Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
VISITER LE SITE GRAND PUBLIC
Site Côté Formations

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi

+

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > Orientation et Parcours > Accompagnement des publics spécifiques > Illectronisme : comprendre et agir

Illectronisme : comprendre et agir

Illectronisme : agir et comprendreLe numérique est porteur d'enjeux impactant les différentes générations et catégories socio-professionnelles. L'accélération intensive de la dématérialisation des services en ligne, les technologies en permanente évolution supposent l'acquisition de compétences pour naviguer de manière aisée sur les sites indispensables aux démarches de la vie citoyenne ou pour sélectionner une information valide.

Une partie de la population française ne possède pas d'ordinateur et n'a pas de connexion internet au domicile, ce qui constitue une fracture numérique. La crise sanitaire a rendu encore plus visible cette fracture. La fermeture des établissements scolaires et de lieux ressources pendant le confinement, par exemple, a impacté élèves et étudiants issus des familles modestes non équipées.

Tout ceci constitue l'illectronisme qui, au-delà d'un défaut de matériel ou de connexion, relève également d'un manque ou d'une absence totale de compréhension des clés nécessaires à l'utilisation et à la création des ressources électroniques. Il ne s’agit pas d’ignorance, mais bien d’illectronisme. C’est un manque de savoirs spécifiques au champ du numérique.

Depuis l'apparition d'internet l'illectronisme n'a cessé d'évoluer. Selon l'Insee 19 % de la population ne possède aucune compétence dans l'utilisation du numérique et 28 % a des faibles compétences.

Illectronisme : situation d'un adulte ne maîtrisant pas les outils numériques usuels pour accéder aux informations, les traiter et agir en autonomie dans la vie courante (définition retenue par l'ANLCI et ses partenaires)

Quelles situations ?

-
Qui n'a pas déjà renoncé à réaliser une action en ligne ? L’explosion de la dématérialisation des services, sans formation préalable des usagers, laisse ces derniers démunis et seuls face à un écran.

13 millions de Français sont éloignés du numérique, selon la déclaration du président de l'institution Le Défenseur des droits, lors de son audition par la Mission d'information sur la lutte contre l'illectronisme mise en place par le Sénat.
Les difficultés liées à l'illectronisme sont de plusieurs ordres : accès difficile aux ressources électroniques, handicap, sentiment d'être mal à l'aise dans l'utilisation d'outils numériques, difficulté à sélectionner une information qualifiée, etc.

Ci-après un classement, non exhaustif, des profils impactés par l'illectronisme



DEFAUT D'EQUIPEMENT

Personnes qui ne bénéficient pas d'une connexion optimale ou bien ne sont pas du tout connectées ou équipées en matériel, zones blanches, précarité, etc.
 

SELECTIONNER L'INFORMATION

Public navigant bien, voire très bien, mais a des difficultés à sélectionner une information qualifiée, a manipuler des services ou outils officiels dématérialisés.

INTERPRETER L'INFORMATION


Difficultés pour accéder à l'information
, qui peuvent relever d'un handicap, d'illettrisme ou de l'absence de compréhension du français..

Accompagnement et lieux de médiation numérique

-
Vous accueillez, conseillez, informez différents publics et peut être que parmi eux, certains sont démunis face à l’usage du numérique. Vous n’avez pas le temps dans votre pratique professionnelle de les prendre en charge pour les aider dans la gestion de leur dossier CAF, ou leur inscription à un concours, ou leur expliquer le fonctionnement de Word pour rédiger leur CV. … Sachez qu’il existe des structures d’accueil avec des aidants formés à la médiation numérique. 


CARTOGRAPHIE AUVERGNE-RHONE-ALPES

Hub pour l’inclusion numérique, cartographie les lieux de médiation numérique en Auvergne Rhône-Alpes.


