Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
VISITER LE SITE GRAND PUBLIC
Site Côté Formations

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi

+

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > Orientation et Parcours > Accompagnement des parcours > Le service public régional de l'orientation

Service public régional de l'orientation - SPRO


L’orientation est un droit et un enjeu majeur pour chaque personne, tout au long de sa vie. L’article L.6111-3 du code du travail affirme que « toute personne dispose d’un droit à être informée, conseillée et accompagnée en matière d’orientation professionnelle. »

L’article 22 de la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale consacre l’existence d’un Service public régional de l’orientation (SPRO) et confie la coordination des actions des organismes participant au Service public régional de l’orientation à la Région, « sans substitution aux réseaux d’appartenance de chacun de ces organismes ». Le Service public régional de l’orientation est un service global qui s’appuie sur une collaboration étroite entre l’État et la Région, basée sur les compétences respectives de chacun. Une convention, conclue entre l’État et la Région, détermine les conditions dans lesquelles ils coordonnent leurs compétences respectives.

Le SPRO évolue avec la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel qui prévoit notamment une extension des missions des Régions en matière d’orientation.


Le SPRO en Auvergne-Rhône-Alpes

-

Des objectifs


Dans le cadre du Service public de l’orientation tout au long de la vie, le Service public régional de l’orientation Auvergne-Rhône-Alpes participe aux objectifs suivants :
  • Permettre à chaque citoyen, quel que soit son statut, son lieu de vie ou le réseau auquel il s’adresse, d’accéder à de l’information, actualisée, fiable et régionalisée, sur les filières, les métiers et leurs évolutions, la formation et l’emploi, les trajectoires et les parcours possibles, et d’être accompagné dans son projet d’orientation ou d’évolution professionnelle.
  • Permettre à chacun d’élargir ses choix professionnels, notamment par la mise en valeur des emplois potentiels sur son territoire.
  • Favoriser l’autonomie des publics dans leur recherche d’information et d’orientation, et à terme, leur capacité d’orientation tout au long de la vie.
  • Construire des parcours de formation et d’insertion mieux articulés en confortant la mise en réseau de l’ensemble des acteurs de l’orientation tout au long de la vie, notamment pour la mise en œuvre du droit au retour en formation.

Des valeurs partagées


Toutes les actions menées au titre du SPRO Auvergne-Rhône-Alpes doivent respecter les principes suivants :

Égalité et simplicité d’accès pour tous les publics :
  • Services gratuits, libres et accessibles, notamment pour les personnes en situation de handicap, et organisés en proximité dans chaque territoire ;
  • Continuité de services adaptée aux besoins des publics, grâce à la complémentarité des structures ;
  • Respect des principes d’égalité femmes-hommes, de non-discrimination et de respect de la diversité des personnes.
Neutralité, objectivité et respect de la personne :
  • Respect du droit à l’anonymat, du caractère volontaire de la démarche et de la liberté de choix de la personne ;
  • Prise en compte de la situation globale de la personne ;
  • Obligation de confidentialité des échanges entre les professionnels dans le respect des règles déontologiques propres à chaque profession ;
  • Neutralité de l’accueil, de l’information, du conseil et de l’accompagnement, en dehors de toute publicité sélective en faveur d’un opérateur ou d’une entreprise en particulier.
Qualité des services :
  • Les services s’appuient sur une interaction entre conseil et ressources. Ils favorisent un processus d’apprentissage fondé sur l’alternance entre recherche personnelle et démarche guidée ;
  • Le service favorise l’autonomie des publics dans leurs démarches de construction de projet et leur stratégie d’actions ;
  • L’information diffusée est la plus objective et exhaustive possible. Elle est conçue de manière à écarter tous risques de conflits d’intérêts. Elle nécessite une veille partenariale permanente sur les filières, les métiers, les formations et l’emploi à un niveau local, régional, national voire européen et international ;
  • Les services sont rendus par des personnels qualifiés qui travaillent en réseau et qui participent régulièrement à des actions de formation continue, dans le cadre de leur propre réseau ou dans le cadre des dispositifs de professionnalisation inter-réseaux ;
  • Le référentiel du 1er accueil, réalisé par le Carif Oref avec les acteurs de l’orientation constitue la base de référence pour les services proposés.

Un cadre


Dans le cadre du contrat de plan régional pour le développement de la formation et de l’orientation (CPRDFOP), signé le 29 janvier 2019 par les partenaires sociaux, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et l’Etat, le Service public régional de l’Orientation (SPRO) tout au long de la vie a l’ambition de permettre à tout individu d’être acteur de sa vie professionnelle et de développer ses capacités à s’orienter tout au long de la vie, en autonomie ou en étant accompagné, afin d’accéder ou de s’insérer dans un emploi durable.

