la conjoncture actuelle et leur lien aux autres acteurs ? À la suite d'un premier travail réalisé en 2018 (de définition et de benchmark sur les questions relatives à la prise en compte de la prévention du décrochage scolaire), la Métropole de Lyon a souhaité prolonger la réflexion en engageant un travail complémentaire de recueil des points de vue d'acteurs du territoire. Le présent document synthétise une douzaine d'entretiens auprès de 16 personnes d'équipes de prévention spécialisée, de la fédération des centres-sociaux, des Francas du Rhône de la Maison de l'Apprendre, de la Fondation de France et de l'Éducation nationale. Ce travail en partie réalisé avant la pandémie de Covid-19, et qui n'en tire pas toutes les implications offre un point de vue intéressant sur la façon dont les acteurs de terrain se représentent les difficultés organisationnelles associées à la prévention et à la gestion du décrochage scolaire. Après un bref rappel historique sur l'évolution des dispositifs dédiés, le document expose trois principaux axes de réflexion issus des entretiens avec les acteurs de terrain.
  • Quartier en chantier, métier à la clé !
    23 septembre 2022
    Conçue pour les 18/30 ans éloignés de l'emploi et résidant dans un quartier en rénovation urbaine, l'école des Geeks du Bâtiment est un dispositif d'insertion professionnelle spécialisé dans les métiers du second oeuvre en BTP pouvant se résumer en 5 points : La proximité (l'école est implantée sur le quartier). Une formation accessible sans qualification préalable. Une formation courte (400 heures sur 12 semaines), sachant que l'école accueille 3 sessions par an, d'une douzaine de stagiaires chacune. Une formation pré-qualifiante. Un accompagnement rapproché du jeune confié à un.e éducateur.trice de proximité, visant la validation du projet professionnel du stagiaire ainsi que son assiduité et la préservation de sa motivation. Prototypé par Impala au niveau national, le projet a trouvé un écho favorable en terres vénissianes. Impala a alors posé les fondations de l'école, que ce soit en oeuvrant au montage du partenariat entre les 3 acteurs clés (bailleur social, organisme de formation et collectivité territoriale) ou que ce soit en aidant au montage financier et à l'adaptation du programme de formation. Le matériel et l'équipement du plateau technique de l'École sont financés grâce au soutien qu'Impala Avenir Développement a obtenu de l'ANCT. La formation est financée par Constructys, en partenariat avec Pôle emploi. Le local est quant à lui mis à disposition par Alliade habitat. Le bailleur joue par ailleurs un rôle déterminant dans le recrutement des stagiaires et la mobilisation de sa TFPB (taxe foncière sur les propriétés bâties) permet de financer leur accompagnement socio-professionnel. À l'issue de la formation, les stagiaires sont polyvalents sur plusieurs métiers (plomberie, peinture, électricité...). 50% d'entre eux font alors le choix de se professionnaliser davantage dans l'un de ces métiers. L'autre moitié prend le chemin de l'emploi. Ceux-ci sont rapidement recrutés, généralement par les entreprises du réseau de sous-traitants du bailleur social. Avec quelque 4 000 intentions d'embauche dans les métiers du second oeuvre recensées à travers la région en avril 2022 par Pôle emploi, les Geeks du bâtiment ont un bel avenir devant eux... \b7\b7\b7 Contacts : Florian du Boÿs, fduboys@impalaavenir.com Coline Salzmann, cheffe de projet, cs@lesclesdelatelier.fr
Plus d'actualités
s'abonner
Vous souhaitez soumettre une actualité ou une action de découverte métiers, emprunter des ressources ou gérer vos newsletters ? Connectez-vous :
Mon compte
Site Côté Formations

VISITER LE SITE GRAND PUBLIC