FRANCE SERVICES

Est un réseau des structures labellisées « France services »,  piloté par le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales via l'Agence nationale de la Cohésion des territoires.
Ce sont des guichets uniques de proximité regroupant sur leurs sites plusieurs administrations : Santé, famille, retraite, droit, logement, impôt, recherche d’emploi, accompagnement au numérique.
>>> Consulter la page de présentation sur le site du gouvernement
>>> Consulter la cartographie nationale

AUTRES LIEUX RESSOURCES ET OUTILS

  • Pass numériques : accès, dans des lieux préalablement qualifiés, à des services d'accompagnement numérique.
  • Pix : plateforme d'évaluation et de certification des compétences numériques.
  • Emmaüs connect : sa mission est d'aider les plus fragiles à sortir de l'exclusion numérique.
  • Aidants connect : ressources permettant à un aidant professionnel de réaliser des démarches administratives en ligne à la place d’une personne ne parvenant pas à les faire seule.
  • Solidarite-numerique.fr : portail d'information pour ceux qui butent sur l'outil informatique.
  • WeFund, association 1901, située à Villeurbanne dans le Rhône, propose aux entreprises de s’engager dans une action citoyenne contre la fracture numérique et le gaspillage électronique en soutenant le projet d’éducation numérique de structures socio-éducatives via le réemploi de leurs ordinateurs.

Accompagnement et lieux de médiation numérique

Politiques et acteurs publics

-
L’État va déployer 4 000 conseillers dans les territoires pour aider les Français à mieux maîtriser les outils numériques. Une enveloppe de 200 millions d’euros sera mobilisée dans le cadre de France Relance pour financer la formation et l’activité de ces professionnels pendant deux ans (lancement novembre 2020).


Plan régional de prévention et de lutte contre l'illettrisme 2019-2022 : une des priorités affichées est axée sur le numérique et favorise le travail partenarial de nombreux acteurs sur le sujet. --->>> Parlera.fr: portail des actions et ressources linguistiques en Auvergne-Rhône-Alpes : présente l’ensemble des actions de formation et des ressources existant dans le champ de la maîtrise de la langue et des compétences de base.
--->>> Coordonnées des Centres de Ressources Illettrisme en Auvergne-Rhône-Alpes
--->>> Agence Nationale de Lutte contre l'Illettrisme


  • Site Mission Société Numérique : a vocation à accompagner la transition numérique des territoires en matière d’usages, d’accès aux droits et de services.
  • Conseil national du numérique : chargé d'étudier les questions relatives au numérique, en particulier les enjeux et les perspectives de la transition numérique de la société, de l'économie, des organisations, de l'action publique et des territoires.
  • Hinaura : hub pour l'inclusion numérique en Auvergne-Rhône-Alpes.

Pour aller plus loin

-
Voici les principales sources sur lesquelles nous nous sommes appuyés pour réaliser cette rubrique.
En complément nous vous proposons également un large panorama de ressources sur le sujet de l'illectronisme, issu de notre catalogue en ligne.