Le SPRO Auvergne-Rhône-Alpes s’adresse à tous publics sur l’ensemble du territoire, qu’il s’agisse du public scolarisé, des jeunes en rupture de parcours, des salariés ou des demandeurs d’emploi, via 2 niveaux d’intervention :
 
  • L’accès à un 1er niveau d’information gratuite, complète et objective sur les métiers, les formations, les certifications, les débouchés et les niveaux de rémunération, en proximité et/ou en accès dématérialisés ;
  • L’accès à un conseil et un accompagnement personnalisés, notamment dans le cadre du Conseil en évolution professionnelle (CEP).
Les objectifs poursuivis par le SPRO en Auvergne-Rhône-Alpes sont détaillés dans son schéma de développement, annexé au CPRDFOP, et se traduisent à travers un plan d’actions en 6 axes :

  • Améliorer la connaissance des métiers et du contexte socio-économique du territoire (local comme régional) pour les professionnels de l’orientation ;
  • Créer les conditions d’une coopération entre les différents professionnels de l’orientation participants, par le développement d’une culture professionnelle commune ;
  • Répondre aux besoins de compétences des entreprises ;
  • Dynamiser et sécuriser les parcours des salariés et travailleurs indépendants ;
  • Rendre lisibles les actions conduites dans le domaine de l’orientation ;
  • Proposer aux publics, jeunes et adultes, des solutions et outils concrets pour faciliter leur orientation.
Pour ce faire, le SPRO Auvergne-Rhône-Alpes s’appuie sur l’expertise d’un réseau d’acteurs spécialisés :
  • Les acteurs du service public, couverts par la convention Etat-Région relative à la coordination du SPRO (CIO, SCUIO, structures d’information jeunesse, ...) ;
  • Les réseaux définis dans le cadre réglementaire : opérateurs du Conseil en évolution professionnelle (CEP) (Pôle Emploi, Missions Locales, APEC, CAP Emploi, Groupement CIBC Auvergne-Rhône-Alpes) et les chambres consulaires ;
  • Des organismes régionaux de l’orientation qui souhaitent s’impliquer dans le SPRO Auvergne-Rhône-Alpes.
Les deux premiers réseaux sont engagés dans le SPRO dans un cadre réglementaire : signature de la convention État-Région ou du cahier des charges SPRO.

Pour le troisième niveau d’acteurs, l’engagement dans le SPRO relève d’une démarche volontariste, détaillant les modalités selon lesquelles ils respecteront les valeurs constitutives du SPRO ainsi que son cahier des charges.

Ressources et outils

-
Afin de vous outiller pour rendre le 1er niveau de service du Conseil en Evolution Professionnelle inscrit dans le cadre du SPRO, voici une liste des ressources mises à disposition sur notre site. Selon votre besoin, vous trouverez l’outil qui vous permet d’accueillir et d’informer tout type de public.

Les principales ressources


  • Pour accueillir et informer le public
Votre besoin Vos outils
Trouver des sources d’information fiables et actualisées pour informer tout type de public.
Une sélection de sites classés par thématiques.
Rechercher une structure d'Accueil Information Orientation (AIO) en Auvergne-Rhône-Alpes
- Identifier les dispositifs emploi formation et les services d'Accueil Information Orientation (AIO) adaptés aux besoins de la personne accueillie.
- Connaître le contenu des dispositifs et des services de l'AIO.

  • Pour mieux comprendre la mission et le service à rendre
Votre besoin À télécharger
- Maîtriser les contours de la mission d'accueil et d'information tout public.
- En identifier les activités, les compétences et les savoirs.
Repérer le cadre méthodologique du service rendu (principes, modalités de délivrance, posture, outils et méthodes...).

Les ressources pour aller plus loin

  

Votre besoin Vos outils
Obtenir des informations sur une certification (diplôme, titre ou CQP)
Faire une recherche sur un sujet spécifique, mettre à jour ou approfondir vos connaissances dans un domaine
Mieux connaître les caractéristiques socio-économiques, des territoires de la Région Auvergne-Rhône-Alpes
Rechercher une formation en région Auvergne-Rhône-Alpes

