Accès direct au contenu | Accès direct au menu

Mot de passe oublié ?

Créer un compte

+
VISITER LE SITE GRAND PUBLIC
Site Côté Formations

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi

+

Le site des professionnels
orientation, formation, emploi


Vous êtes ici : Site Professionnel > Documentation > Les dossiers thématiques > Décrochage et persévérance scolaires

La persévérance scolaire, c'est quoi ?


En France, le curatif a longtemps dominé sur le préventif : écoles de la deuxième chance, dispositifs d'accueil, etc.
De plus en plus, la prévention du décrochage scolaire s'inscrit dans les priorités éducatives nationales : 3ème PrépaPro, d'Insertion, Programme personnalisé de réussite éducative (PPRE)...
La persévérance scolaire s'inscrit dans une prise en compte dynamique des problématiques personnelles des élèves mais aussi des facteurs scolaires.
Définie par le CREPAS, il s'agit de la poursuite d'un programme d'études en vue de l'obtention d'une reconnaissance d'acquis (diplôme, certificat, attestation...).



On note 3 caractériques à la persévérance scolaire :

  • la résilience
Dans le cadre scolaire, elle permet de rebondir. Les élèves résilients font preuve de davantage d'autonomie, d'efficacité, d'ouverture et développent des compétences de résolutions de problème adaptables à des situations variées (scolaires ou non).
L'idée revient à enrayer le processus de désengagement.
"L'école peut devenir un lieu qui favorise la résilience (...). L'institution scolaire représente un des plus riches creusets de liens psychoaffectifs pour l'enfant, qui, en tant que tel, va participer grandement à son devenir".*
Le système scolaire devient ainsi "espace de protection" où l'élève va développer une multitude de compétences renforçant ses ressources.
L'expérimentation de la réussite renforce l'estime et la confiance en soi.


  • Le sentiment d'appartenance à l'établissement
Pour que l'école soit perçue comme "protectrice" par les élèves, le sentiment d'appartenance à l'établissement est nécessaire. Il sera d'autant plus marqué lors de la prise en compte des besoins de ces derniers : besoin de sens, de relations de qualité, de bienveillance, de dignité, de justice, etc.


  • L'engagement des élèves dans leurs apprentissages
C'est le troisième paramètre qui rend la persévérance scolaire dynamique.
La notion de climat social scolaire est ainsi essentielle.**
Composant le plus important de l'environnement socio-éducatif, il exerce une fonction médiatrice des savoirs mais aussi des capacités relationnelles.
Les interactions sociales permettent ainsi à l'élève de développer une adaptation entre les différentes situations qu'il rencontrera et ses besoins propres, de développer de la résilience et un sentiment d'appartenance bénéfique à son engagement.
La bienveillance est ainsi centrale dans les relations de l'élève à l'enseignant mais aussi dans la relation à l'institution toute entière.

* "L'école peut-elle être facteur de résilience ?", Marie Anaut (Empan, 2006/3, n° 63)
** "Evaluation des pratiques socioéducatives et résilience: influences des ressources psychosociales et du climat social scolaire"
, Christiam Talavera, Guylaine Molina et Jeanne Mallet (Les cahiers du CERFEE, 40/2016)


Vous souhaitez soumettre une actualité ou une action de découverte métiers, emprunter des ressources ou gérer vos newsletters ? Connectez-vous :
Mon compte
Site Côté Formations

VISITER LE SITE GRAND PUBLIC