Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > La réforme > Dispositifs qui évoluent > CEP

CEP

Dispositif d'accompagnement gratuit et personnalisé, le Conseil en évolution professionnelle -CEP- est proposé à toute personne souhaitant faire le point sur sa situation professionnelle et, s'il y a lieu, établir un projet d'évolution professionnelle (reconversion, reprise ou création d'activité...). Il est assuré par des conseillers d'organismes habilités.
Mis en place par la réforme de 2014-2015, le dispositif voit son rôle renforcé avec la loi "Avenir professionnel", notamment pour la formalisation des projets de transition professionnelle.

Les évolutions inscrites dans la loi sont détaillées dans le nouveau cahier de charges publié au Journal officiel le 30 mars 2019. Ce cahier des charges s’impose à l’ensemble des opérateurs ; aussi bien Pôle emploi, Apec, Cap emploi et Missions locales qui assurent le service CEP auprès des demandeurs d'emploi qu'à ceux qui vont être désignées pour les actifs en emploi du secteur privé, suite à un appel d'offres. Ce nouveau cahier de charges sera applicable au 1er janvier 2020.

Le CEP comporte désormais deux niveaux de prestations (application au 1er janvier 2020) :
  • Premier niveau de conseil : un accueil individualisé et adapté au besoin de la personne
  • Second niveau du conseil : un accompagnement personnalisé.
À l'issue de l'entretien, un document de synthèse est remis au bénéficiaire récapitulant son projet d'évolution professionnelle et la stratégie envisagée pour sa mise en œuvre (par exemple, une formation éligible au compte personnel de formation - CPF).


Les bénéficiaires du CEP


Le CEP est accessible à tout actif :
  • salarié du secteur privé
  • agent du secteur public
  • travailleur indépendant
  • personne en recherche d'emploi
  • artisan
  • profession libérale
  • auto-entrepreneur
  • jeune sorti du système scolaire sans qualification, ni diplôme.
  À noter : les étudiants et les retraités peuvent y avoir accès, à condition d'occuper un emploi.

Accès au CEP et obligations des opérateurs

Le décret précise certaines obligations des organismes chargés de délivrer le CEP :
  • assurer l'information directe des personnes sur les modalités d'accès à ce conseil et sur son contenu, notamment en organisant des sessions d'information des personnes en activité professionnelle et des demandeurs d'emploi
  • informer les personnes dès leur premier entretien sur les modalités d'accès et le contenu du CEP,
  • évaluer l'apport du conseil sur leurs bénéficiaires et partager ces données dans les conditions prévues par le code du travail.

Le service rendu aux actifs occupés du secteur privé

Le CEP s'ouvre au marché. Les candidats opérateurs CEP seront sélectionnés, courant 2019, sur appel d'offres national de France compétences, avec un allotissement régional (après consultation du bureau du Crefop). Ils seront installés au 1er janvier 2020.
Les opérateurs auront une obligation de transmission des données relatives à leurs actions d'accompagnement aux financeurs de la formation professionnelle et à la Caisse de dépôts et consignations.
A terme, ces nouveaux opérateurs se substitueront aux actuels Opacif, et notamment les Fongecif qui continuent à délivrer le CEP jusqu’à la désignation des nouveaux opérateurs et au plus tard jusqu’au 31 décembre 2019.

Le Conseil en évolution professionnelle sera financé sur une partie de la contribution formation professionnelle. Tous les opérateurs CEP sont inclus dans le Service public régional d'orientation -SPRO-

Le service rendu aux demandeurs d'emploi

Les Opérateurs CEP de droit sont maintenus dans le cadre des missions/subventions de service public, à savoir :
  • Pôle emploi
  • Cap emploi
  • Missions locales
  • Apec.


+ d'infos sur le CEP

Veille et Lettre d'info

La Lettre d'information sur la Réforme


Notre veille, les dernières actualités :

  • Webinaire - Certification unique qualité : les clés des audits - Centre Inffo
    16 octobre 2019
    Rendez-vous le mardi 5 novembre 2019 de 14h30 à 15h15 pour un webinaire gratuit animé par nos consultants en ingénierie et politiques de formation. Par Centre Inffo - Le 15 octobre 2019. La loi « Avenir professionnel » impose, à partir 1er janvier 2021, à tous les prestataires souhaitant bénéficier de fonds publics d'être certifiés au titre de la qualité. A l'heure où les textes d'application de la certification unique sont publiés et le guide de lecture du référentiel disponible, la certification unique entre dans sa phase opérationnelle. Il est désormais possible de s'adresser à un des certificateurs autorisés par le Cofrac à délivrer la certification. Ce webinaire répondra aux questions que vous vous posez pour mener à bien votre démarche de certification Publics Prestataires de développement des compétences (organisme de formation, CFA, centre de bilans de compétences...). Tout acteur engagé dans le dispositif qualité. Intervenant Loïc Lebigre, consultant en organisation et politiques de formation, expert qualité à Centre Inffo Animation Emilie Crèche, consultante en ingénierie et politiques de formation à Centre Inffo. Eléments de contenu Rappel du cadre règlementaire Points critiques et éléments nouveaux du référentiel unique Premiers éclairages sur les pratiques d'audit et l'offre des certificateurs Inscrivez-vous sur Webikeo Aller plus loin Participez à notre matinée d'actualité le 12 novembre à Paris Certification unique qualité les clés des audits Mode d'emploi et pratiques
  • PDF
    15 octobre 2019
    Download PDF
  • qu'est-ce que le CPF projet de transition professionnelle ?
    8 octobre 2019
    Le Fongecif vient de lancer une vidéo explicative du projet de transition professionnelle, une mobilisation particulière du compte personnel de formation (CPF) qui permet aux salariés de financer des formations certifiantes pour changer de métier ou de profession.  [embedded content]   Jusqu'au 31 décembre 2019, le financement des projets de transition professionnelle est assuré par des organismes paritaires agréés par l'État : les Fongecif (fonds de gestion du Congé individuel de formation, présents dans chaque région). À compter du 1er janvier 2020, les CPIR se substitueront aux Fongecif.  Pour en savoir plus sur ce dispositif, consulter la page dédiée élaborée par le Fongécif ou la fiche détaillée sur le site du Ministère du Travail 
Toutes les actualités  | RSSS'abonner

La réforme en image