L'actu des réseaux

 
  • Emploi - Les jeunes de la Mission locale de Clermont-Ferrand sensibilisés à l'informatique
    17 janvier 2022
    « Au début, je me disais que je n'avais rien à faire là, mais on se prend vite au jeu », explique Zohra Boularas, 23 ans. En garantie jeune depuis le mois d'octobre, l'étudiante en reconversion suit des cours de Pix, un outil en ligne d'acquisition et de validation de compétences numériques ouvert à tous. La Mission locale de Clermont-Ferrand anime des ateliers toutes les semaines depuis le début de l'année. Déjà présent en collège, lycée et à l'université, Pix se développe dans les Pôles Emploi et les missions locales. « C'est un bon outil pour déceler les lacunes et les difficultés de chacun », lance Françoise Boyer, chargée de projet à la Mission locale. S'auto-évaluer, apprendre et progresser, obtenir une certification, le Pix permet aux habitués du 64 boulevard Léon-Jouhaux de revoir ou de découvrir les bases de l'informatique et développer leur autonomie d'adulte, indispensable pour trouver un emploi ou affirmer son indépendance. De nos jours, de plus en plus de démarches administratives se font en ligne. La maîtrise des outils informatiques est devenue indispensable. Recevez par mail notre newsletter éco et retrouvez l'actualité des acteurs économiques de votre région. NL {"path":"mini-inscription/MT_Decideur","accessCode":"14065711","allowGCS":"true","bodyClass":"ripo_generic","contextLevel":"KEEP_ALL","filterMotsCles":"1|13|78|95|6973","gabarit":"generic","hasEssentiel":"true","idArticle":"4065711","idArticlesList":"4065711","idDepartement":"282","idZone":"30603","motsCles":"1|13|78|95|6973","premium":"true","pubs":"banniere_haute|article","site":"MT","sousDomaine":"www","urlTitle":"les-jeunes-de-la-mission-locale-de-clermont-ferrand-sensibilises-a-l-informatique"} Ancienne étudiante en management, Zohra Boularas est en pleine réorientation professionnelle. Engagée dans le processus de garantie jeune, elle effectue des stages dans un nouveau domaine pour elle, l'événementiel. Zohra n'est pas une isolée numérique, elle connaît l'environnement de l'informatique. Mais le Pix lui a quand même apporté. « Je me suis challengée et je ne suis pas déçue aujourd'hui. J'ai appris des nouvelles choses, mais j'ai aussi revu les bases, c'est très enrichissant. » Développé par l'État, l'outil Pix permet de se former, mais aussi de valider des niveaux et des badges. « On peut les indiquer sur le CV, c'est très glorifiant », sourit-elle. La région Auvergne-Rhône-Alpes va investir 1,2 milliard pour favoriser les projets de réindustrialisation Nathan Marliac
  • Le groupe EDF et Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes s'engagent pour l'inclusion et l'emploi des publics éloignés
    14 janvier 2022
    Frédéric Toubeau, directeur régional de Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes et Marc Simon-Jean, directeur action régionale d'EDF en Auvergne-Rhône-Alpes ont signé le 13 janvier 2021 une convention de partenariat régionale renforçant leur collaboration. Pôle emploi et le groupe EDF en région s'engagent ensemble en faveur de l'inclusion de publics éloignés de l'emploi, pour répondre aux besoins de compétences de la filière énergie.
  • Aurillac : signature d'une convention pour la santé et l'emploi en faveur des plus démunis
    14 janvier 2022
    La signature d'une convention pour la santé et l'emploi en faveur des plus démunis a eu lieu dans les locaux de Pôle emploi d'Aurillac.
  • Lyon : accord entre la Métropole et Pôle emploi pour aider les personnes éloignées de l'emploi
    13 janvier 2022
    Mercredi 12 Janvier 2022 à 16h27 Photo d'illustration - LyonMag La convention a été signée pour les années 2022-2024. Le 13 décembre dernier, une convention partenariale entre la Métropole et Pôle emploi a été adoptée lors du conseil de la Métropole.  Son principal objectif étant de permettre aux personnes "très éloignées de l'emploi" de profiter de la reprise économique du territoire. Pour cela, la convention prévoit de "favoriser l'accès aux formations du Plan d'investissement dans les compétences pour les bénéficiaires du RSA", de "contribuer à la construction d'une offre de parcours sans rupture, qui permettra la levée de tous les freins à l'emploi", mais aussi d'améliorer la coordination entre les services de Pôle Emploi et ceux de la Métropole.  "Signer cette convention va nous permettre d'articuler davantage les dispositifs que nous avons mis en place en matière d'insertion, depuis le début du mandat, avec l'offre de services pour les entreprises et les demandeurs d'emploi de Pôle emploi", a déclaré Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon dans un communiqué. Il a par ailleurs ajouté que la Métropole s'engageait à recruter environ 40 jeunes supplémentaires en parcours emploi compétences (PEC) en 2022. Le directeur territorial de Pôle emploi Rhône, Philippe Hillarion, a quant à lui affirmé que cette nouvelle convention "va permettre de renforcer le partenariat tissé avec la Métropole de Lyon depuis 2015".    X