INITIATIVES LOCALES

ÉTUDES ET CHIFFRES-CLÉS

RAPPORTS OFFICIELS


Veille

  • Le Conseil national de la refondation numérique va travailler sur la lutte contre l'illectronisme
    1 décembre 2022
    C'est le 21 novembre 2022, en plein Congrès des maires, que l'État a décidé de lancer le volet "numérique" du Conseil national de la refondation. Cette instance de concertation promet de "passer d'une logique du 'dire' à une logique du 'faire'" en associant l'ensemble des parties prenantes du "numérique au quotidien". L'instance nationale aura des déclinaisons locales et le grand public pourra aussi s'exprimer. Trois sujets sont mis à l'ordre du jour du CNR numérique : - l'inclusion et l'accès à l'espace numérique ; - la lutte contre les formes de violences en ligne ; - la transformation numérique dans le monde du travail. La feuille de route sur l'inclusion numérique devrait être dévoilée dès la rentrée 2023. Pour l'essentiel les propositions de l'État sont déjà sur la table, Jean-Noël Barrot, ministre délégué au numérique ayant détaillé les grandes orientations de la stratégie nationale d'inclusion lors des rencontres NEC de Lens (voir notre article du 30 septembre 2022). La pérennisation des conseillers numériques France services (CNFS) apparait ainsi acquise avec 40 millions d'euros inscrits chaque année au budget de l'État et un engagement dégressif en fonction du profil de collectivité. L'ANCT est ainsi appelée à poursuivre ses travaux sur la l'outillage des structures (test PIX, Aidants Connect, prise de rendez-vous...) et la professionnalisation de la filière. Les collectivités vont aussi être accompagnées sur le pilotage de leur politique d'inclusion. Une première version d'un observatoire de l'inclusion numérique est en ligne  sur le site de la Mednum et la refonte de la cartographie de l'indice de fragilité numérique est annoncée pour le printemps.
  • Des programmes solidaires pour l'inclusion numérique
    1 décembre 2022
    Ce mardi 15 novembre 2022 est paru le deuxième numéro de 20 Mint, notre média consacré au Web3.Ce dernier a été élaboré en collaboration avec la communauté réunie sur le premier numéro.Il est consacré à l'inclusion ; que ce soit des personnes en situation de handicap, des femmes, ou encore des personnes éloignées du numérique. Il est 18 heures passé dans les locaux de Konexio, situé dans le XXe arrondissement de Paris. Les derniers retardataires s'installent devant un ordinateur portable, prêté par cette association qui propose des programmes solidaires gratuits pour lutter contre l'exclusion numérique. L'ambiance est studieuse. « Bienvenue à cet atelier CV », s'exclament Omar Benbouza et Thibault Patrouillat. Tous deux bénévoles chez Global Shapers, ils animent l'atelier de ce mardi 25 octobre. L'objectif du jour : construire un CV en adéquation avec les besoins d'un employeur.Trois niveaux DigitAll« Est-ce que ça va ? », s'enquiert Omar Benbouza auprès d'un jeune assis au premier rang. Ibrahima Cissé a 18 ans. Il ne sait pas par quel bout commencer son CV. Originaire de Guinée, il vient d'arriver en France. C'est l'association Aurore, qui lutte contre l'exclusion sociale, qui l'a orienté vers Konexio. « Je rêvais de me former à l'informatique au pays, mais je n'ai pas eu le temps », explique le jeune demandeur d'asile.Il y a encore quelques mois, il ne s'était jamais servi d'un ordinateur. Après avoir suivi les vingt heures du programme DigitAll débutant le premier des trois niveaux proposés par Konexio il connaît désormais les bases de la bureautique, sait utiliser Word ou encore naviguer sur Internet. « C'est comme une nouvelle vie ! », se réjouit Ibrahima qui devrait débuter, sans tarder, le programme DigitAll Intermédiaire. Comme lui, 43,8 % des apprenants sont des personnes réfugiées ou demandeuses d'asile. « Leur environnement familial fait qu'ils n'ont pas été immergés tôt dans le numérique », constate Taninna Portebos. Responsable des programmes solidaires, elle compare la découverte des fonctionnalités numériques à « l'apprentissage d'une nouvelle langue ». Ça prend du temps, mais l'assiduité finit par payer.Installé au quatrième rang, Mamadou Gandega, 31 ans, en est l'illustration parfaite. Dès trois niveaux DigitAll au programme d'initiation au code DigiStart, ce réfugié mauritanien a réalisé toutes les formations possibles chez Konexio et se forme aujourd'hui à Simplon.co, à Aulnay-Sous-Bois, dans l'espoir de devenir développeur web. Tous les apprenants n'ont pas cette ambition. Sur les bancs de l'association, différents profils se côtoient : des adultes bloqués dans des démarches digitalisées personnelles ou professionnelles, mais aussi des jeunes. « Beaucoup sont nés avec le digital et les réseaux sociaux, observe Taninna Portebos. Mais quand il faut s'inscrire sur Pôle Emploi, il n'y a plus personne ». Preuve que