  • [L'action des Missions Locales en 2021] Des défis importants relevés collectivement, pour répondre aux attentes des jeunes
    13 janvier 2022
    Représentation du réseau | mardi 11 janvier 2022 Dans un contexte de crise sanitaire inédit, travailler à l'insertion sociale et professionnelle des jeunes a été un défi à relever pour toutes les institutions chargées de l'emploi, dont les Missions Locales. Ce sont notamment 2,3 millions de jeunes qui ont été en contact avec les Missions Locales (1) : en 2021, près de 30% des jeunes de 16 à 25 ans ont donc eu besoin de l'accompagnement spécifique de leur Mission Locale (2). « Les Missions Locales ont su collectivement relever les défis importants de cette année 2021, afin de répondre aux besoins des jeunes en matière d'insertion, grâce à leurs capacités d'adaptation et d'innovation qui font la force de ce réseau. Les Missions Locales et leurs équipes peuvent être fières de ces résultats remarquables en matière de lutte contre le chômage et d'insertion des jeunes », souligne Stéphane Valli, président de l'Union nationale des Missions Locales. Des résultats en nette progression par rapport à 2019 Les Missions locales ont reçu 1,2 million de jeunes en entretien, soit une hausse de près de 8% par rapport à 2019 (3). 442 514 jeunes sont entrés en PACEA (Parcours contractualisé d'accompagnement vers l'emploi et l'autonomie), un chiffre en augmentation de près de 26% par rapport à 2019. 556 215 sont en cours d'accompagnement PACEA. Les accompagnements proposés par le réseau des Missions Locales en 2021 ont permis à 682 587 jeunes d'accéder à un emploi (soit une hausse de 16.5%), dont 67 035 en alternance (soit une hausse de 28%) et à 162 521 d'entrer en formation (soit une hausse de 8%). Enfin, ce sont 445 943 jeunes qui ont été accueillis pour la première fois en Missions Locales en 2021, soit une hausse de 5% par rapport à 2019. Les Missions Locales, un acteur essentiel pour l'application du contrat d'engagement jeune (CEJ) Mise en oeuvre depuis 2014 par le réseau des Missions Locales, la Garantie Jeunes a servi de modèle au nouveau contrat d'engagement jeune. Il s'agissait de capitaliser sur ses réussites et d'aller plus loin pour permettre à davantage de jeunes de bénéficier d'un accompagnement intensif de qualité. A partir du 1er mars 2022, le Contrat d'engagement jeunes concernera « tous les jeunes de moins de 26 ans (et de moins de 30 ans pour les jeunes en situation de handicap), qui sont durablement sans emploi, ni formation, souvent par manque de ressources financières, sociales et familiales et qui souhaitent s'engager activement dans un parcours vers l'emploi ». L'ambition de politique publique est d'accompagner au moins 400 000 jeunes de moins de 26 ans, peu ou pas qualifiés, vers l'emploi en 2022. Ceux qui souhaiteront bénéficier du CEJ devront suivre des activités (ateliers, stages...) les mobilisant de manière hebdomadaire de 15 à 20 heures, sur une période pouvant aller jusqu'à 12 mois. Ils pourront bénéficier d'une allocation allant jusqu'à 500 euros par mois sous condition de ressources et sous réserve du respect de ses engagements en terme d'assiduité et d'implication dans son parcours. Chaque jeune bénéficiant du CEJ sera accompagné par un conseiller dédié qui restera son référent tout au long de son parcours d'insertion. Les premiers éléments de communication du gouvernement sont en ligne sur le site 1 jeune 1 solution : cliquer ici (1) Alors que l'application du Contrat d'engagement jeune sera effective à partir du mois de mars 2022, la Ministre du travail Elisabeth Borne a souligné, le 27 décembre dernier, une nouvelle positive sur le front de l'emploi avec un « chômage des jeunes à son plus bas niveau depuis près de quinze ans ». (2) La France compte 7 988 000 jeunes de 16 à 25 ans (structure de la population française, chiffres Insee 2021). (3) Méthode de calcul des pourcentages : les pourcentages ont été calculés en comparant les chiffres de 2019 et ceux de 2021. En effet, l'année 2020 n'est pas représentative de l'activité des Missions Locales compte tenu de la crise sanitaire et des périodes de confinement.
Plus d'actualités |RSSS'abonner
Vous souhaitez soumettre une actualité ou une action de découverte métiers, emprunter des ressources ou gérer vos newsletters ? Connectez-vous :
Mon compte
Site Côté Formations

VISITER LE SITE GRAND PUBLIC