l'exclusion numérique n'a pas d'âge. « En 2020, j'ai perdu mon emploi à cause du Covid. Je me suis inscrite à Pôle Emploi pour me lancer à mon compte en tant que sophrologue. J'étais certifiée depuis 2016. Mais le confinement ne m'a pas aidée. Tout était en distanciel. J'étais coincée. Je savais me servir d'un ordinateur, aller sur Internet et rédiger des mails, mais c'est tout. Pôle Emploi m'a parlé de Konexio. C'était l'occasion d'approfondir mes connaissances sur Word. J'ai commencé la formation en janvier 2022 avec un petit groupe 100 % féminin. Après les 20 heures de formation, on m'a proposé de passer au niveau supérieur. J'ai fait la moitié des cours, car Pôle Emploi m'a offert une autre opportunité : une formation de webdesigner à la Grande Classe, à Montreuil. Konexio m'a donné confiance en moi. Sans cette association, je ne pense pas que j'aurais envisagé d'aller plus loin. Au départ, je voulais simplement améliorer mes compétences en numérique. Et là, je vais bientôt démarrer une nouvelle formation de Digital Business Développeuse, avec l'association Social Builder. Je suis partie dans un monde digital sans fin, où je mêle le développement personnel au numérique ».
  • Qu'est-ce que l'illectronisme ?
    1 décembre 2022
    Ce mardi 15 novembre 2022 est paru le deuxième numéro de 20 Mint, notre média consacré au Web3.Ce dernier a été élaboré en collaboration avec la communauté réunie sur le premier numéro.Il est consacré à l'inclusion ; que ce soit des personnes en situation de handicap, des femmes, ou encore des personnes éloignées du numérique. « Comment peut-on parler le langage informatique si on ne nous apprend pas l'alphabet numérique ? », questionne Damien Douani, expert en nouvelles technologies. En France, 35 % des citoyens reconnaissent éprouver une difficulté qui les empêchent d'utiliser pleinement les outils numériques, selon le Baromètre 2021 de l'Arcep. On dit d'eux qu'ils sont victimes d'illectronisme ou d'illettrisme numérique. « Mais je suis prudent sur l'usage de ces termes, alerte Anthony Babkine, cofondateur de Diversidays, une association d'égalité des chances dans le numérique. Cela sonne comme une maladie, alors qu'il n'y a rien d'incurable ».Méconnaissance technique, zone blanche ou incapacité à s'équiper, l'illectronisme peut-être dû à plusieurs facteurs. « Ce profilage nous permet de sortir de l'image d'épinal selon laquelle les vieilles générations ne savent pas et les jeunes savent, alors que ce n'est pas du tout cela », soutient Damien Douani. Parmi les 20 % de Français jugeant que la maîtrise des outils numériques est une compétence « compliquée », les 18-24 ans occupent ainsi la seconde place du classement (Ifop). Nées avec Internet, les jeunes générations ont néanmoins un avantage sur l'appréhension ressentie vis-à-vis de ces outils selon Damien Douani. « Il n'y a pas les mêmes barrières et le même effort à produire que pour quelqu'un qui a été forcé d'apprendre en cours de route », souligne-t-il.Un réel frein pour trouver du travailDans un monde où 75 % des offres d'emploi requièrent au moins une compétence numérique, selon Emmaüs Connect, l'illectronisme peut s'avérer être un réel frein pour trouver du travail. « La quasi-totalité des personnes éloignées de l'emploi que nous accompagnons affichent des difficultés avec le numérique », note Jean Guo, cofondatrice de Konexio, un organisme de formation au numérique. Mais elles ne sont pas les seules. « Certains ne sont pas allés au bout de leur parcours éducatif, mais nous avons aussi des Bac + 8 », précise-t-elle. Délégations et aidants numériques, conseillers France Service, Pass Numérique ou formations avec des organismes privés comme Simplon.co, Diversidays et Emmaüs Connect : « De nombreuses solutions existent, rappelle Damien Douani. La question est de prendre conscience qu'il faut y aller, et c'est là que l'on touche du doigt les logiques de réticences propres à chacun. » Un obstacle à dépasser, pour choisir une solution adaptée à ses besoins. Page 2 Une cryptomonnaie (dites aussi cryptoactif, cryptodevise, monnaie cryptographique ou encore cybermonnaie) est une monnaie numérique utilisant un système de paiement numérique qui ne s'appuie pas sur les banques pour vérifier les transactions. Il s'agit d'un système de partage P2P (peer-to-peer, de pair à pair) permettant à tout le monde d'envoyer et de recevoir des paiements n'importe où.Une cryptomonnaie repose sur une Blockchain consultable par tous qui répertorie l'ensemble des actions du réseau depuis l'origine.Principale CryptomonnaiesBitcoinEthereumTetherUSD CoinBNBXRP Chargement en cours...
Plus d'actualités
RSSS'abonner
Vous souhaitez soumettre une actualité ou une action de découverte métiers, emprunter des ressources ou gérer vos newsletters ? Connectez-vous :
Mon compte
Site Côté Formations

VISITER LE SITE GRAND PUBLIC